Enfin des Boomers sympathiques

0
102

La génération du baby boom a dominé la société pendant trente ans mais elle vieillit et doit accepter de passer la main. Bartolomé Seguì s’interroge sur cette transition dans Boomers.

Une œuvre solitaire

Boomers ou le voyage de fin de vie
Boomers ou le voyage de fin de vie

Si JustFocus vous parle souvent de l’Asie, de l’Amérique et bien entendu de la France, on parle trop peu de la bd espagnole. Le nouveau titre de Bartolomé Seguì vient réparer cette faute. L’artiste de Palma de Majorque est le scénariste, dessinateur et coloriste de Boomers où il nous propose de retrouver ses vieux amis. En effet, Boomers reprend les personnages qu’il a créés dans la revue espagnole El Vìbroa à la fin des années 1980. Il souhaitait revenir à ces personnages, même si depuis, Bartolomé Seguì a publié de nombreux albums : Les serpents aveugles et la série Pepe Cahavalo adaptée des romans policiers de Manuel Vázquez Montalbán ont prouvé son talent.

Le retour de Lola et Ernesto n’est pas une relance puisqu’ils ont vieilli avec lui. Boomers est en lien avec un questionnement personnel. Bartolomé Seguì arrive à la soixantaine et sait qu’il aborde la dernière partie de sa vie. Le temps file vite et il s’en inquiète par ces deux personnages. Couple fusionnel depuis 30 ans, Ernesto a besoin d’un week-end seul sans son épouse Lola. Sans joie, son épouse comprend son besoin de changer d’air. Ernesto projette de retourner en Irlande des années après son premier voyage en couple, mais arrive à Majorque. Peu importe le lieu, car ce voyage est un prétexte pour prendre du recul. Ayant, comme son auteur, soixante ans, Ernesto est perdu face aux changements du monde. Il nous fait partager ses pensées sur de multiples sujets : le passage du temps, l’explosion touristique, la fin de la libido… Cette réflexion commence dès la première page quand Ernesto analyse le rapport immémorial de l’humanité à l’orage.

Un portrait générationnel des Boomers

Boomers ou le couple en question
Boomers ou le couple en question

Si Ernesto voyage seul, Boomers n’est pas pour autant un monologue. Le livre se détache vite d’Ernesto pour proposer des moments de repas ou des discussions entre soixantenaires. Ernesto échange avec Lola puis on retrouve leurs amis Rita, Hector et César. Le livre gagne en rythme ce qu’il perd en structure. Le portrait individuel devient celui d’une génération, les baby boomers. Se plaindre de la nouvelle génération est le sujet récurrent de leurs repas. Ces discussions entre amis sont un moyen de montrer les multiples attitudes de cette génération face au présent. Lola refuse la posture réactionnaire et la rupture générationnelle. Une amie regrette que le monde moderne remette en cause les combats de leur génération. Ernesto prophétise une victoire idéologique de la droite. Le journaliste César ne croit plus en son métier et déplore les ravages de Twitter. Les dialogues n’échappent pas aux poncifs et peinent à proposer une réflexion profonde sur le monde actuel.

L’auteur s’amuse à installer ce livre nostalgique au cœur du présent : on voit le sommaire de Netflix, des liseuses, des autotest covid… Cette présentation d’une époque révolue se retrouve aussi par la bande-son du livre proposée en téléchargement en fin de volume.

Si le propos est parfois désabusé, le dessin de Bartolomé Seguì est très moderne. On pourrait le rapprocher de la ligne claire. On reconnaît les gros nez et les paysages et l’arrière-plan épuré. Cependant, l’ensemble est très élégant. La colorisation semble être faite à l’aquarelle. Les traits finement choisis laissent la trace du geste.

Les couleurs sont également précisément choisies pour installer différentes ambiances. L’hiver à Majorque, gris presque noir, illustre la nostalgie d’Ernesto. Le jaune des repas entre amis montre la chaleur des débats.

Dans Boomers édité par La Boîte à Bulles, un personnage se noie dans le présent en constatant que le monde n’est pas tel que sa génération l’avait rêvé. Cependant, il se questionne : doit-il remonter dans le passé et ignorer le futur ?

Fan des histoires intimes, retrouvez d’autres tranches de vie avec Maltempo et Replay.