Revenez en solitaire sur Les 5 terres

0
79

Entre deux amples sagas, les créateurs des 5 terres se penchent sur un personnage populaire des premiers tomes, Demeus Lor. Rugissez de plaisir en lisant notre chronique sur ce tigre stratège.

Des 5 terres à un homme

Une attaque surprise dans Les 5 terres
Une attaque surprise dans Les 5 terres

Jusqu’à présent, la saga des 5 terres était marquée par le foisonnement. Le scénario était écrit par Llewelyn, identité collective de trois scénaristes : David Chauvel, Andoryss et Patrick Wong. Cette dimension collective est également au cœur du scénario. On trouve d’une part plusieurs mondes : le premier cycle s’intéressait au royaume d’Angleon. Cette terre des félins est située sur une île centrale par rapport aux autres continents. Le deuxième de celui de Lys, la capitale d’Alysandra, la terre des primates. D’autre part, chaque cycle s’intéresse à de multiples couches sociales. Finalement, les 5 terres offrent une avalanche de personnages.

Pourtant, Demeus Lor prend le contre-pied de ce qui a fait le succès des 5 terres. Le pool de scénaristes et le coloriste Dimitris Martinos reste en place, mais ce récit complet s’intéresse à un seul personnage : Demeus Lor. Le jeune ocelot a quitté la capitale après l’assassinat du roi Mederion. Il a vu la violence et refuse qu’elle arrive sur son île. Excellent combattant, il n’est pas un chef mais un être doux. Demeus Lor est également un récit complet qui peut se lire sans avoir suivi les deux premiers cycles en faisant abstraction de quelques références aux événements passés. Il constitue donc une excellente porte d’entrée d’autant plus que l’action se déroule sur un lieu précis.

L’autre changement est l’arrivé d’un nouveau dessinateur : Sylvain Guinebaud. Il retrouve la précision des créatures anthropomorphiques du dessinateur de la série principale, Jérôme Lereculey. Les gueules des animaux sont très précises. Cependant, la mise en page est plus aérée avec des cases plus grandes et des décors plus épurés. Les personnages sont davantage mis en avant. Les scènes de combat sont très dynamiques et profitent de plus d’espace car on ne change pas de personnages à chaque page.

Une île résiste face à l’invasion

Les envahisseurs des 5 terres
Les envahisseurs des 5 terres

Demeus Lor se situe entre la fin du deuxième cycle et le début du troisième cycle qui débutera cet été. Dans les premières pages, on assiste à l’attaque du fort d’Ethyrna par les Ours. Cette île situé en périphérie Angleon était en paix jusqu’au jour où la guerre contre Arnor débarque. Un petit groupe de soldats ours et renards vient s’approvisionner. Malgré leur violence, ils ne recherchent pas à tout détruire mais à profiter des atouts de l’île. Leur chef Fharok est expérimenté et sait faire pression pour réaliser ses objectifs.

Cependant, cette île est un bastion de résistance. La situation est au départ dramatique. La plupart des soldats du fort sont massacrés sauf Demeus Lor. Le jeune maître d’arme réussit à fuir et, par hasard, retrouve plusieurs de ses élèves et des civils. ils ont décidé de fuir en voyant la disproportion des forces. Ils se cachent au fond d’un ravin et n’arrivent pas à trouver un compromis sur la suite. Chacun doit se positionner. Lycius veut mener un mouvement de résistance. D’autres vont préférer subir la domination en silence pour sauver leur famille. D’autres encore collaborent ouvertement avec les occupants. Les différences selon l’âge ou la classe sociale sont expliqués. On peut cependant trouver les dialogues parfois longs.

Le fan des 5 terres retrouve des thématiques dans ce récit autonome. Demeus Lor décrit les comportements politiques d’un groupe face à un bouleversement politique, ici l’occupation d’une île périphérique. Les scénaristes montrent bien la mentalité différente des insulaires. Les envahisseurs réfléchissent aux différents moyens de s’imposer et d’enrayer la résistance : la violence aveugle en exécutant au hasard et en punissant des coupables ou diviser pour mieux régner. Les différents points de vue au sein des occupants et des résistants sont expliqués de manière exhaustif. On peut penser à la Corse ou aux îles bretonnes pendant la Seconde Guerre mondiale

Le scénario s’appuie sur les stéréotypes des animaux. Les félins sont braves. Les ours sont brutaux, gourmands et assez bêtes. Leur taille et leur force supérieures en font des combattants presque imbattables face aux félins. Le renard est plus intelligent mais aussi machiavélique et accepte mal l’autorité.

Édité par Delcourt, Demeus Lor est bien plus qu’une série dérivée des 5 terres. Ce volume est un précis géopolitique sur l’occupation d’un territoire. Il montre l’enchaînement des événements qui conduisent à l’embrasement de l’île. D’un point de vue intime les différents personnages font des choix qu’ils justifient mais peuvent changer d’avis en réaction aux événements.

Retrouvez sur le site d’autres chroniques des 5 terres avec les volumes Plus morte que morte et Tomber vraiment.