More
    More

      Critique “Clebs !” d’Olivier Supiot : Une BD qui a du chien

      Le 14 avril dernier, le tome 1 de Clebs !, intitulé Pas de chienchien pour sa Mémère, a inauguré la nouvelle collection Soleil POP des éditions Soleil.

      Un enchaînement de gags

      Chacune des 48 pages du tome 1 de Clebs ! se compose d’un ou deux gags, tous écrits, illustrés et colorés par Olivier Supiot. Le lecteur suit le quotidien plus ou moins mouvementé d’une ribambelle de chiens au caractère bien trempé. En seulement quelques cases, Olivier Supiot traite des interactions sociales entre les chiens, ainsi qu’avec les autres races, ou encore leur rapport à l’environnement.

      Clebs !, un premier tome haut en couleur

      Pas de chienchien pour sa Mémère présente au lecteur des chiens aux personnalités très marquées et très attachantes. Les dessins d’Olivier Supiot rendent ces boules de poils très vivantes et expressives. Les couleurs sont accentuées et distinguent des univers très définis, ce qui rend la lecture de Clebs ! d’autant plus agréable. 

      Des chiens très humains

      A travers les clichés canins de Clebs !, ce sont nombre de clichés humains que le lecteur retrouve. Entre mise en exergue de défauts attachants et critique plus acérée, ce premier tome offre un cocktail bien dosé de divertissement et de réflexion. La diversité des gags et les différents niveaux de lecture qu’ils proposent rendent Clebs ! accessible à tous, sans distinction d’âge.

      Le premier tombe de Clebs ! est une réussite et inaugure avec brio cette nouvelle édition des éditions Soleil.

      Bande-annonce du tome 1 de Clebs !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité