More
    More

      Critique « The Promised Neverland » : un manga sombre qui promet !

      C’est le 25 avril 2018 que sortait le manga The Promised Neverland. Pour Kazé, c’est sûrement la plus grosse sortie de l’année, au vu de la campagne de communication faite autour de ce titre. Et pour nous, il est temps de lever le voile pour voir de quoi il retourne. 

       

      The Promised Neverland

       

      The Promised Neverland tome 1

       

      Titre original : 約束のネバーランド – Yakusoku no Neverland

      Titre alternatif : The Promised Neverland

      Auteurs : DEMIZU Posuka (dessins) SHIRAI Kaiu (scénario)

      Éditeur français : Kazé

      Éditeur original : Shueisha

      Date de sortie : 25/04/2018

      Nombre de tomes : 8 volumes au Japon, 1 tome en France

      Statut : série en cours

      Prix : 6,79 €

       

      Synopsis

      Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

      Source : Kazé

       


       

      Un orphelinat pas comme les autres

       

      Les enfants de l’orphelinat de Grace Field House sont loin d’être malheureux. Ils vivent ensemble tel une famille dirigée par celle qu’ils appellent Maman. Certes, elle n’est pas leur mère biologique et les enfants ne partagent pas de lien de sang. Mais ici, ils reçoivent tout l’amour dont ils ont besoin. Et pourtant… C’est lors de l’adoption de Conny que tout bascule. Emma et Norman découvre la face cachée de leur condition de vie et décident de s’enfuir, accompagné des autres enfants. Seulement comment faire ? Comment s’enfuir de la cage dans laquelle ils sont enfermés, sans éveiller les soupçons de Maman ? Quel monde les attend à l’extérieur, eux qui n’ont pas mis un pied dehors depuis leur arrivée ? 

       

      The Promised Neverland nous propose un récit rempli d’intrigues et de suspens. On suit les découvertes des enfants qui prennent conscience du monde qui les entoure, auquel ils n’avaient auparavant jamais fait attention. Ils doivent se défaire de celle dont ils pensaient recevoir un amour sincère, tout en gardant leurs sentiments enfouis. Pour des enfants d’à peine 11 ans, la mission s’avère difficile surtout qu’Emma refuse d’abandonner « un membre de sa famille ». A l’instar des shonen actuels, ce titre repose sur l’observation, la malice et l’intelligence. 

       

      Une descente aux enfers

       

      The Promised Neverland possède une ambiance particulière, passant de la scène d’exposition paradisiaque à une plongée en enfer lors de la découverte que font Emma et Norman. Et ce changement se sent à travers les dessins, avec des traits tantôt chaleureux pour les enfants ne connaissant pas la vraie nature des lieux, tantôt pesants pour ceux connaissant la triste vérité. DEMIZU Posuka possède une patte graphique unique et s’illustre avec une mise en scène efficace. A certains moments, il instaure une atmosphère sombre, qui rappelle que le Weekly Shonen Jump a, par moments, compté des titres déconseillés aux âmes sensibles comme Yu-Gi-Oh ou encore Hokuto no Ken.

       

       

       

      Le premier tome de The Promised Neverland tient ses promesses, avec une plongée de paradis à enfer. Le lecteur est scotché dans sa lecture par les découvertes et l’ambiance présente. On est agréablement surpris par la direction de l’auteur de faire des combats d’intelligences et psychologiques comme principale source d’affrontement. On sent en plus, que beaucoup de choses sont encore à découvrir ce qui donne envie d’enchaîner les tomes.

       

      A noter que son adaptation anime vient également d’être annoncée. Un manga qui risque fort d’atteindre le sommet cette année ! 

       

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.