More
    More

      Heath Ledger : Les derniers secrets de l’acteur regretté

      C’est l’un des acteurs les plus regrettés d’Hollywood. En 2008, Heath Ledger nous quittait prématurément à l’âge de 28 ans seulement, laissant le monde du cinéma sous le choc. Treize ans après la mort de l’acteur, la vie de ce dernier comporte encore certains secrets. Nous vous en dévoilons quelques uns dans notre article.

      • Les origines romanesques de son prénom

      Si aujourd’hui le prénom de l’acteur est mondialement connu, peu de gens en connaissent la signification. Heathcliff Andrew Ledger est né le 4 avril 1979 à Perth en Australie, et ses deux parents, Kim et Sally, n’ont pas choisi ce prénom au hasard. En effet, le couple est un grand fan du roman Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë. C’est donc en cet honneur que l’acteur et sa sœur portent respectivement les noms de Heathcliff et Catherine, les deux personnages centraux du roman. Avec le temps, il décidera néanmoins de n’utiliser que la version raccourcie et plus moderne de son prénom : Heath.

      • L’acteur a refusé « Spiderman » et « Alexandre »

      Heath Ledger s’est toujours dit très peu intéressé par la célébrité. Bien qu’il attire très vite les regards de la presse people, suite à ses relations avec Naomi Watts ou Heather Graham, il ne prête pas attention à ce que l’on dit sur lui. L’homme se concentre sur sa carrière. Il cherche notamment des rôles lui permettant de se challenger, ce qui l’amène à refuser plusieurs fois ceux qu’il juge trop « commerciaux ». Ainsi, dans sa carrière il a, entre autres, refusé le rôle d’Alexandre dans le film éponyme d’Oliver Stone mais également celui de Peter Parker dans la première saga Spiderman (2002).

      Un choix risqué quand l’on connaît le succès des deux films pour leurs acteurs stars. Mais Heath Ledger c’était aussi cela, un électron libre, cherchant perpétuellement à surprendre et arriver là où personne ne l’attendait ! C’est ce qu’il fera notamment en interprétant Skip Engblom, dans le biopic The Lord Of Dogtown (2005).

      • Le Jeu de la Dame : son projet avorté…

      Heath Ledger est un grand fan d’échecs depuis son plus jeune âge et il remporte même le Championnat Junior d’Australie-Occidentale à l’âge de 10 ans. Une passion qui poussera l’acteur à vouloir adapter un, désormais célèbre, roman : Le Jeu de la Dame de Walter Tevis. Cette fois-ci, l’acteur veut être derrière la caméra, comme réalisateur, et a déjà un nom en tête pour incarner le personnage de Beth Harmon : Elliot Page (Juno). En 2008, Heath Ledger se penche donc sur un scénario de l’adaptation écrit, déjà à l’époque, par Allan Schiah. 

      Dans une interview pour The Independant de mars 2008, deux mois après la mort de l’acteur, le scénariste s’était confié sur leur collaboration avortée. Alors qu’Heath Ledger est en compétition avec Bernardo Bertolucci et Micheal Apted pour récupérer le scénario, c’est lui qui obtient les faveurs d’Allan Schiah qui racontait :

      « Sur les trois, je voulais surtout travailler avec Heath. Il était passionné par ce projet. C’était un jeune homme intense et intéressant, qui m’a immédiatement attiré. On n’arrêtait pas de parler du film au téléphone, puis on a fini par se rencontrer à la fin de l’année (2007) ». 

      Une alchimie évidente entre les deux hommes était née et, au fur et à mesure des remarques de l’acteur, le scénariste ré-adapte le script. Le projet était quasiment bouclé. Mais, brutalement, la mort d’Heath Ledger a tout stoppé. Allan Schiah confiait alors :

      « On en était même arrivé au stade où il avait envoyé le scénario à Ellen (désormais Elliot). Heath avait plein d’idées pour le reste du casting, il avait fait une liste de ses amis comédiens. On pensait tourner le film à la fin de l’année 2008 ».

      Après la mort de l’acteur, il cherchera longtemps un nouveau réalisateur à la hauteur de ce projet. Au sujet de Ledger, Allan Schiah affirmait :

      « Le monde du cinéma a perdu un grand talent, je suis persuadé qu’il aurait été un grand réalisateur ».

      C’est seulement en 2019 que Scott Franck reprendra le travail d’Allan Schiah et l’adaptera pour la série mondialement connue Le Jeu de la Dame sur Netflix.

      • Le Joker : ascension ou descente aux enfers ?

      Si beaucoup de fans resteront à jamais persuadés d’avoir été privés de l’immensité du talent de l’acteur suite à sa mort, il en avait tout de même prouvé l’étendue de son vivant. Avec son interprétation culte du Joker dans Batman : The Dark Knight de Christopher Nolan, Heath Ledger était rentré dans la cour des plus grands. S’il reçoit à titre posthume 3 récompenses à savoir l’Oscar, le Golden Globe et le BAFTA du meilleur acteur dans un second rôle en 2008, c’est en réalité des dizaines de prix qu’il recevra pour sa performance. En effet, sur sa page Wikipédia, on dénombre plus d’une cinquantaine de prix décernés à l’acteur, uniquement pour ce rôle. 

      S’il avait été récompensé pour sa prestation dans Le Secret de Brokeback Mountain (2005), c’est avec le rôle du Joker qu’Heath Ledger met le monde du cinéma d’accord. Il faut dire qu’il avait sacrifié beaucoup pour rentrer dans la peau de l’ennemi légendaire de Batman. En effet, l’acteur s’était isolé des jours entiers pour travailler la psychologie et le comportement de son personnage. En conséquence, il s’était renfermé sur lui-même, accroissant, selon ses proches, ses problèmes de sommeil chronique. L’acteur ne dormait plus que deux à trois heures par nuit et prenait de plus en plus de médicaments pour y remédier. Si beaucoup voient dans sa mort par overdose une détresse face à des problèmes connus depuis longtemps, d’autres parleront de la malédiction de Batman, engendrée par les décès survenus, au fil des ans, lors des différentes productions.

      • Le parrain de sa fille : un acteur célèbre

      À sa mort, Heath Ledger a laissé derrière lui une petite fille née de la relation avec Michelle Williams (sa partenaire dans le film Brokeback Mountain prénommée Mathilda. La petite fille n’a donc que trois ans quand son père décède. Dans son malheur, elle a toujours pu compter sur son célèbre parrain : Jake Gyllenhaal. Ce dernier était très proche du couple.

      Depuis leur rencontre sur le tournage du film d’Ang Lee, Heath Ledger a demandé à son partenaire à l’écran de devenir le parrain de sa fille. Un honneur que l’acteur de La Rage au ventre a tout de suite accepté. Très affectée par la mort de son ami, Jake Gyllenhaal, restera très proche de Matilda et de son ex-compagne Michelle Williams.

      • Le reportage « I Am Heath Ledger »

      Comme beaucoup d’artistes respectés et partis trop tôt, la légende Heath Ledger a fasciné les plus grands. Ainsi, en 2017, Derik Murray et Adrian Buitenhuis décident de réaliser un documentaire intitulé I Am Heath Ledger retraçant la vie de l’acteur. On y retrouve les témoignages de sa famille mais aussi de ses amis d’enfance et de ses anciens partenaires à l’écran.

      Dans ce film, l’actrice Naomi Watts revient sur sa relation avec Ledger dans le début des années 2000. On y voit également Ang Lee qui se remémore leur collaboration sur Brokeback Mountain et la confiance qui régnait entre les deux hommes. Ses amis, eux, racontent un Heath Ledger joyeux et créatif, se promenant toujours avec une caméra et plusieurs appareils photos. Le documentaire dévoile d’ailleurs énormément d’images filmées par l’acteur et qui mettent en avant une facette très artistique du jeune homme. Le chanteur Bon Iver révèle également avoir écrit et créé sa chanson « Perth » en hommage à l’acteur.

      Heath Ledger, cette étoile qui s’est éteinte beaucoup trop tôt, restera donc une légende du cinéma. En hommage à l’acteur, (re)découvrez son incroyable performance dans Batman : The Dark Knight de Christopher Nolan :

      +1

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.