Critique « Lost Song » (Netflix) : un anime enchanteur à bien des égards !

Critique « Lost Song » (Netflix) : un anime enchanteur à bien des égards !

Critique « Lost Song » (Netflix) : un anime enchanteur à bien des égards !

Scénario

Animation

Personnage

Ambiance

Musique

Summary:
Si Lost Song ne se démarque pas avec un scénario atypique, il nous offre définitivement un beau voyage, malgré quelques défauts préjudiciables. Entre chants, guerre et incertitudes, le destin du Monde s'écrit.

76%

Envoûtant !

Entre guerre, questionnements éthiques et chansons, cet anime sorti au printemps de cette année nous a totalement séduit. Disponible sur Netflix, Lost Song est un anime attrayant où le chant tiendra une place centrale, faisant naître conflits d’intérêts, bénédictions et conduisant même à l’éternité. Mais ne serait-ce pas plutôt une malédiction ? 

 

 

Projet original, cet anime disponible depuis début octobre sur Netflix, rencontre peu à peu son public. Un anime qui nous a séduit du début à la fin et que nous tenions à vous présenter en bonne et due forme. Un avis susceptible de contenir des spoilers. 

 

 

 

Lost Song

 

Lost Song affiche

Titre original : Lost Song

Genre :  Fantastique, combat, chansons

Type : Seinen

Période : du 31 mars au 16 juin 2018

Plateforme : Netflix

Nombre d’épisodes : 12

Studio d’animation : LIDEN FILMS (Arslan Senki, Berserk)

Studio d’animation 3D : Felix Film (Arslan Senki – Fūjin Ranbu)

Créateur original : MAGES

Réalisation : MORITA Junpei 

Character design : FUJISAWA Toshiyuki (Nisekoi, SAO II)

Compositeur : SHIRATO Yusuke 

 

 

Synopsis

La guerre est aux portes du royaume de Neunatia. Porteuses du pouvoir des chansons, deux jeunes femmes vont devoir lutter pour survivre à un destin cruel. Tantôt bénédiction, tantôt fardeau, le pouvoir du Chant est capable de miracles. Mais tout pouvoir, aussi miraculeux soit-il, se nourrit de quelque chose en échange… Alors que la guerre s’intensifie et que le peuple survit tant bien que mal, le pouvoir des chansons finit tâché de sang. 

Destinées à se rencontrer, Finis et Rin parviendront-elles à sauver le Monde et changer leur destin ? 

 

Lost Song logo

 

 

La chanson du rêve

 

Le scénario sur papier de Lost Song n’est pas du genre racoleur ou innovant et ce n’est sûrement pas pour ça que vous aurez envie de voir cet anime. Classique à souhait, il vous faudra prendre votre mal en patience et le laisser s’installer pendant les premiers épisodes. Mais ne vous enfuyez pas, car la suite pourrait vous plaire ! Orpheline, Rin est recueillie par un ancien commandant de l’armée et elle grandit au milieu d’une famille aimante, composée de Mel, Al et Hawkley, qu’elle considère comme son grand-père. Depuis toute petite, Rin aime deux choses par dessus tout : chanter et… manger ! Si manger ne lui procure qu’un plaisir égoïste, lorsqu’elle chante, Rin fait le bonheur des gens. Et pour cause… Sa chanson de la guérison est capable de soigner une fracture, une cécité ou une paralysie ! Et elle rêve de pouvoir chanter pour les habitants de la capitale ! Mais c’est un pouvoir qu’elle n’est pas la seule à posséder… Et qui semble intéresser les hautes sphères du Royaume et qui lui causera rapidement quelques problèmes. 

Mel & Hawkley - Lost Song
Mel & Hawkley – Lost Song (Netflix)

 

Si Lost Song ne se démarque pas grâce à un scénario atypique, il devient toutefois rapidement intéressant. Le thème porteur des chansons est relativement bien exploité et les chansons sont très agréables à entendre. Portées par les chanteuses SUZUKI Konomi et TAMURA Yukari, Rin et Finis, les deux personnages féminins principaux dont nous suivons l’histoire, sont destinées à se rencontrer. Mais avant que cela n’arrive, nous suivrons indépendamment leur vie, leur victoires, mais aussi leur désillusions ou leur souffrance. Les deux trames tisseront leur fil et finiront par se mêler pour ne former plus qu’un seul et même destin, au rythme des chansons. Et c’est en cela que le scénario de Lost Song est accrocheur et envoûtant. 

 

 

La chanson du lien

 

Dans un décor médiéval fantastique, Lost Song se dévoile au fil des épisodes et parvient à nous attraper dans ses filets. Mais pour arriver au point culminant de l’histoire de cet anime, il vous faudra rencontrer de nombreux personnages. Certains sont attachants, d’autres énervants, fades ou idiots, à tel point qu’ils en deviendront invisibles. Notre première héroïne est jeune, joyeuse et volontaire. Malgré une naissance entourée de mystères, Rin profite chaque jour de ce que peut lui offrir la vie. La seconde, Finis, dans la vingtaine, souffre de la solitude qui l’accapare et de la forte pression sur ses épaules. Dotée d’un sens de l’orientation désastreux, c’est un personnage qui pourrait ne pas vous plaire pour son côté « niais » et facile. Toutefois, au fil des épisodes, on apprend à la comprendre, et même, à finir par l’apprécier.

Heureuse de pouvoir chanter pour améliorer le quotidien du peuple, Finis déchantera rapidement en comprenant que le pouvoir en place tient à gagner la guerre par tous les moyens, peu importe les vies humaines sacrifiées. Ce qui inclut la sienne. Car le pouvoir des chansons n’est pas gratuit et pour pouvoir créer un miracle, quelque chose est détruit dans le corps de Finis en échange. Plus elle chante, plus son espérance de vie s’amenuise, pour au final ne tenir qu’à un fil. Capable de donner la vie comme de la prendre, Finis est une arme titanesque qu’il vaut mieux avoir dans ses rangs. Sa rencontre avec Rin la sauvera d’une infinie et douloureuse solitude, révélant par la même occasion le réel pouvoir des chansons. 

Lost Song - Rin
Rin – Lost Song (Netflix)

Parmi les nombreux autres personnages attachants, Al, Pony et Leobolt sont sûrement les plus marquants. Les histoires de ceux-ci se lieront intimement avec celle de Rin et Finis, dévoilant des secrets bien gardés dans les derniers épisodes. On admirera le courage et l’ambition de Al, l’humour parfois lourd de Pony et la bravoure sans faille de Leobolt. Si la romance tient une place importante de cet anime, elle est justement dosée pour certains personnages, mais manque gravement de sérieux pour le couple Leobolt/Finis. On apprécie néanmoins ces moments romantiques dispersés habillement, ne rendant pas l’anime mielleux. 

Côté méchants, on regrette que le grand vilain de cette histoire soit si prévisible et peu convainquant. Et on ne parlera pas du prince héritier, qui malgré ses nombreux efforts, ne parvient pas à être suffisamment détestable pour qu’on apprécie justement sa mort. Néanmoins, Lost Song permet un questionnement sur des dilemmes éthiques et humains, qui auraient pu être approfondis par des personnages plus sensibles et montrant un comportement humain. Car oui, si Lost Song est un anime plein de bonne volonté, de beauté et de magie, il est aussi entaché de défauts préjudiciables, rendant sa production fade par moments. Le manque de profondeur et de réalisme dans les réactions des personnages est l’un des principaux point noir. À plus d’une reprise, vous serez surpris de voir une réaction totalement inappropriée – la scène du bûcher étant sûrement la pire dans le genre. Un anime qui, au final, manque clairement de profondeur et qui aurait mérité quelques épisodes supplémentaires pour offrir aux spectateurs un meilleur fond. Car dans la forme, c’est plutôt bon.

 

 

La chanson du voyage

 

Comme nous l’avons énoncé plus haut, les émotions et le réalisme ne sont pas le point fort de Lost Song. Toutefois, même si cet anime divise par ses bons et mauvais côtés, nous en sommes ressortis enchantés. Le travail réalisé autour de l’animation par les studios Felix Film et Liden Films est excellent. Les couleurs chatoyantes nous ont immédiatement tapé dans l’œil, tout comme l’accent mis sur la beauté des paysages ou sur les détails de chaque scène. Les plans larges sont nombreux et nous font voyager avec facilité, émerveillant nos yeux et rendant plus fort le sentiment de plonger à cœur perdu dans l’univers de Lost Song.

Nos oreilles trouvent également une bande-son des plus plaisantes, qui habille efficacement les différentes scènes, renforçant le sentiment du moment. Ce n’est toutefois pas une bande-son qui rentrera dans mes favorites, contrairement aux OST de Made in Abyss ou FMA par exemple. Mention spéciale à la chanson du commencement et à celle de la guérison, qui nous ont particulièrement plu, y compris dans leurs paroles.

Finis - Lost Song Netflix
Finis – Lost Song (Netflix)

Du début à la toute fin, la trame de Lost Song se tisse au fil des rencontres, des sentiments et des chansons. L’anime est dynamique grâce à ses personnages enjoués et rêveurs, mais aussi grâce à sa sublime animation. Dans sa seconde partie, Lost Song adopte une direction des plus inattendues et ça n’a été pour nous déplaire, loin de là ! Votre cerveau devra un peu s’accrocher, car cette partie est quelque peu surprenante. Elle offre toutefois une nouvelle dimension à l’anime qui peut alors se permettre de disséminer quelques explications sporadiques. Plus sentimental, le final de l’anime est grandiose, aussi bien côté sonore que visuel. C’est d’ailleurs l’un des seuls passages qui nous a véritablement pris par les sentiments et qui a réussi à arracher quelques larmes. Espérons que le travail sur lequel est en train de plancher MAGES saura combler les lacunes et poursuivre le voyage de Lost Song encore un peu ! 

 

Si Lost Song n’a pas su nous convaincre à 100%, c’est un anime qui a eu le mérite de nous captiver du début à la toute fin. Avec sa superbe animation et le déroulement de son scénario, il a su nous garder habillement dans ses filets. Et il mérite que l’on s’intéresse à lui ! 

 

 

 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.