Sortez de vous-même dans Out of Body

0
392

Comment trouver son meurtrier alors que l’on se trouve dans le coma ? Vous n’y aviez jamais pensé mais, Peter Milligan et Iñaki Miranda vous offrent une solution dans Out of Body.

Out of Body, une projection policière

Prisonnier de son corps dans Out of Body
Prisonnier de son corps dans Out of Body

Le scénariste Peter Milligan a souvent des idées très originales et Out of Body le prouve. Il pose une question éternelle : l’âme peut-elle se détacher du corps ? Des religions le disent et des individus l’auraient connu. Milligan a mélangé ces expérience avec une enquête policière. Le psychologue Dan Collins se réveille à l’hôpital. Il est totalement conscient mais dans un état végétatif permanent. Il entend mais est incapable de parler ou de bouger. De plus, il ne comprend pas ce qu’il fait ici car il a perdu la mémoire. Cependant, il n’est pas désarmé. Il commence par chercher le mobile en réfléchissant à son entourage venant le voir. Psychologue, il va utiliser son savoir pour découvrir qui l’a mis dans cette situation. Ne pouvant ni se déplacer ni même parler, sa seule solution est d’utiliser sa projection astrale. Il parcourt la ville en suivant des suspects. Cependant, il ne voit pas une autre menace en parallèle, celle d’un duo de sorciers voulant lui voler son âme. Out of Body devient alors un récit d’action haletant à suivre.

On pourrait croire que Out of Body est totalement fantaisiste mais, en préambule, le scénariste explique que l’idée est née d’une expérience personnelle. Il a tenté la projection astrale, mais, effrayé par des cauchemars, il a arrêté. Il reprend des théories médicales et des récits autour de l’expérience de la mort imminente : un tunnel avec une lumière blanche au bout. Le voyage mental par l’usage de drogue se place dans la lignée de la contreculture. Comme d’autres psychologues dans les seventies, Dan fait usage de drogues psychédéliques pour calmer des psychoses. On peut voir ces éléments à la fin du livre dans un Petit manuel de la mort sans mourir. Out of Body est également le fruit d’un contexte mondial. Milligan l’a écrit pendant la crise du covid où le sentiment d’emprisonnement était non seulement le sien mais était également partagé par une grande partie du monde.

Soi et les autres

De sombres magiciens dans Out of Body
De sombres magiciens dans Out of Body

Cependant le lecteur ne suit pas qu’une personne. Out of Body débute dans trois lieux distincts. Le magicien Auguste Fryne soumis au maître Dorian cherche à se libérer. Dans la campagne états-unienne des Orzaks, Abi McGraph discute avec les morts. Cette médium est rémunérée pour chasser les morts, mais elle agit aussi bénévolement. Elle veut d’abord aider les mourants à passer le cap ou à revenir. Ce dense début fait de ce récit complet un livre plus ambitieux qu’une simple enquête.

Out of Body devient un récit complet sur l’identité. Milligan s’est inspiré de la fenêtre de Johari, une technique de management permettant de saisir ce que l’on sait sur soi et sur les autres. Se considérant comme respecté, Danko ne comprend pas qu’on veuille le tuer. Il découvre à l’hôpital combien cette image est fausse. En effet, chaque visiteur croyant, que Danko n’existe plus, le critique librement. Sa vie complexe est loin d’être moralement parfaite. Pour aller plus loin, Danko prend le corps des autres et recherche dans leurs souvenirs. Il découvre leurs secrets et le scénariste nous montre que les êtres humains sont loin de leur image publique. Un barman ment sur son orientation sexuelle alors qu’un autre homme masque un profond amour pour sa femme derrière l’image d’un grand séducteur. En effet, Out of Bodyréfléchit sur l’âme et le corps. Un homme veut voler le corps de Dan tans qu’une autre abuse de son corps.

Pour mettre en œuvre l’enquête immobile d’Out of Body, il fallait le talent du dessinateur de We Live. Iñaki Miranda choisit un style plus classique que dans sa série précédente. Le cadrage est plus large avec une importance des décors autour de personnages plus petits. et les corps sont plus plats. Cependant, le voyage dans l’autre monde est l’occasion de pages où la couleur d’Eva De La Cruz explose. Ces teintes psychédéliques se retrouvent dans la couverture, la première page illustrative et le dos. Le lecteur comprend les efforts d’Iñaki Miranda dans les nombreux bonus. Les croquis des personnages et de plusieurs scènes montrent les réflexions du dessinateur tandis que les couvertures variantes illustrent les interprétations d’autres artistes.

Nouvelle publication de l’éditeur Black River, Out of Body débute comme un récit policier étrange où un esprit enquête sans le corps. Progressivement, des pistes se dessinent mais le dénouement est inattendu et déceptif. On voudrait presque voir Dan revenir pour d’autres aventures afin d’enrichir cet univers.

Retrouvez sur le site les chroniques de Tomorrow du même scénariste et We Live du même dessinateur.