[Review] Silent Blue Day – le deuxième Ep évanescent de Jumaï

[Review] Silent Blue Day – le deuxième Ep évanescent de Jumaï

Le groupe d’Angers, Jumaï, sort prochainement un deuxième Ep, Silent Blue Day qui confirme l’essai et laisse présager de beaux jours à cette formation psyché et évanescente.

Ils sont 4 : Elliot, Océane, Jérémy et Josselin. Planqués dans leur bunker, une cuve en béton réhabilitée en studio d’enregistrement, c’est sur« L’île d’Amour » à Angers, que Jumaï a fait naître ce second Ep. Il succède à un premier opus éponyme.

Découvrez le premier Ep de Jumaï

Leur influences se situent entre Suuns, Mogwai ou encore Fever Ray, un joyeux mélange que l’on retrouve aisément dans leur façon d’écrire et de jouer de la musique, que ce soit par l’expérimentation ou par l’ambiance sombre et mystique qui hante les chansons de Jumaï.

 Silent Blue Day de Jumaï

Lancinant et brut, l’Ep s’amorce avec Loneliness. Né autour d’un son découvert par leur batteur, c’est le titre qu’on vous a fait découvrir en avant première avec un clip aquatique léché. Dans l’Ep, cette chanson est en version longue et on peut savourer une partie instrumentale plus longue. Un petit kiffe de 45 sec de plus ; on se fait plaisir !

Avec sa basse lourde, sa voix aérienne et cette guitare chaotique, ce titre définit à lui seul le style de Jumaï. Du rock psychédélique écrit comme un exercice de style shoegaze avec une composition sobre et puissante à la fois. 

On côté bluesy pour Lock, le deuxième morceau de cet Ep. Avec ces accents rock oldy, sa voix off et ses envolées lyriques, c’est le morceau le plus étonnant. Surprenant jusque dans le texte aux évocations féministes, les accords arpégés flirt avec une ambiance rockabilly

Ballade rock, légère et volubile, Him est une pause lumineuse dans l’obscurité de ce Silent Blue Day. La voix se fait velours et s’appuie d’un timbre plus grave sur le refrain. On adore l’interlude instrumentale qui prend en intensité et vient férocement gratter avant de laisser les voix conclure en douceur.

C’est avec Spectro que le groupe termine cet Ep. Énigmatique, il commence avec des sirènes inquiétantes. Le changement de tonalité en fait un titre étrange et changeant. On danse entre quelque chose de nostalgique et de présent. La guitare accentue cette ambiance à la fois feutrée et … quatrième dimension. La musique monte en puissance pour finir sur des sons de cordes éraflées et de vibrations aiguë. Belle réussite !

Une identité musicale affirmée et des compositions qui font du bien aux oreilles ; on a rarement l’occasion d’entendre ce style de musique sur les ondes et on souhaite que ce deuxième Ep ouvre à Jumaï de nouvelles portes qui les conduirait à un album… 

Jumaï sera le 11 octobre à l’Alter Café à Nantes, le 26 octobre au Joker’s Pub et le 23 novembre au Colisée à Angers.

On se tient au courant de leur actualité et on ne manquera pas de vous donner d’autres dates quand elles se présenteront.
En attendant, n’hésitez pas à liker leur page facebook et les suivre pour ne rien manquer.

Facebook de Jumaï

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.