More
    More

      Rentrée en image : Les Rencontres photographiques d’Arles 2015

      Chaque été, la ville d’Arles accueille « Les Rencontres d’Arles », un rendez-vous pour les passionnés et les amateurs de la photographie. Les mondes de la musique, de l’architecture et du cinéma se sont invités pour cette nouvelle édition 2015.

      Entre événements et expositions, nous avons effectué notre visite librement en suivant le plan de la ville d’Arles. C’est très agréable par ce que le parcours des expositions peut facilement se faire à pieds. Les trente cinq expositions sont mises en avant dans des lieux historiques qui remplissent de charme la ville romaine.

      les rencontres d'arles

      La photographie joue son rôle de surprise pour mobiliser les enjeux artistiques mais pas seulement. Il y a dans celle-ci des enjeux sociaux, culturels et politiques, comme on a pu le remarquer ces jours-ci depuis la parution de la photo de l’enfant noyé, retrouvé sur une plage de Turquie. Les Rencontres d’Arles agissent comme une caisse de résonance pour marquer l’importance du rôle des photographes et l’accessibilité aux manifestations culturelles.

      les rencontres d'arles

      Cette année, deux artistes américains, Walker Evans et Stephen Shore, ont mis en lumière leurs travaux. Leur style documentaire nous invite au voyage et aux longues traversées. Walkers Evans est l’un des photographes majeurs de la photographie et Stephen Shore l’a suivi dans ses travaux en présentant une Amérique réaliste et sans fards. Le Sénégal, le Japon, la Corée du nord et bien d’autres visages du monde sont également dévoilés.

      les rencontres d'arles

      Entre autres, dans l’exposition « Another Language » installé dans l’église de Saint Anne, on retrouve 2000 tirages photographiques montrés au public pour la première fois en Europe. Leurs caractères cinématographiques évoquent l’émergence du cinéma asiatique de ces dernières années. En sortant de l’exposition, on traverse quelques rues sous le soleil arlésien. On y découvre le travail photographique de Martin Gusinde, le seul anthropologue parti quatre fois de suite étudier les sociétés de la terre de feu, voisinant la Patagonie. Ses photographies révèlent un monde inaccessible et des coutumes très peu connues.

      les rencontres d'arles

      Ce festival nous a transporté au-delà des arènes et des pierres arlésiennes. Nous sommes pressés de découvrir ce que nous réserve le programme de l’année prochaine.

      Pour rencontrer quelques professionnels et leurs présentations de l’univers photographique, vous pouvez consulter le projet vidéo « Inside ».

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.