More
    More

      Découverte d’un nouveau monde ! Light Novel Ascendance of a Bookworm Critique T1

      De rat de bibliothèque à fille de soldat. Si vous êtes fans d’Isekais, ce Light Novel (et non manga !) n’est à ne pas manquer. Vous lirez un livre sur une jeune fille fabriquant des livres.

      Une œuvre écrite par Miya Kazuki et dessinée par You Shiina. Sorti en France depuis Décembre 2021 publié par LaNovel Editions. Elle a été adaptée en anime en Octobre 2019 et une saison 3 devrait bientôt se montrer !

      Plus que plonger dans un autre monde, on plonge aussi dans le monde des livres. La couverture est très attrayante avec ses divers plats. On aimerait bien pouvoir avoir la recette secrète des plats d’anime qui ont toujours l’air d’être incroyable. Puis il y a Maïn, « l’héroïne », qui tient son précieux livre entre ses petites mains. On peut aussi y voir une ardoise avec une écriture que l’on ne peut discerner. Cela annonce déjà un point-clé de ce tome.

      On vous dit Isekai donc on sait qu’une question vous reste en tête : Comment est-ce que le personnage principal meurt cette fois-ci. Un accident de la route avec un camion ? Un meurtre ?
      On ne sait dire si c’est pire ou non, mais elle meurt écrasée sous une avalanche de livres. Avant de devenir la Maïn de l’autre monde, elle était Urano Motosu. Une fanatique de livres lisant tout et n’importe quoi.

      Illustration Light Novel Ascendance of a Bookworm
      2015 Miya Kazuki, illustrations You Shiina, TO Books, Inc.

      Nouvelle civilisation

      Après s’être emparée de ce nouveau corps, on va suivre les aventures et obstacles de Maïn. Même si, par sa petite taille, son premier obstacle restera d’ouvrir la porte de sa chambre. Maïn va se rendre compte qu’il n’y a pas beaucoup de livre dans ce nouveau monde, elle va donc décider d’en faire soi-même. C’est là où l’œuvre est particulièrement intéressante, on apprend comment certaines civilisations faisaient pour écrire. Les Papyrus pour les Égyptiens, les tablettes d’argiles pour les Mésopotamiens. Un cours d’histoire gratuit avec un récit riche, tout en suivant Maïn qui essaye tant bien que mal de reproduire ces outils à travers le light novel.

      On apprend plus du fonctionnement du monde avec les efforts de la petite Maïn. L’impression de redécouvrir une civilisation entière, similaire à nos temps médiévaux, tout en amenant des parts de fantastique. On sait qu’une récolte en hiver est difficile, mais c’est encore pire dans le cas d’un fruit s’intitulant le « parou ». Le seul moyen de le récolter est de mettre ses mains dessus pour le faire se décoller de la branche. Le monde a l’air de tout faire pour rendre les tâches compliquées encore plus ardues. Ces particularités, bien que problématiques pour les gens vivant dans ce monde, rend l’œuvre distincte. Elle a sa propre âme sans chercher à en faire trop pour impressionner sur la partie du « nouveau monde ». Après tout, tout n’a pas besoin d’exploser ou de briller pour être intéressant.

      Illustration Light Novel Ascendance of a Bookworm
      2015 Miya Kazuki, illustrations You Shiina, TO Books, Inc.

      Le relationnel, c’est important

      La relation que Maïn entretient avec sa nouvelle famille est aussi touchante. Bien qu’au début elle reste méfiante et désintéressée, petit à petit, elle se rapproche d’eux. Elle essaye de rendre sa sœur, Tuuli, plus belle grâce à ses connaissances de son monde tout en demandant de l’aide à son père. On a réellement l’impression de voir une scène de famille, les personnages sont tous très humains par leurs réactions.
      Cela ne s’arrête pas qu’à sa famille mais aussi à ses amis, enfin, plutôt les amis de sa sœur. Du haut de ses 5 ans, elle a bien besoin d’aide pour certaines de ses tâches. Lutz est un personnage très attachant qui semble déjà extrêmement mature pour son âge. Il décide de l’aider tout en l’éduquant. Même si Maïn est possédée par une étudiante d’une vingtaine d’année, elle fait aussi des bêtises digne d’une enfant. Ce personnage lui permet de réaliser ses erreurs et de « grandir ».

      On ressent aussi très bien la frustration de Maïn. Imaginez-vous dans un nouveau monde où vous avez des connaissances beaucoup plus avancées sur la période dans laquelle vous vivez. Vous prendriez surement tout le monde pour des idiots ou des incompétents. Venir dans un nouveau monde n’est pas de tout repos, on voit bien que Maïn prend du temps à s’adapter et même essayer de le comprendre. Cette évolution montre dans le récit un côté beaucoup plus « réaliste » dans l’approche d’un Isekai, au contraire de nombreux qui sautent directement dans l’action sans réelle évolution.

      Ce livre est un véritable cours d’histoire sur le nouveau monde, tout en mélangeant les connaissances de Maïn (qui est originellement Urano). Un mix intéressant permettant au light novel de se distinguer dans sa narration plus tranquille.

      Disponible à l’achat en papier ou numérique :

      Papier : https://boutique.lanovel-edition.fr/ascendance-of-a-bookworm/63-ascendance-of-a-bookworm-la-petite-faiseuse-de-livres-partie-1-volume-1-la-fille-dun-soldat-9782492139314.html

      Numérique : https://boutique.lanovel-edition.fr/livres-electroniques/59-ascendance-of-a-bookworm-la-petite-faiseuse-de-livres-partie-1-volume-1-la-fille-dun-soldat.html

      a8e0407b05216c97b38ea661e2ab9412?s=117&d=mm&r=g
      Keruabym
      Un adepte du genre anime. J'essaye de partager mes passions à l'écrit pour faire découvrir aux autres. Je tente de toujours garder une touche d'humour dans mes articles.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité