More
    More

      41ème Festival du Film Américain de Deauville : Palmarès & Top 10

      Justfocus a prolongé sa présence au Festival du Film Américain de Deauville afin de vous conseiller encore plus de films à aller voir. Car, comme a dit Claude Lelouche lors de la 40ème cérémonie d’ouverture du Festival « on ne meurt pas d’une overdose de rêve » !

      Le Palmarès 2015 :

      Le Jury, présidé par Benoît Jacquot (réalisateur, scénariste et metteur en scène), a attribué : – Le Grand Prix à 99 Homes de Ramin Bahrani : un drame inspiré de faits réels avec Andrew Garfield – Le Prix du Jury à Tangerine de Sean Baker : intégralement filmé avec un Iphone 5S, très décalé, drôle et poignant (sortie prévue le 30 Décembre 2015)

      99 Homes Ramin Bahrani
      99 Homes Ramin Bahrani

      Tangerine Sean Baker
      Tangerine Sean Baker

      Le Jury de la révélation, présidé par Zabou Breitman, a décerné le prix Khiels de la révélation à James White premier long métrage de Josh Mond.

      James White Josh Mond
      James White Josh Mond

      Quant au prix de la critique internationale, il a été remis à Krisha premier long métrage de Trey Edward Shults et le prix du public de la ville de Deauville à Dope de l’iconoclaste Rick Famuyiwa, sans doute deux de mes trois coups de cœur du Festival.

      Krisha Trey Edward Shults
      Krisha de Trey Edward Shults

      Dope Rick Famuyiwa
      Dope de Rick Famuyiwa

      Notre Top 10 :

      S’il fallait retenir 10 films lors de ce festival, voici ceux que nous vous recommandions. Nous les avons sélectionnés parmi la vingtaine que nous avons vue. Certains nous ont fait rire, beaucoup nous ont fait pleurer. Cette année, « la sélection montre à l’évidence le désespoir d’une misère sociale, philosophique, sexuelle et identitaire et nous invitent à l’érection de théâtres d’amour ».

      Titre Réalisateur Résumé Appréciation
      Dope Rick Famuyiwa Malcom et ses deux acolytes sont des geeks malmenés par les bandes du quartier chaud dans lequel ils vivent. Ces premiers de la classe, nostalgiques des années 90, pleins d’humour, vont se retrouver dans une aventure qui les dépasse… Une histoire déjantée, drôle et émouvante, hors des sentiers battus sur BO entraînante ! Les trentenaires vont adorer !
      Krisha Trey Edward Shults Après plusieurs années d’absence, Krisha revient dans sa famille pour Thanksgiving. Elle profite de ce moment pour tenter de réparer les erreurs du passé. (Mon coup de cœur) Bouleversant, décalé et remarquable. Les personnages sont hauts en couleur et merveilleux.
      Les chansons que mes frères m’ont apprises Chloé Zhao Johnny aimerait quitter la réserve indienne avec sa petite amie, mais hésite à abandonner sa petite sœur qu’il affectionne plus que tout. (Coup de cœur de Noucky) Un film d’une beauté et d’une simplicité avec une bande originale tendre et des images à couper le souffle.
      Tangerine Sean Baker Tangerine est une course haletante dans les bas fond de Los Angeles. On y suit Sin-Dee tout juste sortie de prison à la recherche de sa rivale et de son pimp. Revigorant ! Un rythme effréné avec des prises de vues incroyables pour un Iphone 5S. Beaucoup d’humour.
      Crazy Amy Judd Apatow « Il n’est pas réaliste d’être monogame » voilà ce que rabâche le père d’Amy, à ses deux filles. Devenue adulte Amy profite de son statut de femme libre en toute inhibition, inspirée par l’ennui que lui inspire les relations stables. Jusqu’au jour où elle tombera sous le charme d’un médecin du sport peu ordinaire… Amy Shumer est la plus belle découverte de ce festival ! Cette scénariste, humoriste est hilarante !
      Experimenter  Michael Almereyda Biopic sur Stanley Milgram qui démontra, en 1961, la forte propension de l’homme à torturer quelqu’un et à se décharger de la culpabilité de ses actes en la rejetant sur une autorité, comme ce fut le cas pour beaucoup de tortionnaires nazis. Excellent Biopic qui fait découvrir de multiples facettes du personnage. Une mise en scène originale.
      Le prodige  Edward  Zwick Bobby Fischer, grand joueur d’échec devint champion du monde face au russe Boris Spassky en pleine Guerre Froide. Egérie et héros américain à sa façon, il a surtout été une victime d’un système en crise tel que connu les Etats Unis pendant la chasse aux sorcières. Excellentes scènes de paranoïa, superbement interprétées par les deux acteurs principaux.
      Babysitter Morgan Krantz Ray, un adolescent lunatique, se retrouve au milieu du divorce de ses parents. Sa mère engage alors une Babysitter qui comblera les besoins affectifs de chacun. Des personnages attachants, un premier long métrage original
      Dixieland Hank Bedford Kermit sort de prison et aimerait recommencer une nouvelle vie aux côtés de sa jolie voisine Rachel. Mais le sort lui joue des tours et les vieilles rancunes ressortent. Un univers dur et bien dépeint du sud profond des Etats-Unis. Un propos bien mené.
      I smile back Adam Salky Laney Brook, mère de deux enfants et femme d’un mari parfait, est quelque peu désorientée par ce bonheur de façade. Ses démons intérieurs la mettront en danger ainsi que sa vie de famille. Un film bouleversant et dur. Bon scénario, bons comédiens, belle photographie et suspens.

      Ce 41ème Festival nous a dévoilé de beaux chefs d’œuvres, tous intéressants à leur manière. Afin de connaître l’ensemble des films diffusés n’hésitez pas à vous rendre sur le site et je vous invite à lire ou relire l’article de Noucky.

      Nous vous souhaitons une belle rentrée cinématographique !!

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.