More
    More

      Interview du rappeur Double Zulu : « sur DBZ 3.0 je voulais prouver des choses à moi-même »

      Des lyrics évoquant sa solitude, sa relation avec ses proches, ses doutes…c’est le défi que s’est donné Double Zulu pour son nouvel EP DBZ 3.0 sorti le 8 décembre. Un objectif qu’il explique à Justfocus : 

      C’est le troisième opus de la série DBZ…qu’est-ce qui a changé depuis le premier sorti en 2019 ?

      Le premier est une compilation de morceaux sans direction artistique, j’ai enregistré 13 titres et j’ai tout mis direct sans choisir…je voulais prouver que j’étais capable de rapper. Dans DBZ 2 il y a un peu plus de direction artistique, je suis plus mature et moins sur la technique. Concernant DBZ 3.0 qui clôt la série, je rappe avec le cœur, plus avec le cerveau…cette fois-ci je voulais prouver des choses à moi-même…voir si j’étais capable de sortir un projet de 10 titres avec une vraie direction artistique du début à la fin. Pour chaque projet je dois avoir une évolution.

       

      Et comment as-tu bossé sur cet EP ?

      J’ai commencé à travailler dessus il y a un an et demi avec un premier morceau Singe en hiver. Ça devait être un EP de 5 titres introspectifs mais en avançant sur le projet j’ai changé d’avis. J’ai décidé d’aborder d’autres thématiques, d’apporter différentes couleurs pour faire un projet plus complet.

       

      Tu as invité Joe Roscoe et Beeby, avec qui tu avais déjà collaboré. Pourquoi eux ?

      Je connais Joe Roscoe depuis un moment, j’ai toujours apprécié ce qu’il fait. En bossant sur le son Mojo j’avais du mal à trouver un refrain et je voulais inviter quelqu’un dessus…j’ai pensé à lui parce que je le trouve vraiment fort en topline. Il a suggéré d’y poser également son couplet : je lui ai laissé carte blanche et ça a matché ! 

      Concernant Beeby, ça fait 10 ans qu’on se connaît, c’est mon frère dans le rap et c’est la 5ème fois qu’on collabore ensemble. On était dans le même mood pendant l’écriture de Triple Double. Ce morceau est la consécration de notre amitié : je suis Double Zulu et lui Triple Dollar Boy, donc Triple Double…on est hyper content de ce titre ! 

       

      A propos de Singe en hiver dont tu parlais, c’est un son qui aborde la solitude…thème qu’on retrouve illustré sur la cover réalisée par Biscuit Studio. Quel rapport as-tu avec ce sentiment ?

      Depuis enfant j’ai toujours été un peu dans ma bulle et je m’y retrouve à nouveau  lorsque je fais de la musique. Je travaille presque tout le temps seul, c’est le seul moyen pour moi de me concentrer….donc ça amplifie mon côté solitaire. Cet EP représente ma traversée du désert, à cette période je vivais une situation un peu reloue. Par le biais de la cover et de mes titres je partage un moment de ma vie. 

      Credits biscuit studio
      Crédits : Biscuit studio

      On entend que tu t’ouvres vraiment dans Mojo par exemple, tu dis « je ne néglige plus ma santé mentale ». Est-ce que ça a été difficile à faire ?

      C’est un vrai travail ! Je me suis dit ok je sais rapper c’est bien…mais on est dans une époque où les gens ont besoin de s’identifier, de sentir qu’ils ont vécu les mêmes trucs que toi. C’était un vrai défi ! Dans mes précédents projets je m’ouvrais furtivement, mais la j’avais envie d’en dire plus.

       

      Et on entre de plus en plus dans tes pensées au fil des titres…

      Le projet est conçu comme un sablier, en étant de plus en plus introspectif…mais sans calcul : tout s’est fait naturellement. Il y a aussi un effet miroir sur les prods. Le beatmaker qui fait l’intro fait aussi l’outro, celui qui fait le 4ème morceau fait le 6ème…tout est dans les détails.

       

      A la fin on est surpris par La vie est belle qui tranche avec les autres morceaux, l’ambiance est plus joyeuse. Pourquoi ce choix ?

      Malgré toutes les émotions que je peux ressentir : tristesse, colère…je garde en tête que la vie est belle ! Je l’ai enregistré en dernier et je me suis direct dit que ça devait être le titre final, il sonne la fin de cette traversée du désert.

       

      On dirait même une ouverture sur un futur projet

      C’est totalement ça ! Si on regarde bien sur la cover de l’EP il y a deux panneaux : l’un vers la gauche avec les noms des précédents projets, et l’un vers la droite avec le nom du prochain qui est un peu effacé. D’ailleurs ce futur projet sera entièrement réalisé avec la personne qui a produit le son La vie est belle. La suite arrive !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité