More
    More

      Découvrez Ninjak en intégrale

      JustFocus vous présente des incontournables mais nous aimons également suivre des univers moins connus comme celui de Valiant. Et si vous lisiez leurs aventures sur un ninja espion ? Voici ce que propose l’intégrale Ninjak.

      Tout en un

      L’éditeur Bliss éditions a fait connaître l’univers Valiant par un format neuf et économique : de très grosses intégrales à un prix défiant toute concurrence. Nous vous avons déjà parlé de Bloodshot ou Shadowman. Voici venu Ninjak avec trente épisodes et plus de 800 pages. Comme souvent chez Valiant, le concept vient d’une fusion de différentes figures de l’univers geek : Ninjak est une combinaison de James Bond et d’un ninja. Il possède les talents dans les arts martiaux d’un japonais mais il utilise des gadgets dignes d’un 007.

      Ninjak en intégrale

      Un excellent récit d’espionnage au départ…

      Colin King était un ancien agent des services secrets britanniques, sous le nom de code Ninjak. Désormais, il agit en indépendant. Dans le premier cycle, le scénariste Matt Kindt s’amuse avec les codes connus du genre et nous offre une série d’action sous couverture. Arrogant, Ninjak est persuadé d’être intouchable et s’engage à détruire le plus grand fabricant illégal d’armes. Lors de cette mission, le mercenaire est confronté à la tueuse Roku qui va devenir sa Némésis. Colin doit plonger au fond de la noirceur du monde dépassant les limites morales des services secrets. Sa première mission a pourtant été un sanglant échec qui l’a durablement marqué. Depuis, Ninjak anticipe tout et vit sous contrôle. Contrairement aux personnages, le lecteur pénètre les véritables émotions de Colin par ses souvenirs d’enfance. On découvre comment un enfant riche mais délaissé et battu est devenu un espion. Cette noirceur n’empêche pas la présence de touches plus légères : Ninjak doit faire du karaoké pour gagner la confiance d’un marchand de d’armes

      … et bien plus ensuite

      Chaque épisode est structuré autour de différents périodes illustrant chacun un sentiment différent : le traumatisme du passé, l’amour et naïveté des premières missions, le contrôle et la froideur du présent. Chaque récit est en concurrence pour savoir lequel sera le meilleur mais surtout chaque histoire devient plus complexe. Le traumatisme enfantin existe mais le but du tortionnaire est surprenant. En suivant le rite de passage de Roku, le volume bascule au bout de quelques épisodes dans le fantastique puis la magie par le deuxième run avec l’arrivée de la magicienne Punk Mambo pour une aventure dans le monde des morts. Logiquement, ils y retrouvent Shadowman. Par ces personnages, Kindt alterne le tragique et l’humour vous plongeant dans une ambiance de film d’horreur. Dans le troisième cycle, une ancienne ennemie se venge en prenant tout à Colin : son manoir familial est détruit, son argent a disparu et le Mi-6 n’a plus aucune trace de lui. Il doit se débrouiller seul. L’identité de cette adversaire permet une nouvelle profondeur et humanise la froide machine qu’est Ninjak. Le récit suivant, Le poing et l’acier, projette le lecteur dans le futur alors que le dernier cycle clôt le livre en reprenant les codes des films de kung-fu chinois.

      Une équipe de dessinateurs au service de Ninjak

      Ninjak par Cafu

      Les dessinateurs très nombreux apportent chacun un univers différent. Clay Mann est très efficace pour les scènes d’action. Butch Guice est aussi tout doué par ce récit réaliste. Matt Kindt illustre des pages sur les gadgets qui sont aussi une description psychologique de Colin. Très différent, le dessin très épuré de Raul Allen hypnotise par les jeux subtils de mise en page. Juan José Ryp impressionne par la frontalité de la violence. Khari Evans a un style proche du manga. Un épisode entièrement muet est réalisé par Cafu, en hommage à un célèbre récit de GI Joe au concept identique. Éric Nguyen est choisi pour réaliser des strips de quelques cases sur les traumatismes de Colin. On comprend ces différentes approches dans les très complets bonus.

      Avec cette nouvelle intégrale, Bliss prouve la richesse de Valiant. Ninjak est à la fois un espion et un mercenaire plongé dans l’action, l’horreur ou la magie en un seul volume.

      Vous pouvez également retrouver des chroniques sur la série suivante Rapture et sur l’intégrale X-O Manowar.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité