More
    More

      Friends Games : l’amitié ne triomphe pas toujours !

      Dévoilé par le manga Scumbag Loser chez Ki-oon, Mikoto Yamaguchi revient sur les devants de la scène avec Friends Games ! À l’aise aussi bien en tant que dessinateur et scénariste, il nous avait déjà proposé l’an dernier le titre Dead Tube édité chez Tonkam

       

      Friends Games

      friends-game-manga-volume-1-simple-261325

       

      Titre VO : Tomodachi Game

      Auteur : Mikoto Yamaguchi (scénario) Yuki Sato (dessin)

      Éditeur : Soleil Manga

      Date de sortie : 23/11/2016

      Nombre de tomes : 2 (7 volumes au Japon, série en cours)

      Prix : 7,99 €

       

      Synopsis :

      Shiho Sawaragi se fait voler l’argent du voyage de classe dont elle était responsable. Le coupable est forcément l’un de ses camarades de classe ! Quelques jours plus tard, cinq élèves dont Shiho sont enlevés et forcés de participer au « jeu de l’amitié » afin de rembourser la dette de l’un d’entre eux. S’engage alors une guerre des nerfs sur fond de calculs, trahisons et révélations blessantes entre amis…

       

      friends games 1
      © Mikoto Yamaguchi / KODANSHA LTD

       

      La caisse servant au voyage scolaire a été volée ! Pour Shiho, la jolie et sérieuse déléguée de classe, c’est un véritable coup dur puisqu’elle est responsable de l’argent récolté et qu’il lui incombe de le retrouver. Pour Yuichi, notre héros, c’est aussi une grosse perte. Lui qui travaille déjà pour financer ses études supérieures a décidé de mettre les bouchées doubles pour partir avec ses amis. Suite à la disparition de la caisse, Shiho, Yuichi et leurs 3 amis de toujours — Makoto le beau gosse riche et sportif, Tenji, l’intello médiateur et Yutori la discrète otaku plantureuse — font front commun pour retrouver le coupable. Chacun d’entre eux suivant une piste se retrouve à la nuit tombée devant le lycée et sont forcés par l’un d’entre eux à participer au Friends Games. 

       

       

       

       

      friends game 2
      © Mikoto Yamaguchi / KODANSHA LTD

       

      Mikoto Yamaguchi nous entraîne dans un mélange entre survival game et jeux d’argent. Si nos participants peuvent faire front commun pour étancher leurs dettes, il reste que l’un d’entre eux les a entraînés ici. On oublie le shonen nekketsu où « tout le monde se serre les coudes », car ici naissent le doute et la suspicion. Entre les organisateurs du jeu qui essaient de monter les participants les uns contre les autres par des jeux déroutants et le traître, Yuichi, notre fervent défenseur de l’amitié n’a pas de répit. Il essaie de rassembler ses camarades alors que leur amitié faiblit de minute en minute. Au fur et à mesure que le temps passe, les masques tombent et certains secrets sont révélés. Si pour vivre en communauté chacun garde un jardin secret, qu’en est-il lorsque des révélations sont mises en lumière et que tout le monde doute ? Contrairement à ses titres précédents, ici Mikoto Yamaguchi n’utilise pas la violence physique, mais le stress psychologique est bien présent. Pour Shiho, deux choix s’offrent à lui : rejeter l’amitié qui le lie aux autres, ou tenter de les manipuler pour les rassembler.

       

      friends games 3
      © Mikoto Yamaguchi / KODANSHA LTD

       

      Yuki Sato aux planches de ce seinen est connu en France pour être l’auteur et illustrateur du manga Docteur Yokai édité chez Pika. Il nous livre un dessin assez sommaire dans le style, mais qui arrive à bien jongler avec les ambiances. Les paysages sont assez peu présents, et les planches sont focalisées sur les personnages et leurs états d’esprit. Ces deniers sont particulièrement bien décrits et transportent le lecteur dans le doute, l’inquiétude ou la peur. 

      Si on exclut le côté financier, on trouvera beaucoup de similitudes entre Friends Games, et le manga Jeux d’Enfants édité il y a quelques années chez Pika : entre le milieu scolaire, la mascotte du « jeu de l’amitié » et les jeux qui sont inspirés des loisirs des jeunes japonais.

       

      Ayant lu les 3 œuvres de Mikoto Yamaguchi éditées en France, je trouve que son choix de scénario manque cette fois d’un peu d’originalité et de peps. Son style si particulier en matière d’ambiance malsaine est un cran en dessous, même si Friends Games est une œuvre qui se laisse lire, grâce à l’ambiance qu’arrive à transmettre Yuki Sato à travers ses planches. 

       

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité