Critique Constellation Bobin/ Leprest

0
110

C’est un spectacle qui transporte le public dans une constellation où sont mis en scène une sélection des textes de l’écrivain Christian Bobin et du poète-parolier Allain Leprest. Tout au long de la représentation, le spectateur naviguera dans une parenthèse presque hors du temps, alternant entre les lectures de textes et les chansons accompagnées au piano. C’est une prestation qui met en lumière de profondes paroles, faisant ainsi dialoguer deux illustres hommes de lettre.
C’est forcement un spectacle qui fera écho aux amateurs de poésie mais également de manière plus générale, aux amoureux de la langue française et des belles tournures de phrase. On saluera la performance d’Alain Klingler, dégageant à lui seul une aura capable de captiver le public, pendu à ses lèvres tout du long. L’atmosphère intimiste qui s’installe au cours de la représentation, prenant presque un air de café littéraire, est très plaisante. L’équilibre entre déclamation de textes et chansons, particulièrement plaisantes d’ailleurs, rythment le spectacle et permettent de garder le public en haleine. Enfin, les quelques touches humoristiques feront toujours mouche, dessinant à chaque fois un sourire en coin aux spectateurs.
Vous pourrez retrouver Constellation Bobin Leprest au Théâtre du Verbe Fou, du 29 juin au 21
juillet (relâche le jeudi) pour une durée d’1h. Texte de et avec Alain Klingler.