More
    More

      The Good Place : notre bilan de la première saison

      Nouvelle série de la saison 2016-2017, The Good Place vient de terminer sa première saison. L’occasion de faire un bilan de ces 13 épisodes, à l’heure où la série n’a pas encore été renouvelée par la chaîne NBC.

      À sa mort, Eleanor Shellsrop (Kristen Bell) se retrouve au Bon Endroit (The Good Place), là où seules les personnes exceptionnelles aux âmes pures arrivent, les autres étant envoyées au Mauvais endroit. Chaque nouvel arrivant est logé dans une maison idéale, aménagée selon les goûts de l’arrivant, puis fait connaissance avec son âme sœur. Problème, Eleanor n’est pas vraiment une bonne personne et découvre qu’elle a été envoyée au Bon Endroit par erreur. Depuis son arrivée, des choses étranges arrivent au Bon Endroit…

      Nouvelle création de Michael Schur, à quoi l’on doit notamment Parks and Recreation ou bien encore Brooklyn Nine-Nine, The Good Place était l’une des séries les plus attendues de la saison, notamment grâce au retour dans un premier rôle de l’actrice Kristen Bell (Veronica Mars). Accompagnée de Ted Danson (CSI, Bored to Death), c’est une saison de 13 épisodes que nous avons pu découvrir de septembre 2016 à janvier 2017 sur NBC. Après un double épisode pilote qui nous plantait le décor et les personnages, la suite de la série s’est avérée dans son ensemble de bonne facture. Découvrir l’évolution d’Eleanor dans sa nouvelle vie, accompagnée de son guide Chidi (William Jackson Harper de Person of Interest), faire la connaissance de Tahani (Jameela Jamil) et de Jianyu (Manny Jacinto de iZombie) et assister aux remises en cause de Michael est un pur plaisir.
       

      Welcome to the Good Place !

      Même si on se demande parfois où les scénaristes veulent réellement en venir, on se prend au jeu et les épisodes défilent un à un, tous plus enclins à nous faire apprécier les aventures du Bon Endroit. Il est agréable de suivre l’évolution d’Eleanor, qui était loin d’être une sainte de son vivant. Et pourtant, petit à petit, on sent poindre chez le personnage un caractère qu’elle ne soupçonnait pas, prête à tendre la main et à évoluer. L’interprétation de Kristen Bell, trop rare sur les écrans, lui The-Good-Place-620x375confère le petit quelque chose en plus qui rend le personnage si attachant. À ses côtés, Michael est l’Architecte du Bon Endroit, le créateur des lieux. Le personnage est au départ présenté comme quelqu’un de très sûr de lui, et nous découvrons au fil de la saison que c’est l’inverse. Le personnage le plus loufoque de la série est sans nuls doutes Janet (D’Arcy Carden – Inside Amy Schumer), une sorte de conscience qui apparaît et disparaît selon les demandes des habitants. Ses répliques font mouches à chaque fois et son mariage avec Jianyu est peut-être le moment le plus drôle de la saison !
       
      D’un côté plus technique, la série nous présente un véritable univers. Coloré et acidulé, on se croirait dans un parc à thème. Les couleurs sont chaudes et les décors sont recherchés. Quelques effets spéciaux par-ci par-là, plutôt réussis, ponctuent chacun des épisodes. L’apparition d’un monstre de lave dans le final est plutôt efficace (et surtout hilarant !). Le fait d’avoir des épisodes de 22 minutes et surtout une saison de 13 épisodes ne laissent pas trop le temps aux scénaristes de se perdre en histoires parallèles. La storyline autour d’Eleanor est bien traitée, ce qui donne l’occasion à toutes les petites histoires annexes (la vraie Eleanor, le passé des personnages) de la compléter de la meilleure des manières.
       

      thegoodplace_01Un twist inattendu et renversant…

      Mais là où on peut applaudir les scénaristes, c’est à l’occasion du double épisode final. Ils ont réussi à nous concocter un twist complètement inattendu et loufoque qui relance l’intérêt de la série et, on l’espère, une future saison 2. Voir Eleanor revivre sa vie au Bon Endroit, loin de Chidi et des autres, promet de bons moments. La quête du personnage ne fait que commencer dans les dernières minutes de l’épisode, et NBC pourrait passer à côté d’une belle saison 2 si elle est maîtrisée. Reste à savoir ce que les dirigeants de la chaîne vont décider, malgré la chute des audiences depuis le pilote.
       
      En conclusion, The Good Place est une série qui fait du bien. En ces temps moroses, où le simple fait d’allumer la télévision peut vous donner des palpitations, regarder The Good Place met du baume au cœur. Des acteurs excellents, un décor et un pitch décalé, un scénario plein de rebondissements font de la série une des meilleurs nouveautés de la saison. En bonus, retrouver Kristen Bell et son talent nous met de bonne humeur ! En espérant que la chaîne NBC lui laisse une chance de passer la seconde, car tout le matériel est présent pour que cela dure encore de nombreuses années…
      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.