La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume – un retour en force !

0
85

10ème film de la licence La Planète des Singes, Le Nouveau Royaume sort ce mercredi 8 mai dans les salles obscures. Pour l’occasion, Matt Reeves laisse se place à Wes Ball (Le Labyrinthe) à la réalisation. L’intrigue de ce nouvel opus prend place plusieurs générations après la conclusion de La Planète des Singes : Suprématie, sorti en 2017.

Le Nouveau Royaume : un opus relativement réussi

Que les fans de la saga se rassurent tout de suite, Le Nouveau Royaume s’inscrit parfaitement dans la continuité esthétique et thématique de la licence. Wes Ball parvient à conserver ce qui fait la sève de cette trilogie initiée en 2011 avec La Planète des Singes : Les Origines. Un ton sombre, des thématiques matures, sociales et politiques, de l’action violente, bref, on est pas dépaysé.

2a1df230 la planete des singes le nouveau royaume on connait la duree du film et c est le plus long de la franchise 1200 678 96 223 822 632 La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume - un retour en force !
Noa le nouveau personnage de la licence et son fidèle aigle

Wes Ball parvient à recréer l’ambiance des précédents volets tout en proposant une intrigue totalement différente. Avec cette idée d’ellipse et de placer l’intrigue des générations après la période de César, Le Nouveau Royaume apporte un réel vent de fraîcheur sur la saga. Les spectateurs découvrent de nouveaux personnages, de nouveaux enjeux, de nouveaux décors. Le statu-quo entre les humains et les singes a évolué, permettant de mettre en place de nouvelles dynamiques. Les rapports de force se sont inversés, et les humains sont dorénavant les victimes des singes. Une inversion des pouvoirs fondamentales pour pouvoir emmener la saga vers de nouveaux pâturages. Et c’est assez plaisant de proposer une approche totalement différente des précédents volets.

Force est de constater, aussi, l’importance de l’héritage. Wes Ball dresse le portrait d’un héros, Noa, qui doit trouver sa place, son rôle, son but, dans une société qui a changé et qui base ses mœurs sur des préceptes anciens de plusieurs décennies. Que sont devenus les paroles de César, son discours, ses préceptes ? Qu’est devenu son héritage, le monde qu’il a créé ? Tant de questionnements qui sont parfaitement représentés dans Le Nouveau Royaume. Le long-métrage de Wes Ball a ainsi une forte dimension philosophique, voire religieuse, avec des notions d’ancien et de nouveau testament parfaitement établies et développées. Un parallèle intelligent avec le fonctionnement de la société humaine ancienne et moderne. Où comment la religion n’est finalement que de simples paroles interprétables d’une façon ou d’une autre en fonction de son porte parole. C’est fin, et parfaitement adapté aux pérégrinations du Nouveau Royaume.

kingdom of the planet of the apes La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume - un retour en force !

Surtout, La Planète des Singes : Le Nouveau Royaume propose un climax totalement dingue. Un crescendo d’action parfaitement maîtrisé, et réellement impressionnant qui vient rattraper une mise en place parfois un peu lente. Une dernière partie magistrale, où l’action prend tout son sens, et où le dénouement scénaristique de ce récit ouvre la voix à une nouvelle saga qui promet d’être passionnante. Surtout, Wes Ball propose quelques grands moments épiques comme on aimerait en voir davantage dans le paysage des blockbusters hollywoodiens modernes.