Shangri-La Frontier, tome 6 : un nouveau monde

0
616

La série Shangri-La Frontier est entrain de se faire un nom dans l’univers des Isekai. Ce petit bijou d’écriture, de références et de dessin propose une immersion dans les monde des jeux vidéos. A la fiction originelle, ses auteurs ajoute une encyclopédie sur le gaming astucieusement glissée à travers les péripéties de nos héros. Après un cinquième tome passionnant clôturant le premier arc narratif, la série nos emmène vers de nouveaux rivages.

La fin n’est que le commencement

Sunraku, le légendaire roi du jeu vidéo, a construit sa réputation en venant à bout des bouses. Sous ce terme, se retrouvent des dizaines de jeux impossibles à finir à cause de leurs erreurs de conception. Mais cet acharné les a vaincus et s’attaque désormais à Shangri-La Frontier, un M.M.O.R.P.G salué par toute la communauté des gamers et qualifié de G.O.A.T des jeux vidéos. Pour Sunraku, finir ce jeu ne doit s’apparenter qu’à une formalité.

Et c’est là qu’il se trompe. Le jeu est dur car bien conçu. La progression se mérite et stimule son intérêt. Avec deux amis, il décide de brûler les étapes et d’affronter Wezaemon, l’un des sept suprêmes, les créatures les plus puissantes du jeu. Leur victoire leur ouvre les portes de la gloire et aussi de la « vérité sur ce monde ». Bien décidée à percer les secrets du jeu, notre équipe se lance dans de nouvelles quêtes.

Shangri-La Frontier tome 6

Shangri-La Frontier : comment étendre son univers

Cette série cultive un dialogue permanent entre son univers fictionnel et le monde réel. Ce tome 6 en est l’exemple parfait. En effet après leur victoire, nos héros pourraient se reposer sur leur laurier. Or le jeu tout en les récompensant de leurs succès, les frustre en leur donnant des objets déblocables qu’à la condition de mener de nouvelles quêtes. Ainsi se crée un nouveau cycle de recherche d’objets leur permettant d’obtenir enfin la maîtrise d’armes légendaires.

Or cette mécanique est aussi à l’œuvre dans le monde réel « vidéo-ludique » réel. Un des moteurs de la progression du joueur et de son attachement au jeu réside en effet dans l’équilibre récompenses, frustration. Chaque combat doit apporter un bonus et en promettre d’autres en cas de résolution de nouvelles énigmes. Cette balance anime aussi tout le processus créatif des mangas. La clôture d’un arc narratif doit aussi semer les graines vers un autre chapitre.

Shangri-La Frontier tome 6

De nouvelles quêtes au service d’un monde élargi

Ce 6ème tome amène un triple élargissement du monde. Le premier réside dans l’évolution de nos héros qui passe d’alliés de circonstance à membre d’un clan fixe. Le temps des rônins s’achève. Le second élargissement est stylistique avec la découverte de nouveaux territoires du monde plus sombres. Les créateurs lorgnent en effet du côté de l’ambiance de The Witcher et de Sleepy Hollow en faisant intervenir toute une galaxie de monstres ténébreux, macabres.

Le troisième élargissement concerne la dimension même de Shangri-La Frontier. Les amateurs du jeu Baldur’s Gate s’identifieront parfaitement aux héros du manga qui découvrent après chaque quête de nouvelles zones à explorer. Avec toujours ces mêmes mystères  présents depuis le volume un : celui de la taille réelle du monde de Shangri-La et celui de sa construction. Sa dimension est-elle fixe depuis le lancement du jeu ou s’enrichit-elle de nouveaux secteurs au gré des mises à jour, d’ événements ?

Shangri-La Frontier tome 6

Shangri-La Frontier : et voici les concepteurs

Ce sixième tome poursuit la réflexion entamée à la toute fin du volume précédent. Nous découvrons enfin qui sont les créateurs du jeu, leur personnalité, leur opposition. Sur le ton de l’humour, le manga interroge la notion de monde ouvert, de liberté du joueur. Tout n’est que scripts, les nouvelles opportunités sont toutes prévues et guidées. Les joueurs suivent en réalité les rails d’un scénario prédéfini dont la trame est cachée dans les méandres du code.

Or, que se passe-t-il quand des joueurs trouvent des failles dans ce schéma ? C’est tout le sens de la victoire de nos personnages principaux contre Wezaemon. Comme l’explique Morpheus à Néo dans Matrix, les agents restent limités par leur configuration. Ici, Sunraku et ses amis se jouent des règles, trichent avec intelligence et s’immiscent dans les intervalles de liberté autorisée par la notion même de monde ouvert. Ils deviennent les sources de nouvelles opportunités et de migraine pour les concepteurs.

Ce tome 6 ouvre avec grâce et intelligence un nouvel arc narratif de l’univers de Shangri-La Frontier. Se réinventant sans cesse, la série devient un titre majeur des éditions Glénat.