Saint Seiya : les 10 meilleurs moments de la série originale (partie 1)

0
4562

Œuvre culte de la japanimation, Saint Seiya rebaptisé en France Les Chevaliers du zodiaque a bercé la jeunesse des années 1980-1988. Trois arcs narratifs, 114 épisodes basés en partie sur le manga d’origine. En effet l’arc Asgard n’est pas présent dans l’œuvre originelle et a été créé de toute pièce pour la télévision. Les moments épiques se succèdent donc et malgré de rares moments moins réussis (les chevaliers d’acier) et un arc Poséidon moins inspiré, la série reste un monument encore inégalée. A une animation de grande qualité qui permet à la série d’être encore regardable, s’ajoute la finesse d’une histoire où se mêlent mythologies du monde, cosmogonie, astronomie et guerres des dieux. Le tout s’appuyant sur des héros, adversaires charismatiques, très humains et dont les sentiments interfèrent avec leur mission. Afin de nous rappeler ces après-midi bénis rythmés par la quête du 7ème sens, les sacrifices et l’amitié, voici la première partie du top 10 des séquences les plus mémorables de la série.

10. Le retour d’Ikki, chevalier du Phoenix épisode 6 et 7

La famille tient une grande place dans la série Saint Seiya ainsi que les épreuves imposées aux jeunes garçons. Alors qu’elle insistait beaucoup sur la dureté de l’entraînement dans le but d’en faire des guerriers dévoués à Athéna, le ton devient plus sombre avec l’évocation de l’île du la Mort et le retour du chevalier Phoenix. Son âme noble s’est corrompue pour triompher des épreuves. Son frère, Shun, saura-t-il ramener son frère vers la lumière. Des épisodes magnifiques portés par le charisme de cet anti-héros.

saint seiya

9. Seiya et Marine, épisode 24

Entre Marine et Seiya réside un grand mystère. Celle qui a formé le chevalier Pégase nourrit un fort attachement pour son élève. Serait-elle la sœur que Seiya recherche en vain ? Dans cet épisode les révélations se multiplient et les choix cornéliens poussent nos héros au bout de leur limite. Un moment fort touchant qui semble nous offrir la révélation tant attendue. Mais rien n’est jamais assuré dans Saint Seiya et le secret demeure.

marine Saint Seiya : les 10 meilleurs moments de la série originale (partie 1)
saint seiya

8. Les chevaliers face à la Méduse : épisode 27 et 28

L’une des grandes qualités de la série réside dans son mélange parfait entre action et références mythologiques. Quand les chevaliers de bronze affrontent le chevalier d’argent, Algol de Persée, ils revivent le dilemme de Persée. En effet leur adversaire possède le bouclier de la Méduse qui pétrifie au moindre regard. Comment vaincre sans voir ? Shiryu, le chevalier du dragon décide de sacrifier ses yeux pour terrasser son adversaire. Un sacrifice poignant, une des grandes marques de fabriques de la série.

saint seiya

7. Les chevaliers à l’étoile double : épisode 86, 93 et 94

La série Saint Seiya brille aussi par ses références astronomiques. Dans l’arc Asgard, c’est l’étoile double Mizar-Alcor de la constellation de la Grande Ourse qui est utilisée pour justifier des chevaliers Syd de Mizar et Bud d’Alcor. L’un agit dans la lumière, l’autre dans l’ombre. Ce secret savamment maintenu a créé l’un des premiers chocs de l’arc Asgard : la défaite surprise, dès le début de l’arc, du chevalier d’or du Taureau face à  Syd de Mizar.

saint seiya

6. Le sacrifice de Siegfried : épisode 98

La rédemption et le sacrifice de l’ennemi est un des ressorts de la série Saint Seiya. C’est souvent au moment de leur mort que les adversaires retrouvent le chemin de la Justice. Ce qui est différent dans celui de Siegfried, c’est que le chevalier saint n’est pas mort quand la vérité se révèle à lui et qu’il décide de sauver Seiya en emportant vers les cieux Sorrento, Marina général de la Sirène au service de Poséidon. Un épisode passionnant qui annonce la venue de l’arc suivant : Poséidon.

saint seiya

Et vous, quels sont vos moments préférés de la série ?