[Critique] Dix pour cent saison 2 : une saison attachante

[Critique] Dix pour cent saison 2 : une saison attachante

Notes

[Critique] Dix pour cent saison 2 : une saison attachante

Acteurs

Scénario

Réalisation

Summary:
Une saison 2 aussi drôle que la première et une Camille Cottin explosive !

80%

Léger et décalé comme on aime !

La deuxième saison de la série française Dix pour cent s’est achevée il y a quelques jours sur France 2. Notre critique.

 

Après une première saison de six épisodes diffusée sur France 2 en 2015, la série Dix pour cent était de retour pour une nouvelle salve d’épisodes. Au programme, des exigences de stars couplées à la vie de l’agence artistique ASK, en passant par l’arrivée d’un nouveau patron et des situations toujours plus rocambolesques ! Nous avions laissé nos agents dans une situation très inconfortable suite à un contrôle fiscal. Si pour nous, téléspectateurs, il s’est passé plus de 18 mois entre les deux diffusions, l’intrigue reprend elle quelques semaines à peine après le final de la première saison. C’est l’occasion pour Gabriel (Grégory Montel), Andréa (Camille Cottin), Matthias (Thibault de Montalembert) et Arlette (Liliane Rovère) d’accueillir (plutôt froidement) un nouvel actionnaire majoritaire en la personne d’Hicham Janowski (Assaâd Bouab), une ancienne connaissance de collège d’Andréa. L’ajout de ce personnage va apporter à cette saison 2 tout le piquant dont elle a besoin. Hicham est celui que l’on aime détester. Il n’y connait rien dans ce domaine mais il a de l’argent, beaucoup d’argent. Cela va être l’occasion de découvrir plein de petites choses sur Andréa (qui en réalité ne s’appelle pas Martel !). Mais c’est aussi l’occasion de découvrir un personnage un peu plus complexe qu’il n’y parait, avec ses fêlures liées à son divorce et à son fils.

 

32929

 

Des personnages attachants

Du côté d’Andréa justement, cette saison va être l’occasion pour elle de grands bouleversements. Son écart avec Hicham, son amour pour Colette et l’annonce de sa grossesse permettent au personnage d’exister. Le talent de Camille Cottin n’est plus à démontrer et l’actrice s’en donne à cœur joie en nous livrant une partition jouissive à souhait. Gabriel, de son côté, file le parfait amour avec Sofia (Stéfi Celma) et a décidé de devenir son agent. Mais l’écart entre l’amour et la jalousie est mince et quand la jeune femme s’engage dans un projet avec le chanteur Julien Doré, Gabriel pète littéralement les plombs. La fin de saison sera d’ailleurs bien triste pour lui. Matthias cache toujours au reste de l’agence que Camille (Fanny Sidney) est sa fille. Mais entre ses tentatives de réconciliation avec sa femme (Philippine Leroy-Beaulieu) et son assistante un peu trop entreprenante (Laure Calamy), il finira par craquer et dévoiler à tous la vérité. Une scène troublante qui redistribuera les cartes pour la fin de la saison. Enfin, Arlette est et restera toujours Arlette, accompagnée de son fidèle chien Jean Gabin.

 

b0f77e7006488b661472c4ce3a4f93df

 

La force de la série : les guests !

Toutes ces intrigues se croisent et se rencontrent au travers de ce qui fait le sel de Dix pour cent : les guests ! Et cette deuxième saison en est encore plus riche que la première avec pas moins de 11 acteurs, actrices, chanteurs ou bien encore mannequins qui interprètent leur propre rôle dans une version réarrangée. Le premier épisode de la saison est l’occasion de découvrir Virginie Efira et Ramzy Bedia en couple pris dans la tourmente à l’occasion de la sortie d’un film. Une scène tournée sur le plateau de l’émission de Michel Drucker Vivement Dimanche pourrait bien vite devenir culte ! Le second épisode offre la part belle à Fabrice Luchini et lui permet une nouvelle fois de nous démontrer tout son talent, notamment au travers d’une très belle scène partagée avec Camille Cottin. Le youtubeur Norman Thavaud apparaît dans le troisième épisode et vous ne verrez plus jamais les cours de conduite de la même façon ! Isabelle Adjani est la reine de l’épisode 4, quand à la suite d’une énorme bourde de Matthias, elle se retrouve détestée par un jeune cinéaste talentueux avec lequel elle veut tourner. L’actrice a de l’autodérision et nous le prouve une fois encore grâce à cet épisode. L’acteur Guy Marchand est au centre de l’épisode 5, quand une maladie lui fait perdre la mémoire. Grâce à Arlette, émouvante à souhait, il tentera de poursuivre son tournage. Pour clore cette saison, Juliette Binoche est la maîtresse de cérémonie du festival de Cannes mais elle a des problèmes de tenues. L’actrice est mémorable dans son duo avec son garde du corps. Cas particulier de la saison, le chanteur Julien Doré apparaît dans 3 épisodes pour une storyline aux côtés de Gabriel et de Sofia. Le jeune homme met son talent d’acteur à profit, réussissant à convaincre.

 

Cette deuxième saison de Dix pour cent est loin d’être parfaite mais elle sait nous dépeindre de manière plutôt réaliste (à en croire sa créatrice Fanny Herero) la vie d’une agence artistique, entre coups bas et moments de bonheur. Le besoin de toujours en vouloir plus prédomine, tout comme la vie privée des peoples. La série tente de nous montrer les conséquences de certaines actions et elle s’en tire plutôt pas mal.

 

En conclusion, cette deuxième saison de Dix pour cent, même si elle n’est pas une totale réussite à l’image sa première saison, est rafraîchissante. Au moment où la télévision française ne nous parle que de politique, c’est un bol d’air frais que d’allumer sa télé et de suivre les aventures des agents d’ASK. Mention spéciale à l’actrice Camille Cottin qui porte sur ses épaules une grosse partie de la série, mais aussi à tous ces guests qui ne se prennent pas au sérieux et nous font irrémédiablement sourire. La série est d’ores et déjà renouvelée pour une troisième saison, attendue pour fin 2018 sur France 2…

Leave a Comment