More
    More

      Oneira, la nouvelle dark fantasy italienne de chez Kana

      Des cauchemars qui prennent vie et attaquent leurs hôtes dans l’unique but de les éliminer ; c’est là le concept illustré dans Oneira, le nouveau manga italien publié depuis le 17 juin chez Kana. À partir de l’imagination de CAB et des dessins de Federica Di Meo, Oneira est un seine qui vous plonge dans un univers de Dark Fantasy pas comme les autres.

      On vous invite à suivre les aventures et les secrets de Arane, une chasseuse de cauchemar antipathique.

      Oneira, une immersion totale dans l’univers de la Couronne en amont de la lecture

      Dès la prise en main de ce nouveau manga, il est facile de remarquer le lourd travail et l’implication que Kana, Cab et Federica Di Meo ont mis au service de cette oeuvre. La couverture est remarquable et les dessins de Federica sont d’une immense qualité ; une grande maitrise du crayon qui rend le tout beau et soigné. L’artiste a le don de créer des dessins à l’image de ce que l’histoire raconte… Un tracé dynamique lors des scène de combats, plus doux à d’autres moments, il n’ont aucune difficulté à nous plonger dans l’atmosphère qui règne sur le royaume.

      Nous avons sans aucun doute affaire à des perfectionnistes, et on en est ravis !

      Une autre idée originale qui montre que les auteurs ont pensé à tout : la playlist qui accompagne la lecture. Des morceaux originaux composés uniquement dans le but de plonger le lecteur au coeur de l’histoire, il suffit de scanner le QR code pour accéder à la playlist sur les plateformes de streaming. En fait, le code dirige vers un linktree qui permet de soutenir les créateurs de différentes manières, c’est très astucieux !

      Et ce n’est pas tout ! Pour poursuivre l’immersion et faire de ce premier tome une expérience mémorable, une série de « parchemins » sont délivrés en même temps que le livre et vous font découvrir une série audio interactive. Du jamais vu, pour la promotion d’un manga !

      oneira

      (Just Focus a mené l’expérience pour vous dans une vidéo qui sera disponible sur Tiktok)

      Une dark fantasy intelligente et obscure où les cauchemars prennent vie

      Ce qui a tendance à plaire, avec Oneira, c’est la manière d’aborder cet élément banal, que tout le monde traverse d’une manière ou d’une autre : le combat contre ses propres cauchemars… Si la problématique des cauchemars a déjà été vues dans de nombreux épisodes d’oeuvres de science-fiction, de dark fantasy et autres, il est rare que la métaphore soit poussée à ce point.

      Pour expliquer rapidement, Oneira raconte l’histoire d’Arane Heos, une chasseuse de Cauchemars « épeire », connue sous le nom de Croque-Mitaine. À la fois impitoyable et tendre, cette dernière affronte la menace grandissante que représentent les cauchemars tout en protégeant le secret qui entoure son enfant. Les cauchemars se sont en effet échappés des tréfonds de nos esprits et sont animés par la volonté d’éliminer leurs hôtes.

      Une belle métaphore pour montrer l’emprise que peuvent avoir sur nous nos démons intérieurs, accentuée par la réalité du combat que mène Arane pour protéger son enfant.

      Arane, la protagoniste « badass » de Oneira

      Eh oui, le meilleur pour la fin ! Parlons maintenant des personnages et plus précisément d’Arane Heos, l’héroïne de Oneira. C’est une jeune femme à la volonté d’acier, dotée d’une prestance d’un charisme envoutant que les créateurs illustrent par sa force à la fois physique et mentale. Sa puissance et son physique sensuel font d’elles une héroïne qui n’est pas seulement belle, mais également intelligente et forte et c’est on ne peut plus plaisant. Sa double cause permet de montrer les multiples facettes de sa personnalité : impitoyable face à l’ennemi, elle est tout de même tendre et aimable avec ses proches.

      Pour ce qui est des personnages qui entourent Arane, ennemis ou alliés, ils sont pour la plupart très bien écrits. Si on ne peut pas encore totalement s’y attacher (un tome, c’est beaucoup trop court…), on leur porte quand même un fort intérêt. Il est difficile de ne pas vouloir en savoir plus sur ce qui les entoure et ce qu’ils vont devenir !

      En somme, Cab et Federica Di Meo ont dépassé toutes nos espérances avec Oneira. C’est frais, nouveau, intéressant et bien construit, avec des conceptions innovantes à la fois dans la forme et dans le fond ! C’est disponible chez Kana et en librairie depuis le 17 juin !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité