Prenez de l’altitude dans le Zéro des Ailes de Légende

0
91

L’aviation est un puissant moteur d’imaginaire et Jean-Pierre Pécau le prouve par cette série les Ailes de Légende. Dans ce tome deux, le scénariste vous embarque dans le Mitsubishi Zéro au-dessus des mers du Pacifique, océan portant bien mal son nom…

Zéro faute

Zéro et avions américains
Zéro et avions américains

La collection des Ailes de Légende s’intéresse aux avions militaires mais prend le parti de montrer des armes des deux camps. Le Mitsubishi A6M, le célèbre “ Zéro ”, est un avion de chasse japonais qui joua un rôle déterminant durant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, il peut être compliqué de mettre en avant des armes des dictatures allemandes ou japonaises. Le scénariste Jean-Pierre Pécau en est conscient. Il commence donc par les Alliés. Le 9 juillet 1942, une équipage américain effectue des reconnaissances dans un hydravion Catalina près de l’Alaska où ils font une découverte : la carcasse d’un Zéro va permettre au complexe militaro-industriel américain de l’étudier. Ce n’est qu’ensuite que le lecteur voit leur redoutable efficacité lors de l’attaque de Dutch Arbor en Alaska. Ces avions parviennent non seulement à détruire le dépôt de carburant du port militaire mais ils surpassent les chasseurs américains dans les duels aériens. Ce n’est qu’au tiers du livre que le scénariste nous emporte au Japon en suivant l’inventeur du Zéro.

Au fil des pages, on comprend que le Zéro est un triste miracle. Le projet débute avant la guerre. En 1937, Mitsubishi Heavy Industries reçoit un cahier des charges impossible à concrétiser. L’armée de l’air impériale réclame un avion rapide, agile et pouvant décoller d’un porte-avions mais également puissamment armé. Comme si cela ne suffisait pas, il est censé pouvoir avoir un très grand rayon d’action. Le scénariste montre bien les contradictions de départ : si l’armement est important, l’avion est lourd et ne peut être agile. S’il faut une réservoir de grande taille, le Zéro sera trop grand pour atterrir sur un porte-avions.

L’espionnage américain qui est au courant du projet pense logiquement que c’est impossible. Les premières rencontres avec le Zéro à Pearl Harbor montreront à l’armée son erreur. La supériorité de l’avion est telle que les pilotes survivants doivent détruire les épaves pour éviter que les Américains ne les analysent. Le livre suit d’ailleurs en parallèle la création du Zéro et les essais des Américains pour en comprendre le fonctionnement. Les termes techniques sont si précis que le lecteur peut être perdu.

Le récit ne se contente pas de décrire la création du Zéro mais montre la tactique de diversion de la marine japonaise vers l’Alaska pour cacher leur cible principale de Midway. On voit combien le racisme a conduit les Américains à sous-estimer les Japonais en ignorant un rapport daté de septembre 1940.

Un homme au cœur du projet

Découvrir le secret du Zéro
Découvrir le secret du Zéro

Auteur de plusieurs titres par semestre, Jean-Pierre Pécau est un scénariste spécialiste des bds historiques en particulier de la guerre. Il connaît donc les ficelles pour plonger le lecteur dans l’action. Bien que le projet du Zéro soit collectif, Pécau met en avant des personnages, des « héros ». Pour le Japon, ce sera l’ingénieur aéronautique japonais Jiro Horikoshi. Il commence sur ce projet à trente ans après plusieurs voyages d’étude en Europe et aux États-Unis. Cette ouverture lui offre la clé – un nouvelle alliage allemand – pour remplir le cahier des charges impossible. Face à lui, R. Simpson Boeing étudie un engin crashé pour trouver les défauts et le pilote d’essai Sanders va le tester.

Cependant, ce voyage temporel serait raté sans le dessinateur et coloriste français Christophe Gibelin. Il rend à merveille les combats aériens par de grandes cases et sait donner un effet métallique aux chasseurs. Les visages sont plus figés.

Édité par Delcourt, ce deuxième volume des Ailes de Légende passe avec talent du Spitfire britannique au Zéro japonais. Plutôt que de montrer les ravages du chasseur nippon, le scénario suit les événements ayant permis à l’armée américaine d’analyser puis de dépasser le Zéro.

Découvrez une autre arme, les tanks avec L’étoile de Koursk et Le Boucher de Stonne.