More
    More
      Array

      [Critique] Tokyo Ghoul, le manga

      Débuté depuis 2013 en France chez Glénat, le manga Tokyo Ghoul touchait à sa fin en novembre avec la sortie du 14ème volume. C’est donc l’occasion de revenir sur cette série.

      Tokyo Ghoul 

      tokyo-ghoul-manga-volume-1-simple-73492

       


      Auteur 
      : Sui Ishida

      Éditeur : Glénât

      Date de sortie : 28/08/2013

      Nombre de tomes : 14 au Japon, série terminée, 14 en France

      Prix : 6,90 €

       

      Synopsis : À Tokyo, sévissent des goules, monstres cannibales se dissimulant parmi les humains   pour mieux s’en nourrir. Étudiant timide, Ken Kaneki est plus intéressé par la jolie fille qui partage ses goûts pour la lecture que par ces affaires sordides, jusqu’au jour où il se fait attaquer par l’une de ces fameuses créatures. Mortellement blessé, il survit grâce à la greffe des organes de son agresseur… Remis de son opération, il réalise peu à peu qu’il est devenu incapable de se nourrir comme avant et commence à ressentir un appétit suspect envers ses congénères. C’est le début d’une descente aux enfers pour Kaneki, devenu malgré lui un hybride mi-humain, mi-goule.

      tokyo 1

       

      Un début porté sur la psychologie

       

      tokyo-ghoul-manga-volume-2-simple-75319

      Le début de la série Tokyo Ghoul est marqué par la transformation de son personnage principal. Ken Kaneki va suite à un accident, développer des modifications de ses habitudes et de son train de vie suite à la greffe d’un organe de goule. Sa réaction est intéressante, puisqu’initialement dégoûté par ces créatures, il va devoir remettre son jugement en question. Tiraillé entre sa raison et les besoins physiologiques de la créature qu’il est devenue, Ken est touchant. Il apprendra que toutes les goules ne sont pas toutes aussi mauvaises qu’il le pensait et commence même a rêver d’une cohabitation entre les deux espèces, surtout grâce à sa rencontre avec Toka et Nishiki. Ces deux goules vivent à leur façon en promiscuité avec les humains, ne se nourrissant que pour satisfaire leurs besoins primaires. Mais cela sera sans compter le CCG (Commission of Counter Ghoul) une institution japonaise chargée d’emprisonner ou exterminer les goules. En essayant de protéger ses nouveaux amis, Ken va rentrer dans leur collimateur, et c’est a ce moment la qu’il va devoir se positionner dans l’un des deux camps.

       

      Une fin beaucoup plus physique et rapide

       

      Les tomes seront à partir de là, rythmés par les conflits entre les goules et le CCG, ou les luttes internes entre les différents rassemblements de goules. Ken va se rendre compte de son impuissance à protéger ceux qui lui sont chers, et suite à un événement traumatisant va subir un changement physique comme psychologique. Il s’ensuivra pour lui une quête insatiable pour obtenir plus de force, ce qui lui provoquera une forme de démence. Sui Ishida laisse transpirer cette atmosphère glauque jusqu’aux couvertures des tomes, comme vous pourrez le constater sur les jaquettes des tomes 7 à 14.

      tokyo ghoul jaquette

       

      Même si la quête d’identité de Ken n’est plus autant sur les devants de la scène, elle reste quand néanmoins présente. Notre personnage principal va découvrir que sa mutation n’est peut être pas si accidentelle que ça, et il décide de tout mettre en oeuvre pour obtenir des réponses. En se rapprochant de la vérité, Ken se retrouvera au milieu de la guerre qui opposent les goules au CCG, et si la mort le guette à de nombreuses reprises, il s’en sort souvent de justesse, et bien entendu toujours plus fort.

       

      Des personnages réussis ?

       

      Bien que nombreux, Tokyo Ghoul a su nous proposer des personnages très variés et riches. Le conflit intérieur de Ken prend une place prépondérante, mais d’autres protagonistes ont eu quelques scènes d’exposition par l’auteur. Cela se vérifie aussi bien du coté des goules que des agents du CCG. On y retrouve par exemple dans les premiers volumes, quelques passages où nous verrons les vies de Nishiki et Toka parmi leurs amis humains et les efforts qu’ils font pour cacher leur identité ou ne pas s’en prendre à eux. On pourra également voir le bouleversement créé dans la vie d’Hinami, une jeune goule victime qui tente de fuir avec ses parents. Cette dernière se trouve être l’élément central d’une enquête menée par le CCG. Du coté de la brigade anti-goule, c’est Amon Kotaro l’antagoniste principal qui est décrit. Intrigué dans un premier temps par le comportement de Ken lors de sa transformation, on passera quelques chapitres avec lui et ses coéquipiers, pour voir quel type de relation il peut entretenir avec eux. Vers la fin de l’oeuvre, nous aurons aussi pas mal de flash-back de la traque de la légendaire « chouette » par des agents qui représentaient la crème de l’élite d’antan.

      tokyo ghoul char

       

      Et l’anime dans tout ça ?

       

      Oui, vous en avez surement entendu parler car Tokyo Ghoul a été l’un des anime qui a fait couler le plus d’encre durant l’année 2014. Réalisé par le studio Pierrot (Naruto, Bleach, Baby Steps…) il se décompose en deux saisons de 12 épisodes chacune. Tandis que la première reprendra le scénario des 7 premiers volumes du manga, la seconde partie nommée Tokyo Ghoul √A, créera une fin alternative au récit initial de Sui Ishida. L’adaptation animée de Tokyo Ghoul, concentrée sur la partie action, fera grandir la fan base de la licence, ce qui boostera énormément les ventes du manga papier édité chez Glénat, qui étaient jusque la assez discrètes.

      tokyo ghoul

       

      Si Tokyo Ghoul a fait beaucoup parler de lui en France, c’est surtout grâce à son adaptation animée, bien qu’elle soit en deçà de sa version papier. Le dernier tome conclut surtout un arc. En effet, dès le mois de janvier, une nouvelle série sur le même univers prendra forme, elle sera nommée Tokyo Ghoul : Re. Mais cette fois-ci, elle sera centrée sur les agents du CCG.

      9782344013267-G

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.