More
    More

      Critique tome 1 de « 50 nuances de gras » par Synecdoche : l’elfe qui aimait trop les frites.

      50 nuances de gras est un manga en 7 tomes, encours d’écriture, sorti pour la première fois en 2019 en France. Il appartient à l’édition Doki Doki dans la catégorie seinen. Nous allons découvrir ce manga qui parle de créatures fantastiques mais aussi… de frites !

       

      Des frites à volonté !

      Avant même de découvrir l’œuvre en question, on peut analyser la couverture de ce manga ainsi que son titre : 50 nuances de gras. Un titre humoristique qui fait référence à la célèbre trilogie de 50 nuances de Grey. Bien que le titre a de quoi nous divertir un instant, la première de couverture n’est pas à négliger : un fond jaune, faisant référence à la couleurs des frites ainsi qu’une elfe gironde, des frites à la bouche. Le titre et la première de couverture nous en disent long sur la suite. Mais qu’en est il vraiment ?

       

      50 nuances de gras tome 1

       

      C’est l’histoire de Naoe, un simple humain avec une vie d’autant plus banale. Il travaille dans un centre de massage et de bien-être où il soulage ses clients de leurs petits bobo. C’est alors qu’il rencontre Erufuda, une jeune fille un peu grassouillette. Cette personne n’est d’autre qu’une elfe bloquée dans le monde des humains. La cause ? Son addiction pour les frites ! Bien évidemment, le scénario ne s’arrête pas là. Naoe doit se préparer à rencontrer bien plus de créatures fantastiques qu’il ne le pensait. Une elfe dans le monde des humains, ce n’est déjà pas un cas normal. Naoe aura donc pour mission de donner des conseils à ces chères créatures pour guérir leur bobo. Une créature, un problème, une solution !

      Le personnage de Naoe est décrit comme discret et réservé, comparé aux créatures fantastiques qui se démarquent par leur caractère qui ne passe pas inaperçu. Un autre détail qu’on peut remarquer est le dessin de ces personnages. Naoe n’est pas mis en avant et comporte des traits fins alors qu’ Erufuda et ses compagnons ont des traits bien plus grossiers et arrondis. Naoe détient également un surnom qui ne le met pas en valeur : « l’humain ».

       

      Attention à la limite d’âge !

      En quatrième de couverture, un petit détail peut rendre hésitant l’acheteur de ce manga. Effectivement, en bas de la page, on retrouve le « réserver à un publique avertis » pour prévenir des scènes choquantes. C’est en effet le cas lorsque l’on retrouve nos créatures favorites dénudées.

      Outre le fait que le manga a une limite d’âge de 15 ans, cette œuvre possède de nombreuses scènes hilarantes à découvrir par vous-même.

      Bien que le manga est à la base humoristique, l’œuvre permet de nous en faire apprendre beaucoup sur la santé et le bien-être. Notre personnage principal, Naoe, est une immense source d’informations et de conseils réutilisables. Ses remarques portent sur le fait de manger sainement mais aussi pour rester en bonne santé.

       

      Ce manga est donc muni de deux capacités extraordinaires : divertir tout en apprenant à connaître notre corps. Entre une elfe qui dévore les frites et un humain devant s’occuper de différentes créatures, l’auteur nous donne de quoi nous divertir un bon coup !

      Souris Verte
      Une grande fan de manga et d'animés. Une passion qui ne cesse de grandir dans mon quotidien et dans mon cœur. Partager mon univers et en découvrir de nouveaux sont deux choses que j'apprécie.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité