Black Panther : « premier » film projeté en Arabie Saoudite depuis 35 ans

Black Panther : « premier » film projeté en Arabie Saoudite depuis 35 ans

Black Panther enchaîne les records et a déjà dépassé le milliard de dollars au box-office mondial. Mais celui-ci est sur le point de devenir une nouvelle petite révolution, à savoir le premier film diffusé en Arabie Saoudite depuis 35 ans (bigre). 

L’Arabie Saoudite n’est pas connu comme le pays le plus libertaire du monde, en témoigne la censure artistique omniprésente dans cet Etat. Depuis 1983, les cinémas avaient été purement et simplement fermés, les projections publiques de long-métrages étant interdites. Mais en décembre dernier, le gouvernement wahhabite du roi Salman a autorisé l’ouverture d’un cinéma à Ryad, capitale du royaume saoudien.

C’est en accord avec AMC, le groupe médiatique américain, que la décision a été prise. Et les choses ne seront pas faites à moitié, puisque la salle est prévue pour plusieurs centaines de sièges en cuirs, auxquels s’ajouteront des balcons et toilettes en marbres… Le mot d’ordre pour cette nouvelle salle est donc le luxe. Après tout, quitte à avoir renié le cinéma pendant des décennies, autant que le premier reconstruit soit tape-à-l’œil. La salle devrait d’ailleurs être gérée par AMC et être la première d’une longue série. 

Le choix de Black Panther comme première diffusion publique n’est pas anodin, puisque l’oeuvre aborde des thèmes tels que l’ouverture et la tolérance. Le long-métrage est également le film de super-héros le mieux noté sur Rotten Tomatoes et il continue de faire son petit bout de chemin en salles aux quatre coins du monde. Il est à noter que ce n’est pas Black Panther mais Le monde secret des émojis qui devait avoir le privilège d’être le premier film à être diffusé au cinéma en Arabie Saoudite. Mais au final, le film d’animation aura été diffusé dans un théâtre. Cette anecdote permet donc de tempérer ce statut de « premier » pour Black Panther, même si la symbolique de sa diffusion est probablement ce qui restera dans les mémoires. 

Est-ce le début d’un nouveau marché pour le cinéma ? Cela sera probablement conditionné par le succès des films diffusés en Arabie Saoudite. En tout cas, cela fera toujours quelques entrées de plus à mettre sur la note de Black Panther

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.