More
    More

      Que nous réserve Papi Sitter cette semaine au cinéma ?

      Le baccalauréat, cette source d’angoisse qui revient chaque année chez les lycéens… Mais pas que ! Alors que certains élèves courent après le temps pour ingurgiter les connaissances nécessaires aux épreuves, d’autres y sont insensibles. Jeunes, libres, fougueux. Ce sont alors les parents qui prennent le pas. Et si c’était les papis pour une fois ?

      Le réalisateur Philippe Guillard s’est lancé dans une nouvelle comédie. Après avoir mis à l’honneur Gérard Lanvin dans plusieurs de ses films comme Camping 2 et Le Fils à Jo, c’est en tant que papi strict qu’il est de retour. Autrefois père touchant et aimant à l’écran, il apparaît ici dans le rôle d’André. Alors que la jeune Camille refuse de réviser son bac, ses parents la confient à son grand-père pour qu’elle file droit. Ainsi soit-il…

      La voilà entre les mains d’André, gendarme retraité au caractère psychorigide. Bien que le séjour s’annonce peu amusant pour Camille, c’était sans compter sur l’arrivée de papi Teddy ! Un second rôle interprété par Olivier Marchal, de retour aux côtés de Gérard Lanvin, ayant également joué dans Le Fils à Jo. Un peu beauf, vivre au jour le jour fait partie de ses convictions, alors pas questions de rendre sa petite fille maussade.

      La cohabitation est lancée ! Face à ces papis que tout oppose, Camille profitera de leurs querelles pour respirer à nouveau et profiter de sa jeunesse.

      Bande-annonce : Papi Sitter

      Touchant et à l’humour léger ? A l’image de films familiaux récents tels que Papa ou Maman ?. C’est ce qu’on espère… D’un humour subtil, le film réussissait le pari de faire rire toute la famille. Si Philippe Guillard choisit un humour trop cru à l’image de Camping, on compte sur le jeu d’acteur émouvant de Gérard Lanvin pour relever le tout. Des accolades riches en émotions, des discours libérateurs et un lâcher prise aux côtés de papi Teddy pourraient sans doute arracher quelques larmes au public. Egalement, n’oublions pas la fraîcheur que la jeune actrice Camille Aguilar devrait apporter à l’écran, seule face à ses deux papis. Un joli rôle entourée de deux grands noms du cinéma français ! Nous avons hâte de découvrir son potentiel depuis un bref passage dans Joséphine l’ange gardien (2018) tout comme dans Zone Blanche (2019).

      Ce qui est certain, c’est que les films intergénérationnels comme Papi Sitter mettent souvent d’accord les familles. Cette comédie française a donc de fortes chances de parler à tout le monde en positionnant comme protagonistes deux grands-pères. L’un drôle, l’autre aussi (mais malgré lui). L’autre atout de ce film, c’est qu’il nous laisse deviner qu’il y aura de mauvaises blagues bon enfant. Et, à force de s’en mettre plein la figure, c’est sans aucun doute qu’il se présage une révélation des failles des personnages. Solitude ? Problème de santé ? Chagrin d’amour ? Nous le découvrirons bientôt !

      Croisons les doigts pour que Papi Sitter trouve le bon équilibre entre les crasses rigolotes et les moments attendrissants ! A découvrir dès mercredi 4 mars au cinéma.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.