[Critique] Made in Abyss : une aventure impitoyable aux doux tons pastel…

[Critique] Made in Abyss : une aventure impitoyable aux doux tons pastel…

[Critique] Made in Abyss : une aventure impitoyable aux doux tons pastel…

Scénario

Animation

Personnages

Ambiance

Musique

Summary:
Sûrement l'anime de l'année 2017 ! Tantôt d’une rare violence, tantôt d’une douceur inégalée, Made in Abyss est l’un de ces anime subtil qui possède une véritable force de caractère et une identité propre. Émouvant et impitoyable à la fois !

100%

Sublime !

User Rating: 0 (0 votes)

Les aventures de Rico et Reg (Legu) sont en pause, l’occasion pour nous de revenir sur l’un des anime les plus appréciés de la saison chaude : Made in Abyss ! Notre coup de cœur de l’été, mais aussi de l’année pour le moment. A voir si un anime de l’automne sera capable de le détrôner, mais ça s’annonce difficile !

 

Avertissement

Si cet anime aux couleurs pastel et aux personnages « mignons » vous fait de l’œil, prenez le temps de lire ces quelques lignes. Made in Abyss n’est pas un anime à réserver aux enfants et est classé dans la catégorie des seinen (anime mature/adulte). Et il n’usurpe pas cette place. Il contient des scènes violentes (épisode 10 notamment) qui peuvent choquer les plus jeunes et les plus sensibles.

A réserver à un public averti.

 

 

Made in Abyss

 

 

Titre original : メイドインアビス – Meido in Abisu

Genre :  Fantastique, action, magie

Type : Seinen

Période : du 22 juin au 29 septembre 2017

Plateforme : Wakanim

Nombre d’épisodes :  13

Studio : Kinema Citrus (Barakamon, Yuyushiki)

Réalisation : Masayuki Kojima (Monster, Black Bullet, Piano Forest)

Character design original : Akihito Tsukushi (manga)

Character design : Kazuchika Kise (Ghost in the Shell, Kimi no na wa)

Compositeur : Kevin Perkin (Under the Dog, NORN9)

 

Synopsis

Rico vit dans une cité pas tout à fait comme les autres… La cité de Orse abrite en son cœur un endroit mystérieux et encore inexploré : l’Abysse. Dans cette crevasse dont on connaît peu de secrets, dorment des trésors sur lesquels certains voudraient bien mettre la main. Malgré la peur de l’inconnu et du danger, la curiosité pousse beaucoup de personnes à s’y aventurer. Et la jeune Rico n’échappe pas à cette règle, rêvant de devenir Cave Raider pour égaler sa défunte mère.

Mais lors d’une banale exploration qui tourne mal, elle fera la rencontre d’un drôle de robot, ressemblant à s’y méprendre à un humain. Une nouvelle page de l’histoire de cette jeune fille espiègle s’apprête à s’écrire…

 

 

Made in Abyss Reg Legu
Reg ©2017 Akihito Tsukushi, TAKE SHOBO/MADE IN ABYSS PARTNERS

Cet avis contient inévitablement quelques spoilers sur l’anime. A lire à vos risques et périls.

 

Made in Abyss, la pépite de l’été

 

On s’en doutait et vous aussi. Mais Made in Abyss s’est peu à peu installé dans le cœur des spectateurs pour prendre une place d’honneur.  Et ce, parfois, dès le premier épisode. Un anime au scénario accrocheur et mystérieux, qui même à la fin d’une saison de 13 épisodes, laissent encore planer d’innombrables zones d’ombres. Un scénario mené crescendo et à la baguette, qui a parfaitement su tenir sa mélodie du début à la fin. Et qui a, de très nombreuses fois, fait vibrer notre corde sensible…

Se dessinant d’abord du bord de Orse, la cité de l’abîme, Made in Abyss construit doucement mais sûrement un scénario capable de tenir un sacré bout de temps. D’abord l’histoire touchante, de ces orphelins qui donnent tout pour pouvoir toucher du bout des doigts leur rêve : devenir des sifflets blancs. Puis, la découverte d’une relique pour le moins étonnante, ressemblant à s’y méprendre à un humain : Reg, qui deviendra très vite ami avec la jeune et intrépide Rico. Une rencontre qui donnera rapidement suite au mystère qui entoure encore l’anime en fin de saison : la mère de Rico, sifflet blanc disparu, et son invitation à la rejoindre dans les tréfonds de l’Abysse… Il n’en fallait pas plus pour Rico qui plongera dans l’abysse avec Reg pour seul accompagnant. Les rencontres se multiplieront, tantôt mauvaises, tantôt bonnes. Tantôt s’avérant dangereusement mortelles. Sans oublier cette malédiction de l’Abysse qui s’abat sur tout aventurier dépassant certains niveaux ou qui voudraient remonter… Après de dures épreuves, nos deux amis s’apprêtent à repartir, toujours plus bas dans l’abysse. Et nul ne sait ce qui les attend dans les tréfonds… Et ce qui nous attend dans la – très probable – seconde saison.

Made in Abyss Map
Plan de l’abysse ©2017 Akihito Tsukushi, TAKE SHOBO/MADE IN ABYSS PARTNERS

L’Abysse demeure un mystère entier, malgré la longue et dangereuse descente entamée par nos deux héros pour retrouver la mère de Rico. Sa faune est aussi riche que sa flore peut être salvatrice. Mais animaux comme plantes peuvent s’avérer redoutables. Et surtout fatals. Mais ça, Reg et Rico l’apprendront rapidement à leurs dépends. Si vous avez l’âme d’un aventurier et le cœur bien accroché, peut-être pourrez-vous suivre nos deux jeunes héros dans les tréfonds de l’abysse infinie qui les appelle ! Car la Forêt Inversée et la Mer de Cadavres vous attendent. Et vous ne pourrez pas en remonter en un seul morceau…

 

Des teintes pastels, pour une œuvre impitoyable mais juste

 

Vous pensiez encore que Reg et Rico allait faire une promenade santé dans les bois ? Cueillir quelques fleurs, champignons et rentrer bien sagement à l’orphelinat ? Si c’est le cas, je vous conseille de cliquer sur la croix en haut de votre page à droite, car la suite risquerait de vous rendre malade.

Dans le premier épisode, nous avions adoré l’adorable bouille de ces deux jeunes enfants, plein de vie et d’entrain, le tout emballé dans une animation pastel splendide. Et de ce côté-là, il n’y a rien à en redire : l’animation est juste magnifique. Les couleurs choisies avec soin renvoient parfaitement la menace de l’abysse, le désarroi, la peur. Les actions sont fluides et les décors détaillés, travaillés. Mais dans les épisodes suivants, nous avons très rapidement compris que le ton n’allait pas rester aussi bon enfant par la suite… Pour suivre Made in Abyss jusqu’au bout, il vous faudra un estomac solidement accroché et un cœur vaillant. L’Abysse n’épargnera pas Reg et Rico parce que ce sont des enfants. Bien au contraire. L’Abysse n’épargne jamais personne.

Certaines scènes sont violentes. Et si certains moments diffèrent quelque peu du manga, il est une scène en particulier qui sera très difficile à vivre, mais très fidèle. Et qui dure. Dure. Dure. Votre estomac se retournera et votre cœur se resserrera tellement la scène deviendra insoutenable. Mais telle est la réalité de l’Abysse. Elle ne fait de cadeau à personne. Et surtout pas aux curieux caverniers qui osent l’explorer. Seuls quelques rares personnages semblent s’en sortir plus ou moins et vivent dans l’Abysse. Mais leur passé est torturé, inhumain pour certains, douloureux. Et comme Reg et Rico, ils ont découvert à leurs dépends la dure réalité de l’Abysse, mais aussi la monstruosité humaine et les noires envies que fait naître l’Abysse.

Rico ©2017 Akihito Tsukushi, TAKE SHOBO/MADE IN ABYSS PARTNERS

Tantôt d’une rare violence, tantôt d’une douceur inégalée, Made in Abyss est l’un de ces anime qui possède une véritable force de caractère et une identité propre. Un anime qui nous rappelle que la vie n’est pas toujours facile et qu’elle est pleine de risques. Et qu’il vaut mieux en profiter chaque jour, car nous ne savons pas de quoi demain sera fait.

 

Vibre la corde des sentiments

 

Avec Made in Abyss, vous embarquez pour un voyage visuel, mais aussi sentimental. Du premier épisode, où la découverte et la curiosité se mêlaient, à l’ultime épisode, long mais si émouvant, nul n’a pu rester de marbre face à tant de sentiments, d’humanité et de douleur.

Si déjà l’histoire émouvante de Rico et de sa maman disparue ne vous a pas touché, vous sortirez sûrement les mouchoirs avec l’attendrissant duo Nanachi/Meethi. Ou alors lorsque le désespoir de Reg sera à son apogée et que son monde s’écroulera autour de lui. Pas besoin de vous rappeler cette partie de l’anime, n’est-ce pas ? Car je vois déjà vos yeux devenir humides, rien qu’en ressassant ces quelques souvenirs… Made in Abyss est un anime à la fois puissant et vibrant, grâce à ses personnages travaillés. Des personnages vivants et habités d’une flamme unique, à qui l’on s’identifie très rapidement et simplement. De la terrifiante Ozen, au protecteur Habolg, en passant par le sévère et compréhensif Giro ou le mystérieux et sombre Bondrewd… Le nombre de personnages importants est restreint mais chacun sait apporter ce qu’il faut à nos deux héros principaux. Et sait aussi, à l’occasion, nous toucher et nous faire réagir personnellement d’une manière ou d’une autre.

Mais si Made in Abyss est si vibrant et a su toucher vos sentiments si profondément, c’est aussi et surtout, grâce à sa bande-son majestueuse. Des musiques où les pleurs lancinants des violons s’entremêlent aux douloureux accords du piano et font frémir votre corps. Des OST somptueuses et d’une qualité irréprochable qui sauront faire vibrer la corde sensible de votre âme. Tantôt angoissantes, elles sauront effrayer même les plus téméraires aventuriers. Tantôt émouvantes, elles vous serreront la gorge et laisseront perler quelques gouttes salées au coin de vos yeux. Tantôt surprenantes, elles feront gronder un nouveau sentiment en vous et vous donneront courage et force. Qui ne s’est pas laissé subjuguer par la somptueuse et vibrante chanson « Tomorrow » ? Qui n’a pas senti un nouvel espoir l’envahir avec le titre « Adventure Through the Light » ? Qui n’a pas retenu ses larmes lors de la fin de ce dernier épisode, dépassé par l’émotion de la scène et de la superbe musique l’accompagnant ? Des OST que l’on doit au talentueux Kevin Penkin ! Même l’opening et l’ending nous ont séduit tout au long de la saison !

Ah, mais ne déprimez pas ! Made in Abyss, c’est aussi de la joie, des découvertes et de l’amour. Car dans l’Abysse, si les choses ne se passent pas toujours comme prévues, c’est pour le pire, comme le meilleur ! Votre âme tremblera devant Ozen l’inamovible, votre cœur manquera un battement devant les monstres abyssaux et votre sourire grandira en découvrant d’adorables créatures à poils. L’ambiance variée, saura vous faire passer par de multiples émotions en un seul épisode, pour notre plus grand plaisir. Subtil sur tous les plans, cet anime se révélera bientôt comme l’un des grands favoris de l’année. Faites-nous confiance !

 

En définitive, et de mon point de vue, Made in Abyss c’est l’anime de l’année – pour le moment, même s’il me semble difficile à détrôner. Sublime dans son animation et sa musique, subtil dans ses détails et son scénario, émouvant à chaque minute et chaque note jouées. Si vous ne savez pas quoi regarder comme anime et que vous recherchez un anime de qualité qui vous fera vous sentir vivant… N’allez pas plus loin, Made in Abyss est le titre parfait sur Wakanim !

 

Un anime que vous retrouverez, pour sûr, dans notre top anime de la fin d’année ! On se retrouve très rapidement pour parler de nouveau de Made in Abyss en chanson ! On vous laisse en bonus une galerie d’illustrations réalisées par la talentueuse Mieko Hosoi !

Et vous, ce titre fait-il aussi parti de vos favoris de l’année ?

 

 

 

Laissez votre commentaire