Rentrez dans La Légion sombre à vos risques et périls

0
80

Les éditions Soleil vous embarquent dans un espace sombre et sans espoir. Suivez La Légion sombre dans leur conquête de l’univers avec un groupe pas si neuf…

Un récit complet pour les nouveaux lecteurs…

Le monde militariste de La Légion sombre
Le monde militariste de La Légion sombre

Sur l’île des géants pétrifiés, le seigneur Khali vient achever un duel à mort commencé dès l’enfance. Ce combat pour l’honneur, sur toute une vie, entre des hommes d’une même armée rappelle le film Les duellistes de Ridley Scott et donc le livre de Joseph Conrad. La machine humaine de guerre Khali – que l’on voit en couverture – voue une haine tenace contre Erioch de Saint-Aster. Pourtant, c’est lui qui agonise et se souvient alors de sa vie courte mais tumultueuse. Il vient d’une planète appelée le monde fournaise et a vécu selon un code d’honneur basé sur la force. Hélas, sa civilisation est détruite par l’empire.  Dans cet empire où seuls les plus forts survivent, Erioch de Saint-Aster repère la bravoure Khali. Manquant de recrues, il l’épargne et le contraint à rentrer dans La Légion sombre. En effet, Erioch est impressionné par son art martial, le ghôm shabbal et veut utiliser cette technique pour l’ensemble de l’armée.

En parallèle, La Légion sombre avance et semble sur le point d’éradiquer la dernière poche de résistance. Son efficacité vient de la suppression du libre arbitre. Chaque individu se fond dans la masse par une formation digne d’Hunger Games. Pour survivre, Khali se plie aux règles mais il a un autre but : obtenir sa vengeance.

La Légion sombre fracasse de nombreuses références de science-fiction. Une protection invisible fait penser à Dune. Si la magie n’était pas absente, La Légion sombre se rapproche même de l’heroic fantasy par l’apparition d’un nain. Cependant, comme le laissent deviner le nom des personnages, La Légion sombre est un mélange entre le Moyen Âge et la science-fiction. Un partie du monde connu est dirigée par un empire où l’armée occupe une place centrale. De puissantes baronnies existent à l’intérieur où des aristocrates sont en compétition. Le dessin d’Erwan Seure-Le Bihan prolonge également ce mélange. En effet, des uniformes ressemblent à des armures médiévales et les armées combattent à l’épée électrique. De plus, si le décor de La Légion sombre est futuriste, le scénario emprunte de nombreux éléments aux récits mythologiques. Khali a étranglé son jumeau dans le ventre de sa mère.

Une suite pour les fans

La Légion sombre et la fantasy
La Légion sombre et la fantasy

La Légion sombre n’est cependant pas une série entièrement nouvelle. En effet, le scénariste Stéphane Louis revient par ce tome aux origines de sa série I.S.S. Snipers. Cette saga en cinq tomes présentait une équipe de soldats partant sur différentes planètes pour mater les révoltes contre l’empire de la Fédération des Planètes Unies. En arrivant sur Okeelia, leur soif de sang perd de sa saveur. L’équipe de tireurs d’élite change d’avis et se retourne contre l’empire. Dans Légion sombre, 200 ans ont passé mais le futur est toujours sombre. Reid Eckart est devenu le chef suprême d’I.S.S. Snipers qu’il a rebaptisée La Légion sombre. Le maintien de l’ordre a laissé place à la domination. Dans la dernière partie, les références à cette première saga sont plus nombreuses. Légion sombre propose même une nouvelle fin à la saga.

Le lecteur retrouve certains habitués puisque le scénariste Stéphane Louis et le dessinateur Erwan Seure-Le Bihan ont déjà œuvré sur I.S.S. Snipers, qui changeait à chaque tome de dessinateur et/ou de scénariste. Pour cet épilogue à la série I.S.S. Snipers, Stéphane Louis retrouve l’ambiance dystopique. La Légion sombre décrit un monde où la violence est omniprésente. Dans l’empire en expansion, les forts sont honorés tandis que les faibles éliminés. L’éducation repose sur la domination et la culture semble totalement absente. On pense à Warhammer 40,000. D’autre part, si le dessinateur reste, le style d’Erwan Seure-Le Bihan a évolué. Il quitte le réalisme et la colorisation numérique brillante pour un dessin plus épuré et une colorisation matte proche de la craie grasse.

A travers le parcours de Khali, vous allez entrer dans La Légion sombre que vous soyez une jeune recrue ou un vétéran des I.S.S. Snipers. En effet, ce récit complet réussit avec talent à se lire de manière autonome tout en prolongeant une série précédente.

Découvrez des récits futuristes avec Eden Corp et Sol-13.