More
    More

      Stranger Things saison 4 : Une frontière est tombée

      Une époque peut-elle être intemporelle ? Par définition, non. Pourtant, lorsque l’on voit l’impact des années 80 sur la culture d’aujourd’hui, on constate à quel point tout ce qui caractérise ces années exerce une grande influence sur notre époque. Elle est presque d’un autre monde et pourtant une passerelle s’est faite entre elle et le nôtre, et souvent par la musique. Aujourd’hui, qui n’a jamais dansé sur un son des années 80 ? Un adolescent de 12 ans trouvera un écho familier dans cette musique, une correspondance entre son âme et cette époque. Où est-ce que je veux en venir ? Cette année, la saison 4 de Stranger Things est sortie. Série fantastique qui place son décor dans le monde des années 80. 

      Six adolescents Elfe, Mike, Lukas,Will, Max et Dustin, amis et membres du clan Donjon et Dragon, et une journaliste, un shérif, une maman, un frère, un vendeur de pizza, un Russe affrontent dans cette saison le mal en personne : Vecna. Cet individu vit dans le monde à l’envers. Il a des pouvoirs psychokinétiques et cible des adolescents affaiblis par des traumatismes. Il entre dans leurs esprits et, une fois capturés, il en fait ses victimes. Leur mort est un passage entre les deux mondes. 

       La saison 4 de Stranger Things est exceptionnelle et je vais vous dire pourquoi.

      1/ Stranger things : La série fantastique par excellence

      stranger things saison 4 russie

      • Histoire et Culture : 

      • Créée par les frères Duffer, Stranger Things est une série totalement fantastique qui se déroule sur un arrière plan historique : la guerre froide. La tension est palpable dans l’air et sous terre, une dispute silencieuse pour contrôler les portails se révèle et une alliance inattendue entre Hopper et un ex gardien de prison Russe se fait. L’Urss envoie ces deux derniers dans une arène de glace. Créée sur le modèle antique, les prisonniers doivent combattre une créature…mais ils ne savent pas d’où provient ce monstre. Du point de vue de l’histoire de Stranger things, on ne saisit peut-être pas bien la pertinence de cette confrontation, est ce simplement pour la crédibilité historique ou en saurons nous un peu plus dans la saison 5 ? Quoi qu’il en soit, la série refait le point sur tous les plans. 
      • Elle est imprégnée de pop culture. On y trouve des références à Spielberg, à Stephen King, à John Carpenter ou à de grandes sagas comme le Seigneur des Anneaux. La scène où Eddy prend son courage à deux mains, en s’associant peut être à un héros de ses lectures, dit à voix haute : « Allons dans le Mordor ! ». Ce à quoi Steve répond :« C’est quoi le Mordor ? » C’est une mise en abîme qui permet la rencontre entre 4 générations : celle d’Eddy, le redoublant, et des protagonistes, la nôtre et celle des années 80 et même avant.
      • Le chiffre 4 est d’ailleurs important dans cette quatrième saison, qui sépare nos personnages en quatre groupes après avoir compris que les quatre victimes ouvraient 4 portails. 
      • La saison 4  de Stranger Things nous offre un voyage dans le monde à l’envers beaucoup plus visuel. On découvre ce monde en même temps que nos personnages. Quant aux rebondissements, ils sont multiples : Hooper est vivant, des trahisons, des souvenirs flous qui se précisent, révélation d’identité et toujours un suspens maîtrisé à chaque fin d’épisode…Conclusion, vos épisodes d’une heure ou deux semblent ne durer que quelques minutes. 
      • Effet spéciaux et Décor : entre les couleurs flashes des années 80 et les couleurs monochrome et rouge sang du monde à l’envers, on est visuellement servis. La scène du  patins à roulette, les vêtements, les videostores, les consoles, les walkmans un plaisir pour les rétros… quant à Vecna et aux monstres, le maquillage et les effets spéciaux sont impressionnants. Les créatures sont « réalistes » et peut-être même plus effrayantes que Vecna. Vous me direz ce que vous en pensez !  
      • Musique : Il faut dire que le concert de métal improvisé d’Eddie sur le toit de son bungalow dans le monde à l’envers est incroyable, surnaturel. Il joue le Master of Puppets de Metallica. Les premières notes de la guitare électrique résonnent en fusion sur les ondes de l’autre monde.  Généralement, les musiques sont des années 80. La musique est peut être le lien le plus puissant qui nous raccroche à une autre époque. Car la voix du chanteur résonne, comme vivant et son atmosphère nous parvient. La musique nous plonge dans ce monde d’antan. Et contrairement à ce que l’on pense, elle ne nous éloigne pas de la réalité, elle nous ancre dans le Monde plus que n’importe quel autre Art. Car les émotions qu’elle génère, s’enregistrent dans la mémoire. Ainsi, une musique, une note, nous renvoie à un moment précis de notre vie. La musique sauve. Vous demanderez à Kate bush. Son running up that hill, que vous entendez sur tous les réseau, a fait revenir Max du monde à l’envers. Scène extraordinaire, vous allez en frissonner. Les ondes ont empêché sa manipulation mentale. Toutes les chansons collent au scénario, comme si elles avaient été écrites pour Stranger things. Écoutez Separate ways (wolrd apart) de Journey.  
        • Jeu acteur/ personnage : L’une des forces de Stranger Things est la qualité de jeu de ses interprètes. Mention spéciale à Sadie Sink qui joue le personnage de max. Elle est sur le devant de la scène à plusieurs moments clés de la série et son talent est reconnu puisqu’elle sera à l’affiche de plusieurs longs-métrages attendues dans les mois à venir dont The Whale avec un Brendan Fraser méconnaissable. Elfe (joué par Millie bobby brown (expression faciale, qu’on retrouve) resurgira à la fin de la série. Parmi les Nouveaux personnages, certains tels qu’Eddie Munson tirent leur épingle du lot. Il fait la transition entre le lycée, et le monde des adultes et celui des enfants. Il est le couard qui devient courageux, mais il prend courage pour plusieurs raisons. Parmi les méchants, Henry Creel est effrayant, plus que Vecna. Le diable n’a pas besoin de forme monstrueuse, un blondinet angélique dont les traits de visage sont déformés par la haine sont bien plus terrifiants. 

      stranger things saison 4 dustin
      Copyright FR_tmdb

      2 / Transmission de valeurs

      • Amitié : Tout commence par un jeu : Donjons et Dragons. Les jeux soudent leurs liens  et chaque membre de l’équipe prend ce rendez vous très au sérieux. Mike, Lukas, Dustin et Will forment la base du groupe. Et leur amour réciproque est si sincère que les nouvelles recrues de la saison 1 et 2, Elfe et Max, se sentent intégrées rapidement. L’amitié est une chose à prendre au sérieux et ils l’honore dans cette saison malgré quelques perturbations. Comme toute relation importante est scellée d’une alliance, un pacte d’amitié se conclut entre eux. 
      • confiance : « Les amis se disent toujours la vérité ». C’est cette phrase le pacte. Toute relation est basée sur la confiance. Max, Elfe déroge à la règle, ce qui fragilise le groupe. Max fait croire que tout va bien et Elfe ment à Mike sur sa vie au lycée. Mais au delà de l’honnêteté, croire en l’autre, en sa bonté, est salvateur. En témoigne la relation entre Dustin et le nouveau personnage, Eddie. Eddie, métalleux au look complètement décalé, qui organise des séances de Donjons et Dragons depuis son entrée au lycée. Il est en terminale mais il a redoublé plusieurs fois. Considéré comme un looser, un camé, un possédé, un gourou, un ringard, un couard que lui manquait-il pour être le dernier des reclus sinon d’être soupçonné de meurtre. Rejeté par son lycée et maintenant poursuivi par sa ville. Ce qui le sauve, c’est l’intérêt sincère que lui porte Dustin et sa bande. Le plus lâche se révélera courageux et se sacrifiera pour son ami et ceux qui ont cru en lui.   
      • loyauté : Depuis le collège, les amis sont considérés comme des ringards. Arrivé au lycée Lukas, est décidé à se créer une nouvelle réputation. C’est un changement, un moyen de se réinventer et de se faire accepter par les autres. Il y encourage ses amis, mais ces derniers lui reprochent d’abandonner les réunions de Donjon et Dragon. Lukas intègre l’équipe de basket et le panier qu’il marque lors d’un match décisif mènera son équipe à la victoire. Cet acte lui vaudra la reconnaissance et l’inclusion dans le groupe des populaires du lycée. Mais la situation est délicate entre ce qu’il désirait, ce qu’il a réussi à obtenir et trahir ou abandonner ses amis. Ses amis ne l’ont pas soutenus, ne sont pas venus l’encourager pour son match de basket, c’était pourtant important pour lui. Mais quel camp va t’il choisir quand ses nouveaux amis, chercheront à détruire les siens. 
      • amour : « tu es le cœur ». C’est Will qui lui rappelle son rôle, et pas n’importe lequel, il est crucial. Il doit agir. Mike est celui qui a mis le jeu en place, il est le meneur, de la bande, le souffle, le cœur. Ils s’aiment tous, mais Mike fait le lien entre eux tous. S’il abandonne, ils se disperseront. Elfe l’aime particulièrement. C’est sa petite copine, sa super-héroïne. ils grandissent. Seule Elfe peut les sauver grâce à ses pouvoirs. L’adolescence rend l’expression des sentiments confus, pourtant seul un « je t’aime » peut changer le cours des événements. 

      3) Psychologie et spiritualité

      • La quatrième saison est une passerelle entre l’enfance et l’adolescence. Plus ils grandissent, plus ils sont conscients de la présence du mal et que le monde n’est pas un jeu. Chaque décision doit être prise au sérieux ; mais heureusement pour eux, ils prenaient donjons et dragons très au sérieux, pesant le pour et le contre et l’équipe était en coalition. Ils partent avec de bonnes bases pour affronter cette saison qui est peut être l’aventure la plus terrifiante qu’ils aient eu à traverser : l’adolescence.  
      • La prison mentale : Comment Vecna s’en prend à ses victimes ? Il la cible. C’est un adolescent émotionnellement instable à cause de traumatismes passés. Il se tait et se renferme sur lui même. Mentalement et spirituellement faible, sa porte cède à la manipulation mentale de Vecna. Par son pouvoir psychokinétique, qui est la capacité à influencer des objets physiques ou événements par des processus mentaux, il pénètre dans l’esprit de sa victime. Il lui fait subir des hallucinations et la poursuit dans sa conscience et quand elle arrête de lutter, il la tue sadiquement. Lorsqu’il part à la chasse, Vecna rattache ses tentacules, extension de son corps, a des objets pour entrer en contact avec notre monde. A cet instant, l’image est flagrante : une araignée monstrueuse nous apparait. La métaphore est criante : le mal s’installe en faisant sa toile dans notre esprit. Une dépression mentale est un trou qu’il va continuer à creuser jusqu’au coeur si l’adolescent ne le comble pas. Ses armes sont la culpabilisation, la dévalorisation et le mensonge. Que dit Vecna à Elfe ? : « il ne m’a pas rendu comme ça. C’est toi qui l’as fait » la culpabilisation, un piège diabolique et mensonger pour enliser dans les ténèbres. 
      • Cette saison est une belle métaphore et une prévention contre la dépression. Une prévention puisque les valeurs qui y sont transmises et les conseils qui y sont donnés sont salvateurs pour Max, qui était la victime de Vecna. Le remède ? L’honnêteté, avec soi même et avec les autres, et cela passe par l’aveu verbale ou au moins d’éviter de mentir. Elfe ment à Mike, elle refoule de ses sentiments et blesse violemment celle qui la persécute. Lorsque Mike lui demande « tu voulais la tuer ?? » elfe ne répond pas. Malgré les multiples tentatives de Lukas pour se rapprocher de max, elle fuit, se renferme, ment et ne partage pas ses sentiments. C’est une des particularités de l’adolescence : « j’ai l’impression que tout devient sérieux » dit Mike, alors l’expression des sentiments peut être effrayante. Mais si on a confiance dans l’amour que l’autre nous porte, on peut s’en sortir. En témoigne la scène de Max qui court vers la lumière. Elle a la volonté de croire en elle et en ses amis. C’est ce qui s’appelle la résistance psionique. La volonté du flagelleur mental est grande mais si sa volonté est la plus grande, elle le vaincra. 
      • Psychologie et la Spiritualité sont liées : Il y a une dimension spirituelle dans cette série. Les habitants de Hawkins se remémorent le verset chrétien du mois « Continuez de vaincre le mal par le bien ». Au delà des métaphores de la dépression et de l’allégorie du mal que représente Vecna, des sphères mystiques sont apparentes. Ce n’est pas surprenant, le registre fantastique est un motif pour aborder ces questions laissées sans réponse. Jason Carver, est le garçon populaire au nom bien cliché qui a besoin de reconnaissance, d’être le premier et le meilleur, qui veut avoir raison donc qui est complètement borné et aveuglé.Le personnage est sans doute là pour présenter un des profils qu’a la folie et nous permet de relativiser sur ce qu’on nomme généralement comme fou. 
      • Entre Eddy et Jason, la question est finalement tranchée. Jason est donc aveuglé par son orgueil, il veut se faire justice tout seul, moins pour Chrisie que pour lui. Il est meilleur qu’Eddy car Eddy est un gourou qui pactise avec le diable. C’est au moins cette croyance qui fera avancer l’action. Il posera cette question aux officiers « comment combattrez vous le mal si vous ne croyez pas qu’il existe ? ». Le mal ici ne semble pas être pris au sens figuré. Il s’agit d’une personne. Cela fait écho à la célèbre phrase de Baudelaire « La plus belle des ruses du diable est de vous faire croire qu’il n’existe pas ». Lui même, personnifiait le diable. Lors de la scène du lac, Jason raisonne d’une façon étrange ; il poursuit à la nage Eddy qui est sur la barque et qui tente de s’enfuir. Un de ses amis populaire le suit par derrière lorsque Vecna prend possession de ce dernier, le propulse dans l’air, broie ses os et le rend aveugle. Eddy et Jason sont témoins de cette scène. Manifestement, Eddy n’a pas pu atteindre l’adolescent, mais Jason reste persuadé qu’Eddy est responsable de cet acte. Jason est le croyant aveuglé qui se trompe de cible. 

      Pour conclure, la saison 4 de Stranger Things est celle qui fait tomber les frontières. Elle nous emmène aux portes du monde à l’envers et rend nos personnages encore plus courageux. Elfe, Mike, Dustin, Luka, Will et Max deviennent des héros. On a hâte de connaître leurs exploits dans la saison 5 qui sera peut-être le combat final entre le Mal et le Bien.

      Voici une autre série que l’on vous recommande chaudement.

      Toutes les images utilisées pour l’article appartiennent à :

      Copyright FR_tmdb

      200fa7dc09ec87862fc15f0e7aac537d?s=117&d=mm&r=g
      Just Focus
      JF est la page de publication des articles groupés ou de partenariats de JustFocus

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité