More
    More

      Mr Vertigo : Terry Gilliam tient peut-être son prochain film

      Le réalisateur Terry Gilliam serait en train de prospecter afin de mener à bien un projet pour le moins intriguant.

      Terry Gilliam est connu pour prendre son temps lorsqu’il décide de réaliser un long-métrage  : ses films sont souvent espacés de plusieurs années depuis ses débuts en 1975. Ainsi, il serait actuellement question qu’il adapte Mr Vertigo, roman de Paul Auster paru en 1995, mais dont son intérêt à l’adapter à l’écran s’exprimait depuis 2011.

      Quoi de neuf alors  ? Eh bien selon The Playlist, l’auteur de Brazil  (qui a déjà écrit le scénario) a démarché au dernier Festival de Cannes d’éventuels investisseurs en pitchant le projet. Cependant, aucune proposition solide ne lui est parvenue pour le moment. Il faut dire qu’il n’a pas eu de chance ces derniers temps  : entre son AVC, la production houleuse de L’homme qui tua Don Quichotte ainsi que ses différends financiers avec Paulo Branco, il s’agit là de potentiels facteurs gênants qui peuvent intimider des producteurs.

      Néanmoins, Mr Vertigo s’avère être taillé sur mesure pour le réalisateur de L’armée des 12 singes,comme en témoigne le synopsis de l’œuvre relayé par The Playlist.

      «  Paul Auster […] présente une éblouissante et picaresque nouvelle dont l’intrigue se situe vers la fin des années 1920 […]. Walter Claireborne Rawley, réputé nationalement en tant que « Walt le merveilleux  », est un orphelin de Saint Louis recueilli de la rue par un mystérieux Hongrois juif, Maître Yehudi, qui lui apprend à léviter. Maître Yehudi l’embarque dans une troupe de cirque du Kansas constituée de Maman Sioux et d’Esope, un jeune génie noir. Leur tournée les emmène au travers d’un vaste et vivant pays, dans une Amérique mythique où ils croisent et sont victimes de voyous, voleurs et vilains, des membres du Ku Klux Klan du Kansas à la pègre de Chicago. Le chemin jusqu’à la gloire et la fortune de Walt reflète l’avènement de l’Amérique elle-même et sa résistance, comme celle de la nation toujours remise en question.  »

      L’acteur britannico-serbe Ralph Fiennes est également attaché au projet qui, on l’espère, va pouvoir éclore durant les prochaines années.

      Jusque-là, savourons L’homme qui tua Don Quichotte, en salles depuis le 19 mai.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.