Jéhan, notre découverte folk avec l’album On ne sait jamais

0
262
Jéhan, On ne sait jamais @ Morgane-Le-MOAL
Jéhan, On ne sait jamais @ Morgane-Le-MOAL

Jéhan vient de sortir en digital son nouvel album On ne sait jamais. On découvre son virage folk/rock avec le clip des Chevaux de Montebello. Portrait d’un grand songwriter.

Jéhan prouve une fois de plus avec son cinquième album On ne sait jamais qu’il est l’un de nos meilleurs auteurs compositeurs, lettré et sensible, façonneur d’images et d’histoires inoubliables. Il est arrivé à nos oreilles avec le fracas des guitares, et petit à petit, le rockeur s’apaise, trouvant une maturité nouvelle dans un registre plus folk, avec un superbe piano en soutien, et les guitares mieux apprivoisées.

Pour ce cinquième album studio, qui fait suite au précédent Vivement maintenant, la réalisation a été confiée une fois encore à Jibé Polidoro, qui aura su, de part des arrangements sobres, soigneux, mettre en valeur, voire même rendre lumineux, des textes parfois teintés d’une mélancolie qui ne s’écoute pas pleurer. Les choix effectués, donnent la force à chacun des treize titres dans un virage que l’on devinait depuis son précédent disque Vivement maintenant.

Les sentiments émergent et deviennent manifestes, au lieu de se cacher, masqués ou empreints de la peur de la non-réciprocité finalement moins grave qu’une indifférence rude et néfaste de l’humain envers l’humain.

Proche de Miossec ou de Jean-Louis Murat, ce poète pèse bien ses mots et évoque en musique des tranches de vie qui prennent à la gorge : amour, maladie, décès, c’est le cycle de la vie qui est chanté ici, joies et peines surtout d’une âme trop sensible aux idéaux grands comme ça.

Jéhan "Les chevaux de Montebello
Jéhan « Les chevaux de Montebello

Pour son nouveau single, Jéhan nous dévoile “Les chevaux de Montebello” qui témoigne d’un virage assumé vers une musique plus acoustique, révélant au mieux la beauté de ses textes. Même si le rock n’est jamais loin, le musicien propose un disque plus dépouillé qui laisse la part belle au piano. On y entend des violons, une harpe même, ou bien des trompettes… et bien sûr toujours des guitares, électriques ou acoustiques.

Le clip des “Chevaux de Montebello” a été réalisé par Maël Thébault pour un hommage à ces animaux qui fascinent totalement le musicien :

le site officiel de l’artiste