VirtualTime : La réalité virtuelle accessible à tous

VirtualTime : La réalité virtuelle accessible à tous

Au printemps a ouvert, au 68 rue d’Aboukir à Paris 2e, VirtualTime, une salle de réalité virtuelle d’un nouveau genre qui propose de réserver, seul ou à plusieurs, des espaces de réalité virtuelle. De quoi s’amuser entre amis ou en famille autour de ce nouveau média.

La réalité virtuelle Késako ? Il s’agit d’un type de divertissement : jeux vidéo, films, etc. conçu pour une immersion à 360° grâce à un casque de réalité virtuelle placé devant les yeux. Deux écrans synchronisés placés devant les yeux, permettent de créer une immersion saisissante. Il est possible d’avancer et d’interagir avec les environnements grâce au regard ou des contrôleurs. Il est ainsi possible de nager dans les profondeurs, grimper sur les plus belles montagnes du globe, combattre les vaisseaux de l’Empire à bord d’un X-wing, des hordes de zombies ou de robots furieux, découper des fruits avec des sabres virtuels, les possibilités sont presque infinies!

 

Un panel de jeux conséquent

La salle de Virtual Time est découpée en six spots, plus un espace au fond plus tourné vers l’expérience. La grande nouveauté est que, contrairement aux salles d’arcade classiques, il ne faut pas attendre son tour pour jouer au jeu que l’on souhaite, puisque tous les softs sont disponibles sur toutes les machines. On réserve donc son spot pour une durée déterminée et l’on essaye tout ce que l’on souhaite, sans gêner les autres. 

Entre découpe intensive de fruits avec des sabres virtuels (très drôle), de l’escalade dans les plus belles montagnes du monde en contemplant de magnifiques paysages, ou encore combattre des hordes de robots furieux dans un FPS immersif comme jamais, il n’est pas rare de taper dans un mur.

Lorsque l’on vient à plusieurs, il est possible de réserver un ou plusieurs espaces de jeu. Chaque espace fait environ 4m2 avec un panier pour poser ses affaires. Un écran et des sièges sont disposés devant la zone de jeu pour que les accompagnateurs puissent participer, commenter voire guider le joueur.

Ici, le gros plus c’est que l’on réserve son ou ses spots VR pour ne pas attendre son tour pour jouer sur une borne, ce qui est très appréciable, surtout quand on paye en fonction du temps…

Au fond, une zone plus calme vous attend, il y est possible de se prendre pour un oiseau et de survoler Paris dans Eagle de Ubisoft, déjà vu à la dernière Paris Game Week ou à l’exposition jeux vidéo de la fondation EDF. C’est mignon et calme, mais un peu moins impressionnant que Birdy (vu au MK2 VR).

Grâce au partenariat entre VirtualTime et les différents acteurs de la réalité virtuelle, VirtualTime propose des machines récentes et les jeux les plus aboutis, limitant ainsi les risques de motion sickness comme les maux de tête.

Lorsque l’on a le temps de prendre en main les jeux, l’on s’amuse beaucoup et le temps passe très (trop) vite. Les jeux sont si immersifs et intensifs que l’on se dépense vraiment beaucoup, au point de finir en nage.

Pas de risque de maux de tête avec VirtualTime

Autre point important, l’hygiène ! De ce côté, chaque joueur dispose d’un masque tissu en intissė, à mettre avant d’enfiler le casque VR. En outre, les contrôleurs sont nettoyés entre chaque groupe. C’est bien sympa de savoir ça, car c’est souvent le problème des salles d’arcade et des dispositifs collectifs en général.

Nous avons bien apprécié le concept de VirtualTime qui permet de tester un grand nombre de jeux VR sans avoir à attendre et sans risquer d’attraper les miasmes des prédécesseurs. Il est aussi intéressant de pouvoir tester les jeux et les technologies avant un éventuel investissement dans un casque et des softs. 

Le but est de proposer un contenu à la pointe de la technologie et, si le succès est au rendez vous, d’ouvrir des salles un peu partout pour démocratiser l’accès à la réalité virtuelle, souvent onéreux.

Laissez votre commentaire