Watch Dogs : le Tome 1, « Retour à Rocinha », de la saga BD est disponible !

Watch Dogs : le Tome 1, « Retour à Rocinha », de la saga BD est disponible !

Ubisoft et sa maison d’édition française, les Deux Royaumes, lancent une saga bande dessinée dans le monde de Watch Dogs dont le Tome 1 « Retour à Rocinha » est disponible.

Si Watch Dogs 2 est prévu pour le 15 novembre, le tome 1 de la série WATCH_DOGS est dès à présent disponible en librairie. La BD amène le lecteur dans des zones « blanches » de Rio de Janeiro, celles qui ne sont pas reliées au reste du réseau. Le tome 1, « Retour à Rocinha », est disponible dès aujourd’hui en librairie au prix de 13,50€ en France.

Sauda, jeune hackeuse issue de la favela de Rocinha à Rio, retourne dans son quartier quartier après des années d’absence. Elle apprend alors que son petit frère est tombé sous l’emprise des gangs. Déterminée à le sortir delà, Sauda verra que le trafic de drogue à Rocinha attire beaucoup de monde et que Rio, ville hyper connectée, est devenue le théâtre d’une expérimentation de corruption taille réelle.

planche-1-watch-dogs-tome-1-rocinha

« Dans une société où les enjeux technologiques se complexifient, l’être humain reste le seul élément de l’équation qui ait une réelle importance. Son passé enregistré et analysé, son présent traqué et compilé, son futur prédit et manipulable. Que fait l’humain de ces technologies, de ce pouvoir, et quel impact cela a-t-il sur lui et sur les autres ? C’est la question que se pose WATCH_DOGS », explique Thomas Geffroyd, Directeur contenu de marque WATCH_DOGS au sein d’Ubisoft.

Pour cette aventure, les auteurs ont inventé une histoire inédite qui apporte une touche importante à l’univers étendu par les jeux Watch Dogs.

« Dans WATCH_DOGS, la ville est hyper-connectée. J’avais envie d’explorer les zones d’ombre, ou plutôt « blanches », qui ne sont pas reliées au reste du réseau. », raconte Simon Kansara, scénariste. « C’est une manière de parler des quartiers défavorisés, et des inégalités urbaines. Les hackers mènent différents combats. Je voulais que celui de Sauda soit la justice sociale. J’espère parvenir à raconter une histoire chaleureuse, proche des personnages. Le hacking n’est pas simplement l’affaire d’experts en informatique. Prendre le contrôle de la technologie, la comprendre et savoir la détourner pour accomplir ses propres objectifs est à la portée de tous. J’essaie de toujours garder cela en tête quand je travaille sur les personnages de la série. »

planche-2-watch-dogs-tome-1-rocinha

 

Pour le dessinateur Horne, c’est le côté « pirate », dans tous les sens du terme, qui l’a motivé à bosser sur la bande dessinée : « Ici on retrouve des personnes qui veulent changer le système avec les moyens d’aujourd’hui. Une sorte de révolte silencieuse et surtout mondiale. Savoir que n’importe qui (et de n’importe où) peut faire évoluer les choses à partir d’un simple réseau informatique, je trouve cela génial, et ça nous laisse des ouvertures énormes. »

Leave a Comment