More
    More

      Critique « Zone Hostile » de Mikael Hafstrom : une série B paresseuse disponible sur Netflix

      Zone Hostile, réalisé par Mikael Hafstrom est disponible sur Netflix. Porté par Anthony Mackie et Damson Idris, le film se place dans un futur proche où un pilote de drone est déployé dans une zone militarisée meurtrière. Il se retrouve obligé de travailler pour un officier androïde.

      Zone Hostile : une série B bas de gamme

      Zone Hostile « pue » la formule Netflix à des kilomètres. Le long-métrage est une série B passablement désagréable, qui accumule les clichés et les facilités scénaristiques. En fait, il n’y a tout simplement pas grand chose à se mettre sous la dent. L’histoire est ultra classique, piochant à la fois dans Terminator, dans Chappie, ou encore dans le final de Watchmen : Les Gardiens. Quant aux effets visuels, ils sont absolument hideux. Mikael Hafstrom, le réalisateur de Evasion, Le Rite ou encore Chambre 1408, cherche à mettre en scène une série B rythmée et musclée.

      Critique "Zone Hostile" de Mikael Hafstrom : une série B paresseuse disponible sur Netflix

      Malheureusement, les séquences d’action sont relativement illisibles ; les effets spéciaux ont quelques années de retard ; et le rendu globale est très moche. Même si Zone Hostile se présente comme une série B sans prétention ; les séquences d’action ne volent pas bien haut et ne permettent pas de partager le divertissement attendu.

      Une morale naïve et réchauffée 

      Et puis, Mikael Hafstrom cherche à proposer une histoire d’anticipation, qui surfe sur l’intelligence artificielle, et une nouvelle manière de faire la guerre. Malheureusement, une fois encore, Zone Hostile a quelques années de retard. Et son anticipation est totalement obsolète. C’est un film dont les thématiques ont été traitées un million de fois, souvent, avec plus de pertinence. Enfin, la morale est assez simpliste, et se résume par un naïf : la guerre c’est mal.

      Critique "Zone Hostile" de Mikael Hafstrom : une série B paresseuse disponible sur Netflix

      Avec cette histoire de pilote de drone obligé d’aller sur le terrain pour se confronter à la réalité, Mikael Hafstrom critique le gouvernement américain avec paresse. Il met en exergue sans talent les excès militaires des USA, sa toute puissance auto-proclamée non méritée, ses débordements, et un monde dominé par le conflit et la violence. De même, il critique une guerre sans conséquences pour les puissants. Un conflit dominé par des bureaucrates qui prennent des décisions sans connaître la réalité du terrain. Une moralisation paresseuse et sans grand apport… Bref, les critiques classiques inhérentes au genre. Pour résumer, Zone Hostile est une série B à éviter.

      Zone Hostile est une série B bancale, souvent moche et extrêmement prévisible. Un divertissement bas de gamme qui n’apporte rien de nouveau sur les thématiques brûlantes des intelligences artificielles. 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.