More
    More

      Chaussure(s) à son pied : La quête du grand amour

      Chaussure(s) à son pied est une pièce du Turak Théâtre, conçue et interprétée par Emili Hufnagel et mise en scène par Michel Laubu. 

      A la recherche du Prince Charmant

      Dans Chaussure(s) à son pied, la Carmen d’une Carmen en Turakie, le précédent spectacle de la compagnie lyonnaise, est à la recherche du Prince Charmant. Passant de déconvenue en déconvenue, elle attend le « bon », celui qui saura l’accepter et l’aimer telle qu’elle est, sans la considérer comme un objet ou tenter de la modeler selon ses désirs. Quoi de mieux pour imager cette quête que des contes de fée ? Il est ainsi possible de voir l’actrice qui l’interprète, Emili Hufnagel, évoluer dans l’univers de Cendrillon, du Petit Chaperon Rouge ou encore de Blanche Neige, « essayant » diverses relations sans jamais trouver le Prince Charmant. Le passage d’un monde à l’autre se fait très naturellement, de manière presque imperceptible. Mêlant avec subtilité poésie, romantisme, contes et humour, Chaussure(s) à son pied est une aventure que le public de tout âge suit avec passion. 

      Le théâtre d’objets sur son 31

      Emili Hufnagel mène la danse mais est loin d’être seule sur scène. Ses prétendants se multiplient sous nos yeux, prenant vie grâce au talent de marionnettiste de l’actrice. Animaux en costume aux personnalités marquées, ils sont volontairement caricaturaux. A travers chacun d’entre eux, le Turak Théâtre fait le tour de quelques relations amoureuses typiques. Les rencontres s’enchaînent sans se ressembler, séparées par une modification rapide mais efficace des lieux. La scène est organisée de telle sorte qu’en conservant la magie du décor celui-ci peut se métamorphoser en quelques secondes seulement. Entre le décor ingénieux et les superbes marionnettes construites par Michel Laubu et Géraldine Bonneton, Chaussure(s) à son pied est un véritable bonheur pour les yeux. 

      Le Turak Théâtre : une compagnie épatante

      Afin de permettre une certaine fluidité de l’action, Emili Hufnagel est assistée par son prétendant de l’ombre : Timothy Marozzi. Parfaitement intégré à l’histoire en tant qu’éternel soupirant, il participe de la magie des décors en aidant à leur transformation. Le spectacle créé par Le Turak Théâtre est bluffant d’imagination, tant par les marionnettes que par les idées de mise en scène et le traitement du sujet. Quasiment sans parole, il joue pourtant énormément sur les sons à l’aide d’une enceinte qui diffuse musique et divers bruits, accompagnant à merveille le chemin d’Emili Hufnagel et ses embûches. Loin d’être niais, Chaussure(s) à son pied ramène les contes de fée sur terre tout en en conservant la poésie et l’enchantement. 

      Valant à elles seules le détour, certaines des créations de Michel Laubu sont visibles au sein du Théâtre du Mouffetard et offrent un aperçu de la vivacité d’esprit et de l’imagination débordante du Turak Théâtre. 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.