More
    More

      Trapped : Notre critique de la série

      Alors que France 2 a annoncé avoir acquis les droits de plusieurs séries étrangères, la diffusion de la nouvelle série Trapped a commencée. Retour sur les premiers épisodes.

      Trapped sur France 2, qu’en est-il des audiences?

      La série a connu un véritable succès en Islande, on peut même parler d’un raz de marée ! Avec plus de 90 % de part de marché, la série restera dans les annales. Par contre, ce n’est pas la même histoire en France. La série n’atteint même pas les 12 % d’audience. La faute à France 2 ? Possible. La chaîne a en effet décidé de diffuser Trapped sur deux soirées. Après avoir remanié les épisodes, on se retrouve avec des épisodes d’1h30, contre des épisodes de 45 minutes à l’origine. Résultat, des épisodes interminables, et une soirée où en réalité, on regarde 4 épisodes de la même série ! La stratégie de France 2 est étrange. Pourquoi vouloir diffuser de nouvelles séries, si c’est pour bâcler ça sur deux soirées, alors qu’en temps normal, on a le droit à 1 inédit de Castle, et 3 rediffusions le même soir… ?

      Une série particulièrement lente

      Un peu à l’image de Broadchurch, on nous présente un nombre de suspects énorme, afin de bien noyer le poisson, et de laisser le spectateur se faire son idée. J’aime assez cette façon de faire, qui  bien qu’elle contribue à donner envie de regarder la suite, présente aussi certains points négatifs pour le scénario. En effet, cela implique de découvrir toujours de nouveaux personnages, et du coup, cela donne un coté assez lourd et lent au scénario. Et de la lenteur, il y en a beaucoup dans Trapped. En 2 épisodes, (4 épisodes islandais), pas vraiment de piste sérieuse quant au coupable de ce meurtre. En plus, il ne faut pas chercher à retenir les noms des personnages, car ils sont bien loin de nos habitudes. On pourrait s’imaginer regarder le Seigneur des Anneaux

      Cette lenteur va de pair avec le côté un peu lugubre et flippant. Les voisins qui s’épient entre eux, le jeune délinquant qui prend des photos macabres… Cocktail intéressant qui renforce l’idée que  les habitants de cette petite ville perdue d’Islande ont tous des choses à cacher.

      une-trapped-1036990

      Donc oui, l’histoire est bien, mais manque un peu de rythme. Ce fut assez difficile de tenir jusqu’à la fin de la soirée, tant les épisodes sont plats, et incitent à dormir, ou au moins à somnoler. On peut, à la limite, dire que c’est une série reposante, qui ne va pas vous épuiser avec des rebondissements toutes les 5 minutes. Pas comme Pretty Little Liars. C’est vrai que Trapped est plus proche de la réalité que d’autres séries policières.

      Du côté du casting, rien d’extraordinaire

      Mais comme je le disais plus haut, la profusion de suspects incite à regarder la suite de la série, car c’est quand même prenant ! On a envie de connaître le dénouement. Du coté des acteurs, rien d’exceptionnel, sauf peut-être le chef de la police locale, assez bon dans son rôle.

      La série vaut malgré tout le détour, et plaira très certainement aux fans de Broadchurch, The Fall, ou encore The Missing.

      Alors, vous pariez sur qui ? Le mari de la fliquette, comme dans Broadchurch ; qui d’ailleurs à l’air un peu bizarre ? Ou la méchante petite fille, comme dans Secrets and Lies ?

      5 Commentaires

      1. J’ai adoré cette série mais je rejoins votre point de vue, France 2 a très mal ficelé la première soirée de Trapped, avec trop d’épisodes, sans réelle coupure, c’était beaucoup d’un coup. Le format original des épisodes (45 min) est beaucoup plus digeste, les autres soirées Trapped sur France 2 étaient d’ailleurs bien mieux calibrées. Résultat cette programmation initiale douteuse a dû dégoûter des téléspectateurs alors que justement cette série est captivante…

        Je cherche la musique qui sert de générique à la série, où peut-on l’écouter ? Merci d’avance !

      2. De mauvais acteurs? Moins de trois quart de la note en réalisation? Un rythme ennuyeux? … Sérieusement?
        Si le rythme est lent, c’est pour une bonne raison : prendre le temps de poser la caméra sur les personnages et leurs instants de vie marquants. Cette fiction n’est pas une « quête aux mystères » obsessive comme on peut le voir d’habitude en France (TF1, notamment), car Trapped est moins une série policière qu’un drame humain. Un ***** de drame humain qui sait prendre aux tripes là où il faut, justement parce qu’il est à notre échelle, à l’échelle de nos vies de simples spectateurs. Ce que vous appelez soporifique s’appelle en réalité du contemplatif. Et pour une série comme Trapped, avec des décors pareils et des personnages aussi profonds, ce procédé devient fascinant, envoûtant; et surtout justifié, car dans cette série beaucoup tourne autour de la métaphore.
        Je plains franchement les français déçus par Trapped ; je les soupçonne trop habitués au rythme effréné de ce qu’offrent les écrans aujourd’hui, tellement qu’ils en ressortent incapables d’apprécier une oeuvre vraie et viscérale. Rien que pour le nombre de clichés habituels qu’on ne ne retrouve PAS dans cette série, ça mérite le coup d’oeil : des gosses qui ne sont pas des têtes d’anges, une soirée d’ados qui se passe bien, des suspects qui ne se mettent pas à hurler comme des déments une fois arrêtés, très peu de quiproquos faciles ou engueulades gratuites (comme ont le fait en France pour faire croire qu’il se passe un truc important à l’écran), des personnages qui ne passent pas des heures à se réconcilier ou se pardonner pour des futilités, et puis, surtout, une écriture à tomber par terre. Que ce soient les dialogues de la vie de tous les jours ou certains témoignages et monologues, ils sont écrits avec un mélange de précision et de concision et qui font craqueler l’enveloppe des acteurs, donnant à leurs personnages une épaisseur vibrante de réalisme.
        Bref, quand je vois une critique pareille, je ne suis pas étonné que la fiction française soit encore bloquée dans ses schémas artistiques stériles. Hormis Disparue, l’an dernier, on est encore très loin de la qualité de Trapped.

        • Bonjour Kalaharn,

          Je suis étonnée de votre commentaire concernant ma critique. Avec une note de 67%, la série s’en sort bien. Elle est tout à fait le genre de série que j’apprécie, comme The Fall, Broachurch ou d’autres qui ont toutes un rythme assez lent. À aucun moment je ne dis que la série est mauvaise. Au contraire, j’insiste sur le fait que Trapped est bien plus proche de la réalité que n’importe quelle autre série policière, notamment américaine. Mais il faut reconnaître que oui, la série est lente, c’est la réalité. Mais c’est aussi ce qui fait son charme, comme ces autres séries citées plus haut, qui ont des influences plus nordiques ou anglaises, parfois même françaises, avec la série “Disparue”.

          En conclusion, cette série est vraiment bonne. Et vous retrouverez très vite sur notre site un article sur le bilan de cette saison 1. Bilan qui sera positif 😉

          • Je me suis emporté un peu vite sur certains détails de votre critique, oui. Je suis bon joueur, je vous dois mes excuses ^^ Mon commentaire était une simple réaction à la lèche (« à peine » orientée) faite au Secret d’Elise. Vivant moi-même de mes mots, j’étais plutôt remonté, ce matin, de voir la qualité d’écriture de Trapped constamment passée sous silence ou amoindrie dans bien trop de critiques, tandis que le produit purement générique made in TF1 récolte tous les honneurs. Mon art, ma passion bafouée, je fulminais, et c’est sur votre site que j’ai explosé. Mea culpa. J’attendrais votre bilan de la saison 😉

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité