Visitez un autre monde dans Land

0
96

Série en onze tome, Land a impressionné les lecteurs japonais au point de recevoir en 2021 le 25e grand Prix Osamu Tezuka. Elle arrive en France avec les deux premiers tomes.

Une vallée isolée

Land entourée par des démons
Land entourée par des démons

Land, écrite et dessiné par Kazumi Yamashita, vous projette dès les premières dans un monde fantastique et philosophique : une communauté appelée « Notre Monde ». Un narrateur inconnu commence par nous faire douter de l’existence du monde avant de montrer un prêtre avec une tête de cerf accueillir un père dans un temple shintoïste. Sutekichi vient présenter les jumelles qu’il y a eu avec Rutsu. Cependant, le père n’est pas en joie. D’une part, son épouse est morte en couche. D’autre part, les naissances multiples sont considérées comme un mauvais présage. Sutekichi doit sacrifier l’une de ses jumelles, Anne, pour éviter que le village subisse une sécheresse. Il n’est pas surpris car son rôle était de déposer ces enfants maudits dans la forêt. Cependant, cette habitude ne rend pas la décision facile. Il comprend l’arbitraire de cette décision. Pour se punir, il se crève les yeux. Il devient masseur afin d’élever son enfant survivant qu’il a nommé Ann. Il ne lui reste plus beaucoup de temps car dans ce monde, les plus chanceux vivent jusqu’à cinquante ans mais jamais au-delà.

Land n’est pas un récit sinistre. D’une part, Anne survit à cet abandon. Elle est recueillie par un ermite et le tome deux dévoile son enfance. D’autre part, des touches d’humour sont présents faisant de Land une épopée composite. Les scènes de combats poussent Land vers l’action et sont brillamment exécutées. Land est un roman d’apprentissage car tout est vu par le regard d’une jeune fille de huit ans. Kazumi Yamashita décrit la découverte du monde par Ann. Avec le départ d’un ami, la jeune fille comprend ce qu’est la mort. Elle est éblouie par la petite ville de la vallée. Cette enfant joueuse et aventurière questionne les règles des adultes. Pourquoi doit-on rester à la maison la nuit ? Depuis la disparition de son autre fille, son père lui laisse tout faire ce que sa tante réprouve. Il préfère qu’elle s’amuse dans la nature plutôt qu’elle apprenne la religion.

Le multivers médiéval

Le sacrifice à l'origine de Land
Le sacrifice à l’origine de Land

Land rappelle au départ des éléments du Japon médiéval. Les kimonos et les maisons sont de cette époque. Les enterrements respectent les rites anciens. La société est très inégalitaire. Les riches peuvent échapper aux lois communes. La cheffe de village dame Ayame n’a pas eu à sacrifier un enfant. Pourtant, Land vous plonge dans une autre réalité. Les Kamis, dieux protecteurs géants, vivent au milieu des humains mais plutôt au-dessus. Leur présence peut certes apporter une meilleure récolte, mais ils surveillent étroitement leurs habitants de sortir la nuit. Un immense suaire erre dans la forêt. Les règles sont nombreuses. On ne peut toucher un animal ou aller dans « l’Autre Monde », au-delà de la vallée. Selon le cerf, le bonheur se trouve dans l’au-delà. On peut voir dans Land une dénonciation de l’obscurantisme religieux. Certaines nouveautés amusent. Le soleil clignote si un humain le regarde fixement. Cette reprise des légendes peut rappeler Hayao Miyazaki. Le talent de combattant du père aveugle rappelle Zatoichi.

Le dessin de Kazumi Yamashita dans Land vous emportera également. Les traits sont fins avec de multiples détails dans les décors, les costumes et les expressions. Cependant, malgré cette profusion, il garde une expressivité par les formes anguleuses des visages et l’épure de certains éléments. En effet, Kazumi Yamashita sait user du vide pour porter le regard vers l’essentiel. Les yeux manquants de Sutekichi ne sont que des croix. L’alternance de noir et blanc illustre l’étrangeté : Sire Kazume est tout en blanc.

Kazumi Yamashita propose dans la série Land éditée par Mangetsu un dense univers magique et profondément humain. A la fin de ces deux tomes, des mystères planent. Pourquoi l’humble père d’Ann était-il si proche de la cheffe de la communauté ? Pourquoi la vallée est-elle gardée par quatre dieux ? Ces zones d’ombres nous poussent à tourner plus vite la page et en fin de volume, à courir chercher la suite.

Retrouvez d’autres séries magiques avec Tunnel to Summer ou historique avec Mibu Gishi Den.