More
    More

      [Critique] Chihayafuru Kami no Ku : un premier volet sportif et poétique à la fois !

      Le mois dernier nous parlions romance et différences avec le titre Ore Monogatari!. Et cette fois, nous avons décidé d’aborder avec vous le domaine sportif mais, sous un angle un peu différent. En effet, cette adaptation LIVE est une trilogie et nous aborderons le premier volet ici. Si on vous parle d’une comédie scolaire et d’un certain jeu de cartes nommé Karuta vous pensez évidemment à… Chihayafuru Kami no Ku !

       

      Chihayafuru Kami no Ku

       

      Titre original :  ちはやふる 上の句 – Chihayafuru Kami no Ku

      Titre alternatif : Chihayafuru Part 1 – Chihayafuru The movie

      Genre : comédie – sport – romance

      Pays : Japon

      Date de sortie : 19 mars 2016

      Réalisateur : Norihiro Koizumi (Kanojo wa Uso o Aishisugiteru)

      Scénariste : Norihiro Koizumi

      Manga original : Yuki Suetsugu

       

      Synopsis

      Chihaya Ayase et Taichi Mashima sont amis depuis leur plus tendre enfance. A l’école primaire, ils ont fait la rencontre d’un élève nouvellement transféré, Arata Wataya. Arata a une passion pour le karuta (jeu de cartes japonais) qui va le rapprocher d’Ayase et de Taichi. Tous les trois vont former une équipe de karuta. Quatre ans plus tard, ils se sont perdus de vue et sont maintenant lycéens. Mais Chihaya a toujours le même engouement pour le karuta et continue d’y jouer, étant devenue une étudiante de haut niveau. Elle croise alors, par hasard, Taichi qui est dans le même lycée et ils décident de former un club de Karuta dans l’espoir de revoir Arata. Mais encore faut-il qu’ils trouvent trois membres pour le rendre officiel…

       

      Casting principal

       

      Chihaya Ayase

      Suzu Hirose

      (Sensei!)

      Taichi Mashima

      Shuhei Nomura

      (Sagrada Reset Part 2)

      Arata Wataya


      Mackenyu

      (Peach Girl)

      Yusei Nishida


      Yuma Yamoto

      (Silver Spoon)

      Kanade Ooe


      Mone Kamishiraishi

      (Rikuo)

      Tsutomu Komano


      Yuki Morinaga

      (Omukae Death)

       

       

      Compétition…

       

      L’histoire n’est pas des plus compliquée puisque qu’elle parle du jeu Karuta et de la relation qu’entretiennent trois personnages centraux. Cependant, mieux vaut avoir vu l’anime ou lu le manga pour en comprendre toutes les subtilités. On ne nous explique que très brièvement en quoi consiste ce sport unique en son genre. Car, oui, il ne s’agit pas de s’asseoir autour d’une table et de jouer. Le karuta est un jeu plutôt physique. Les participants, assis sur un tatami par équipe de cinq, écoutent un poème pour en trouver la bonne carte avant l’équipe adverse. Les parties de karuta peuvent durer 1h30 et il vous faudra faire preuve d’une très grande concentration pour réagir au bon moment à la lecture de la dite carte pour pouvoir la prendre.

       

      ©2016 Chihayafuru Kami no Ku / Toho

      C’est aussi l’un des points faibles du film, pour ceux qui voudrait se plonger dans l’univers sans en connaitre un minimum l’essence. Par contre, ceux qui connaissent l’univers ne seront pas dérangés le moins du monde, permettant de suivre une histoire fluide et bien présentée. La relation entre Chihaya, Arata et Taichi nous est révélée par quelques souvenirs des protagonistes. Mais elle n’arrive pas vraiment à nous faire éprouver de l’empathie car trop peu développée, le film ayant pris le parti pris de se centrer sur le domaine de la compétition sportive. Du moins dans ce premier volet. 

       

      … et dépassement de soi

       

      Notre héroïne Chihaya est une demoiselle énergique, passionnée de karuta depuis que son ami Arata l’a initiée à ce jeu. Elle va donc chercher tout bonnement un moyen de retrouver son passé et de réunir de nouveau son équipe initiale. Grâce à sa personnalité forte et bienveillante, Taichi ne pourra refuser de se joindre à elle, malgré ses doutes et un manque de confiance évident.

      Chihayafuru Kami no Ku
      ©2016 Chihayafuru Kami no Ku / Toho

      Ce jeune homme qui a toujours été à ses côtés va cependant prendre conscience que son amitié est bien plus que cela… Provoquant le début d’une rivalité avec Arata. Et ce, durant le retour de Arata, pour qui la jeune fille semble avoir une vraie attirance. Ou bien serait-ce tout simplement de l’amour ?

      Dans cette sorte de triangle amoureux pas tout à fait dégrossi, nous découvrirons aussi trois autres membres de l’équipe. Yusei Nishida alias Nikuman, du fait qu’il aime les pains à la viande, est un ancien joueur de Karuta. Mais après avoir souhaité rejoindre le club de tennis, il acceptera finalement la demande insistante de Chihaya. Kanade Ooe est une élève réservée dont la famille tient un magasin de kimono et qui aime beaucoup les cent poèmes qui sont énoncés au Karuta. Enfin, Tsutomu Komano alias Bureau-kun car, toujours plongé dans ses livres, n’a pas d’ami, Chihaya verra son potentiel et le convaincra de les rejoindre. C’est le personnage le plus effacé mais aussi le plus humain du lot car on comprend ses doutes et son malaise !

       

      Tradition & valeurs

       

      De manière générale, l’intrigue est agréable et poétique, puisque le jeu du Karuta parle pour la plupart de poème d’amour sous-entendu du fait de l’époque où ils ont été écrit. Ce contexte traditionnel est très important pour les japonais et on le retrouve souvent comme dans Sangatsu no Lion qui parle du shogi. Comme dans toute histoire sportive, la compétition servira à nos jeunes joueurs  pour dépasser leurs limites, tout en découvrant leurs failles. D’ailleurs, cela nous rappelle aussi Free! avec ses questions pour le moins similaire et celui des nouveaux membres.

      ©2016 Chihayafuru Kami no Ku / Toho

      Le film est une belle adaptation avec des décors magnifiques, que soit les cerisiers en fleurs ou les feuilles rouges des érables. On vit la passion de ces jeunes héros avec beaucoup de nostalgie, entre adolescence vécue et choix que nous devions faire. Tout en ayant en tête cette insouciance propre à cette période charnière de notre futur vie d’adulte. La fin n’est que prétexte à nous donner envie de suivre le film suivant, tant elle est ouverte et encore pleine de questions sans réponses qui nous laissent un gout amer dans la bouche ! Les fans du groupe pop Perfume auront l’occasion de pouvoir entendre leur titre Flash qui se trouve en être le générique.

       

      Chihayafuru Kami no Ku est un film LIVE qui, en plus de nous en apprendre davantage sur le jeu du Karuta très peu connu en dehors de ses frontières, sait nous faire découvrir l’histoire d’antan. Mais aussi la nostalgie de l’adolescence au travers de l’amitié, des doutes et de la compétition menée par des héros bien dans leurs souliers !

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.