Test : Graceful Explosion Machine, know your enemy!

Test : Graceful Explosion Machine, know your enemy!

Graceful Explosion Machine, know your enemy, le jeu de tir indépendant de la Switch !

NSwitchDS_GracefulExplosionMachine_01_mediaplayer_large

Développé par Vertex Pop, Graceful Explosion Machine est un jeu de tir indépendant plutôt agréable à regarder et à prendre en main pour la Nintendo Switch. Disponible depuis de le 6 avril 2017, il vous propose donc de survivre dans un milieu hostile, constitué de 4 planètes divisées en 8 niveaux chacune et d’un niveau dit de téléportation. Armé de son vaisseau spatial et de 4 armes différentes, il va falloir s’acclimater à son nouvel environnement et aux ennemis qui ne manqueront pas de vouloir nous éliminer en bons méchants qu’ils sont. Il n’est pas question ici d’histoire palpitante ou de jeu Online mais bel et bien de combats frénétiques et de batailles pour savoir qui aura le meilleur score dans le monde. Aux commande du GEM, le vaisseau spatial le plus high-tech de la galaxie, il va falloir se battre dans des niveaux chatoyants et truffés de dangers divers que ce soit au niveau des ennemis ou des pièges. Le jeu se joue en défilement horizontal et dans un univers fermé, ce qui implique qu’il va falloir vite connaitre les différents niveaux afin de gérer les vagues d’ennemis qui apparaitront au hasard et de préférence là où on ne les attend pas. Le gameplay est simple mais rudement efficace, pas question d’upgrades ou de gain de niveau pour notre vaisseau. On dispose de 4 armes, d’un double dash et c’est tout ! Il va donc falloir gérer les différents ennemis avec des combos dépendants du quadri-arsenal. On peut donc tirer au laser, au lance-missiles, à l’épée ou au railgun. Chaque arme a son utilité en fonction des adversaires et du timing de combo, c’est donc à nous de bien comprendre comment le jeu fonctionne afin d’obtenir les meilleurs combos possibles et ainsi gonfler notre score final. NSwitchDS_GracefulExplosionMachine_02_mediaplayer_large

C’est superbe ! Dommage que l’on y voit que dalle !

Graceful Explosion Machine est l’exemple même du jeu magnifique à regarder mais frustrant à jouer par moments. Si la réalisation est superbe et que l’abondance des couleurs chatoyantes et des effets de tir font leur petit effet sur les vidéos Youtube, une fois la manette en main, ce n’est plus la même histoire ! Il est parfois très complexe de s’y retrouver tant il y a de bordel à l’écran, on est loin de DESYNC tout de même mais il arrive assez souvent que l’on se fasse toucher sans trop comprendre d’où vient le tir ou l’ennemi. Je n’ai joué au jeu qu’en mode console portable, je pense qu’y jouer sur un grand écran doit être plus simple pour s’y retrouver. La musique est excellente tout comme les effets sonores quoique discrets, on nage dans la perle indé qui sait flatter l’œil et l’ouïe du joueur lambda. Le jeu est très simple à jouer et commander le GEM est un véritable plaisir. On peut donc se déplacer facilement et éviter les ennemis grâce à un système de dash bien fait. Il est donc possible d’éviter les tirs et les vagues d’ennemis en passant à travers mais il convient de bien calculer son coup car il arrive assez souvent que l’on se mette dans une situation plus difficile qu’escomptée. Notre vaisseau ne peut subir que 3 dommages avant d’exploser et nous faire refaire notre niveau. Il existe cependant une progression au sein d’un même niveau, il y a 3 stages qui servent de checkpoint, à chaque perte d’un vaisseau, le jeu nous proposera de recommencer au stage où l’on est mort. Pratique pour avancer dans le jeu mais problématique lorsque l’on essaie de faire un bon score. Chaque fois que l’on se fait toucher ou que l’on perd dans un stage, notre note finale est impactée négativement. Une fois le niveau terminé, on peut si on le souhaite envoyer notre score au monde entier afin qu’il se gausse de notre manque de skill évident !

NSwitchDS_GracefulExplosionMachine_03_mediaplayer_large

Et je cours, je me raccroche à la vie ! Ha ben non…

Graceful Explosion Machine est un jeu qui commence assez simplement et qui se complexifie assez rapidement. Chaque nouveau niveau introduit de nouveaux adversaires et de nouveaux combos à maitriser, afin de les éliminer le plus rapidement et éviter d’être débordé devant le nombre sans cesse croissant de nos ennemis. Si les gros ennemis qui tirent des balles nécessitent le railgun pour être éliminés rapidement, les ennemis de base eux peuvent être tués de différentes façons. Le problème, c’est que l’on ne peut pas utiliser les armes tout le temps, en effet, celles-ci chauffent et nécessitent parfois quelques secondes avant de pouvoir être réutilisées. Il en est de même pour le tir de base qui devient de moins rapide et qui se bloque au bout d’un moment. Il faudra donc alterner entre les balles normales et les tirs spéciaux pour pouvoir éliminer tout ce qui bouge sur notre écran et croyez-moi, ce n’est pas toujours simple ! La difficulté grimpe très rapidement et l’on se retrouve souvent face à des murs de difficulté parfois frustrants. Un des meilleurs exemples est le passage de la seconde planète à la troisième. L’introduction des vers géants qui se jettent sur nous est un véritable calvaire de prime abord! Il va falloir combiner 2 armes pour s’en sortir à savoir le railgun et l’épée dans la foulée pour détruire rapidement la tête du vers et les morceaux annexes, tout un programme ! S’il n’y avait que lui à l’écran, ce serait simple mais non, ça fourmille de pixels ne souhaitant qu’une seule chose, nous éliminer! Heureusement il est parfois possible de regagner de la vie en récupérant des cristaux verts de vie mais c’est parfois un coup de poker perdant si ledit cristal est très mal entouré. Une fois que l’on a débloqué assez de niveaux, il est possible d’accéder à une nouvelle planète et ainsi de suite. Avec seulement 4 planètes au menu, la durée de vie est malgré tout excellente vu le mode attaque de score qui ajoute une énorme rejouabilité au jeu.

NSwitchDS_GracefulExplosionMachine_04_mediaplayer_large

Du coup, j’achète ou pas?

Graceful Explosion Machine est un jeu splendide qui est sorti au bon moment du cycle de vie de la Nintendo Switch. Faute de concurrence, il a toutes les armes pour devenir un classique du genre malgré sa relative simplicité et sa difficulté pas toujours très bien dosée. On ne s’énerve que rarement et le Game over est souvent mérité, mourir car on n’a pas vu un adversaire reste l’exception et non la règle. Loin de révolutionner le genre, il apporte néanmoins sa petite pierre à l’édifice Switch grâce à sa réalisation chatoyante et à son tout petit prix ! Le jeu est intégralement en français, ce qui devrait plaire aux plus jeunes d’entre vous. Si la note peut paraitre sévère à la vue de mon réquisitoire, c’est que le jeu lasse malgré tout assez vite une fois les mécaniques acquises. Faire le tour des 4 planètes se fait en quelques heures et il reste dès lors plus que le mode attaque de score pour passer le temps. Pour les amateurs de scoring, c’est du pain béni mais pour le joueur lambda, c’est un peu court ! Il reste que le jeu mérite d’être découvert et qu’à la vue du nombre de jeux disponibles sur la Nintendo Switch, on ne va pas faire la fine bouche.

NSwitchDS_GracefulExplosionMachine_05_mediaplayer_large

Vidéo:

Achat sur le eShop:

Vous pouvez vous procurer le jeu pour 12.99€ sur le eShop de Nintendo.

Cet article a été rédigé par le rédacteur en chef du site Veuillezparlapresente.

Test : Graceful Explosion Machine, know your enemy!

Réalisation:

Gameplay:

Fun Factor:

Summary:
Un shmup psychédélique fort sympathique mais dont l'intérêt s'étiole trop vite.

73%

Laissez votre commentaire