More
    More

      Ninja Slayer : notre avis après les trois premiers tomes !

      Aujourd’hui on prend le temps de revenir sur le manga Ninja Slayer dont le quatrième volume sortira en juillet prochain !

       

      Ninja Slayer

      Auteur : Yuuki Yogo (dessins), Yoshiaki Tabata (scénario)

      Éditeur : Kana (Kadokawa au Japon)

      Date de sortie : 25/09/2015

      Nombre de tomes : 5 tomes au Japon, série en cours, 3 volumes en France 

      Prix : 7,45 €

       

      Synopsis :

      Neo Saitama, une ville futuriste ou les ninjas et gangsters font la loi… Pour venger sa famille, Kenji Fujikido, un Ninja solitaire, parcourt cette cité dans le but d’exterminer leurs assassins jusqu’au dernier. Les Ninjas se feront dessus et ne s’en relèveront pas… Car il est et restera… Le Ninja Slayer !

       

      Des tomes d’une qualité croissante

       

      Adapté des romans japonais, le premier arc du manga Ninja Slayer « Machine of vengeance » nous raconte l’histoire d’Arson, un homme habité par l’esprit de vengeance depuis que ses parents furent assassinés par des ninjas. Il en est un lui aussi, et pas des moindres. La prime sur sa tête, très élevée, fait de lui la cible de plusieurs clans de Yakuza. Mais sa force surnaturelle l’aidera à éliminer ses ennemis peu à peu. Sa devise ?

      Les ninjas doivent tous mourir !

       

      Les tomes suivants (2 et 3) traitent un autre arc, cette fois dédié à une femme ninja. L’héroïne est adolescente, elle découvre ses pouvoirs lors d’une agression. Pour sauver la vie de son amie, celle-ci va devoir combattre, mais aussi s’éloigner d’elle désormais, afin de ne pas lui attirer d’ennuis. En effet, elle est devenue la cible d’un clan qui souhaite la recruter.


      Une parodie urbaine ultra-violente des combats ninja ancestraux 

       

      Du code traditionnel des ninjas au jargon de yakuza et autres mantras bouddhistes dont est ponctué le manga, Ninja Slayer nous propose une histoire de combats et de guerres de clans avec des techniques fantastiques appliquées en milieu urbain futuriste. Ici les ninjas ne sont plus au service du Shogun mais plutôt liés à tel ou tel clan de yakuza.

      Les temps changent, les ninjas évoluent.

      Le côté parodique est très développé aussi bien dans les paroles que les techniques utilisées. Ça part dans tous les sens, à l’américaine avec des onomatopées qui prennent beaucoup de place dans les cases. Les têtes volent sous les coups des ninjas, les clones humains en première ligne ne font pas long feu et le ballon dirigeable en forme de thon fait grassement sourire. C’est un mélange de rites culturels, d’humour et de violence pure que Ninja Slayer présente à chaque chapitre. A ceux qui sont un peu trop sensibles et aiment à s’attacher aux personnages, ce manga n’est pas pour vous ! Même parmi les protagonistes bien développés, aucun n’est à l’abris d’un meurtre ni d’une défaite au combat. Et perdre, signifie mourir…

       

       Un manga d’action à la sauce américaine 

       

      Nous avons là un manga ovni qui part d’un sujet pourtant classique. Mais l’utilisation de la thématique de façon décalée lui donne un air de supermarché de l’enfer. Comme si, à chaque chapitre, la surprise qui attend le lecteur allait démolir sa vision de l’humanité un peu plus encore. Entre critique de société, parodie et humour noir, Ninja Slayer est un manga qui ne plaira pas du tout à ceux qui apprécient des manga de détente, assez simples. Il trouvera son public parmi les lecteurs qui recherchent des choses un peu tordues, des œuvres qui plongent au cœur de l’ombre, cachée dans chaque humain.

      Le dessin très brouillon du premier tome s’améliore heureusement dans les volumes suivants, donc ne lâchez pas le premier volume tout de suite ! Le tome 4 sortira le 1er juillet et poursuivra l’arc « Last girl standing ». L’animé est disponible sur Crunchyroll !

      NINJA SLAYER © 2012 NINJ@ENTERTAINMENT © Yuki YOGO 2013 © Yoshiaki TABATA 2013 / KADOKAWA CORPORATION

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.