More
    More

      [Eté 2017] Love & Lies : Quand la science sert d’entremetteuse !

      Les anime de l’été se suivent mais ne se ressemblent pas. Après Made in Abyss et Princess Principal, on parle de Love & Lies diffusé depuis le 3 juillet sur Wakanim. Adapté du manga éponyme, cette oeuvre de Musawo édité en France chez Pika, nous propose un shonen romantique dans un Japon actuel !

       

      Love & Lies

       

      love & lies 1

      Titre original : 恋と嘘 – Koi to Uso

      Genre :  Tranche de vie, romance, fiction, drame

      Type : Shônen

      Plateforme : Wakanim

      Nombre d’épisodes :  12 épisodes

      Studio : Liden Films (Terra Formars, The Heroic Legend of Arslan)

      Réalisation : Seiki Takuno (Yamada & the Seven Wwitches)

      Character design original : Musawo

      Character design : Eriko Ito (Kuroko’s Basket, Danganronpa, Another)

      Compositeur : Masaru Yokoyama (Your Lie in April, Nobunaga Concerto, Freezing)

      Direction artistique : Yukihiro Saito (Hundred)

       

      Synopsis

      À 16 ans révolus, le gouvernement nous annonce qui sera notre future épouse. C’est la loi fondamentale pour lutter contre la baisse de la natalité. On l’appelle aussi Loi Yukari. Plus besoin de s’embêter à chercher soi-même, l’État garantit à chacun quelqu’un avec qui l’on a des atomes crochus, et tout le monde accepte ce «bonheur». Dans ce monde, le héros de cette histoire, Nejima Yukari, 15 ans, a des sentiments pour Takasaki Misaki. La veille de ses 16 ans, il se résout à lui révéler ses sentiments. Il reçoit cependant une notification du gouvernement. Qui est donc la fille avec qui le fil rouge de la science l’a lié ? Ce monde où un gouvernement a les pleins pouvoirs sur notre vie amoureuse, est-il juste ? Voici donc l’histoire d’un amour interdit, vain, et innocent, dans laquelle s’entrecroisent les sentiments fervents et purs de jeunes garçons et filles.

       

       

      La loi Yukari au service du peuple

       

      Love & Lies est basé sur une fiction. Le Japon est comme à notre époque, un pays en récession démographique ce qui a poussé l’état à adopter la loi Yukari. Ce dispositif est créé pour former des couples dès votre seizième anniversaire. Cette nomination se présente sur une base scientifique, puisque tous les habitants depuis leur plus jeune age subissent des questionnaires et autres tests de personnalités afin de déterminer la personne la plus compatible pour leur bonheur. Si cette loi est saluée dans ces résultats (hausse du taux de natalité), elle n’en reste pas moins autoritaire, puisqu’elle force la main aux jeunes qui n’ont pas vraiment leur mot à dire.

      Love & lies la loi yukari

      Et Yukari dans tout ça ? 

       

      Love & Lies nous propose de suivre les dilemmes de Nejima Yukari, un jeune lycéen, sur le point de recevoir son avis gouvernemental. Amoureux depuis le primaire de sa camarade de classe, Takasaki Misaki, il souhaite quand même lui avouer ses sentiments. La surprise est totale lorsqu’il lui fait sa déclaration, puisque la jeune fille avoue éprouver également à son égard un grand intérêt ! Mais alors qu’ils se rapprochent l’un de l’autre, Nejima reçoit la notification de l’état lui destinant Sanada Ririna, une parfaite inconnue au bataillon ! Vous aurez deviné la suite, cette oeuvre nous propose de suivre ce triangle amoureux encadré par une loi plus que déroutante. 

       

      Love & lies 2

       

      Un contexte qui ne sert pas que de prétexte

       

      Love & Lies s’inscrit dans la classification des shonen romantiques. En France, même si ils sont peu, quelques auteurs arrivent à tirer leur épingle du jeu soit par le graphisme, soit par le développement de leurs personnages (comme Kouji Seo ou Kei Sasuga). Néanmoins force est de constater que les romances se ressemblent, qu’elles soient des shonen ou des shojo. Mais alors comment se démarquer ? Pour marquer son empreinte, il faut mettre en avant quelque chose d’atypique, afin de frapper les esprits. Dans son oeuvre, Musawo centre son récit sur cette loi qui n’est pas un simple prétexte puisqu’on la retrouve au cœur de son récit. La loi Yukari ne permet pas de tomber amoureux de qui l’on veut. Pire, elle pénalise ceux qui ne la respectent pas. En ancrant une peur chez les jeunes, elle assoit sa domination et sa légitimité, sans oublier un encadrement des élèves de manière régulière par des agents de l’état qui les accompagnent. De ce fait, cette pression est omniprésente, sans que les protagonistes (ni les lecteurs) ne l’oublie. 

       

      love & lies 3

       

      Et l’anime, dans tout ça ? 

       

      L’adaptation de Liden Film est de bonne facture, le studio reste très fidèle au support de base. L’animation est correcte, mais donne une impression de manque de peps. On plonge rapidement dans l’ambiance du titre avec les épisodes qui s’écoule avec une grande fluidité. Coté seiyuu, nous avons droit à deux artistes principaux de haut vol avec Osaka Ryota et Hanazawa Kana. 

       

      Une romance pas comme les autres grâce à son univers atypique, Love & Lies pourrait devenir une bonne surprise parmi les titres de cet été si il s’en donne la peine. Par contre il faudra passer outre les quelques plans sexy pas forcement indispensable à la narration.

       

      Si cet article a suscité pour vous un intérêt, sachez que l’anime est diffusé chaque lundi soir sur la plateforme de streaming Wakanim ! Et que le manga quant à lui, est édité chez Pika avec 5 volumes reliés (6 au Japon).

       

      https://www.youtube.com/watch?v=J059JDzxUL0

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.