Woodkid, la jolie traversée du désert

0
541
Woodkidd

Le 13 avril verra sortir sur grand écran le film franco-mexicain « Desierto », réalisé par Jonas Cuaron, avec le talentueux Gabriel Garcia Bernal. Ce film va suivre les pérégrinations d’un groupe de mexicains ayant une intarissable soif de liberté. Dans l’immensité du désert, le groupe ne devra s’en remettre qu’à lui-même.

Est-ce le genre de film qu’apprécierait le chanteur-compositeur Woodkid ? On le croirait. En septembre 2015, l’artiste français, qui travaillait alors sur la B .O d’un court-métrage, a posté un tweet discret, dans l’immensité du réseau gazouillant, au sein duquel il dévoilait une petite tracklist de chansons qu’on pensait directement liés au court-métrage. On se trompait. Woodkid, qui avait dit vouloir arrêter la musique, fait un petit come-back, comme pour dire qu’il n’a pas tout à fait lâché sa passion première. Comme pour concéder, presque à contre-cœur, qu’on a beau chasser le naturel artistique, il revient au galop de l’inspiration.

 

Vous l’aurez compris, c’est donc bel et bien la BO du film « Desierto » pour laquelle Woodkid a daigné à nouveau sortir de la sombre tanière de l’anonymat. Et force est de constater que rien n’a changé entre l’artiste des débuts et celui qu’on retrouve dans cette BO. Toujours les mêmes sonorités graves, mélancoliques, tantôt douces tantôt violentes. Woodkid a parfaitement saisi l’humeur du film qui colle aussi à son œuvre, dans une harmonie qui ne pouvait que se faire pour le plus grand bonheur de nos oreilles.

Rien que pour écouter ces petits chefs d’œuvre composés dans la pénombre d’un studio quelque part entre New York et Paris, on se plaît à espérer que le retour de Woodkid ne sera pas momentané.

Vous pouvez écouter un extrait de la Bo sur Facebook et sur iTunes