Kung Fu Panda 4 : une suite solide

0
168

Huit ans après le troisième volet, la saga Kung Fu Panda est de retour au cinéma avec un 4ème volet. Franchise phare du studio DreamWorks, les amateurs de Po vont êtres ravis de revoir le maître panda de retour sur les écrans.

Kung Fu Panda 4 : la recette est de retour

C’est en 2008 que la saga Kung Fu Panda fait ses débuts sur grand écran. Face au succès critique et populaire du long-métrage, DreamWorks décide de capitaliser sur une saga. Le deuxième volet sort en 2011, suivi d’un troisième film en 2016. Après des dérivations sur le petit écran, Po est enfin de retour sur le grand écran, huit ans après son dernier tour de piste. En tout, les trois films Kung Fu Panda ont presque rapporté 2 milliards de dollars de recette.

Mais huit années de pose, c’est long. Et plus personne ne croyait réellement au retour de Po sur grand écran. Et pourtant, Kung Fu Panda 4 sort ce mercredi 27 mars dans les salles obscures. Un quatrième volet qui s’inscrit dans la droite lignée des précédents opus. DreamWorks reprend globalement la même recette, ramène les mêmes figures emblématiques de la licence, et propose quelques séquences d’action bien senties.

kung fu panda 4 trailer sees po set out on a quest to find a 1k2k Kung Fu Panda 4 : une suite solide
Po le guerrier Dragon

Toujours réalisé par Mike Mitchell, le film reprend les thématiques habituelles de la saga : l’appartenance familiale, la notion d’héritage, de transmission, d’identité, dans une aventure colorée et bien rythmée. Mike Mitchell a également l’intelligence d’épurer son récit en mettant de côté les Guerriers (Tigresse, Grue, Mante, Vipère et Singe), qui n’avaient plus grand-chose à raconter, pour laisser place à de nouveaux personnages ; notamment Zhen, extrêmement efficace au sein du récit. On regrette simplement que les deux papas de Po prennent autant de place dans l’intrigue, sans qu’ils n’apportent quoi que ce soit de constructif.

Comme toujours, Kung Fu Panda 4 propose une identité visuelle superbe et quelques séquences d’action largement maîtrisées. Sans être le meilleur volet (puisque Kung Fu Panda 1 reste une leçon d’animation), ce quatrième volet ne démérite pas, et propose une nouvelle aventure convaincante au sein de l’univers de Po.