Festival International des Films de Femmes

Festival International des Films de Femmes

Le Festival International des Films de Femmes a été créé en 1979, alors que le monde du cinéma ne comptait que 2% de réalisatrices. Fidèle à sa mission première, le Festival soutient et encourage les réalisatrices du monde entier à se faire reconnaître dans le cercle encore trop fermé de cinéastes.

Le Festival aura lieu du 10 au 19 mars à Créteil. Les films seront projetés à la Maison des Arts et au cinéma La Lucarne. En plus de ses films en compétitions, on retrouvera plusieurs sections parallèles. Au total, 150 films français et étrangers, de la fiction au documentaire, en passant par des courts métrages sont accueillis. Pour la première fois la Cinémathèque française, ainsi que deux autres salles indépendantes parisiennes sont partenaires.  

La première section parallèle « Libert(é)s de voir » est consacrée à la photographie. Dans les films sélectionnés, la photographie a une place cruciale dans la représentation de la mémoire et de l’évolution de la société.

La seconde section « Les grand(e)s classiques du cinéma » rend hommage à trois figures pionnières du cinéma : Dorothy Arzner (grande réalisatrice américaine, qui réussit à faire la transition du muet au parlé et qui a révélé Katharine Hepburn entre autres), Danielle Darrieux (incroyable comédienne française, qui fêtera ses 100 ans en mai) et Yannick Bellon (réalisatrice, productrice et distributrice aussi humaniste qu’engagée).

Cette année, la section « autoportrait » se focalise sur Nathalie Richard, invitée d’honneur de cette 39e édition du Festival.

Avec ses presque 40 ans d’expérience, le Festival est un réel tremplin pour les cinéastes. Jackie Buet, la directrice a affirmé : « sélectionner leur film ou leur décerner un prix, c’est les reconnaître comme professionnelles et leur donner de l’assurance pour aller au-delà. » Pour illustrer ces mots, on peut soumettre l’exemple du film Vers la tendresse d’Alice Diop, qui, après avoir reçu deux prix au Festival l’année dernière, a été lauréat du Meilleur Court Métrage aux Césars.

Soirée d’ouverture le vendredi 10 mars à 20h30 à la Maison des Arts de Créteil avec la projection de A mon âge, je me cache encore pour fumer de Rayhana Obermeyer.

Soirée de clôture le samedi 18 mars à 19h30 à la Maison des Arts de Créteil. Remise des prix en présence des réalisatrices et membres des jurys. Projection de Born in Flames de Lizzie Borden à 21h. A partir de 22h, DJ Set en partenariat avec Les Femmes s’en mêlent.

Pour plus d’informations, rendez vous sur le site officiel.

Leave a Comment