More
    More

      The Last Dance – Episodes VII et VIII – Retraite Anticipée et Retour Gagnant

      Netflix sort deux nouveaux épisodes de la série documentaire consacrée à l’épopée des Bulls de Chicago et de Michael Jordan, The Last Dance.
      Deux épisodes empreints de beaucoup d’émotion qui relatent les deux années qui ont suivi la retraite surprise de Michael Jordan en 1993 et comment l’équipe a dû apprendre à vivre sans lui.

      Des raisons qui l’ont poussé à quitter les parquets jusqu’à sa petite escapade sur les terrains du Base-Ball en ligue mineure aux Barons de Birmingham. Jusqu’à, enfin, son retour sur les parquets. Les révélations sont nombreuses et souvent brutales.

      Episode VII: Deuil et Base-Ball

      Après avoir conquis un 3ème titre d’affilée, Michael Jordan décide de raccrocher ses baskets. Plus assez de motivation, épuisement mental et physique, il préfère partir sur une victoire.

      Mais c’est une raison bien plus macabre qui forcera la décision de la vedette des Chicago Bulls. Lors de l’été 1993, James Jordan, le père de Michael, est retrouvé mort, assassiné. Ce crime restera aussi incompréhensible que traumatisant.
      James Jordan était aux cotés de la star en permanence, la relation qu’entretenait le père et son fils était fusionnelle.
      Ainsi, son décès tragique conforte Michael Jordan dans sa décision de se retirer de la ligue professionnelle.
      Le monde du sport est sous le choc, l’équipe des Bulls comprend qu’il faut, dorénavant, apprendre à gagner sans son leader.

      La star du basket décide alors de jouer au… base-ball, son second sport favori. Chose qui ne lui réussit pas vraiment, vu les transformations physiques nécessaires pour être performant au plus haut niveau à ce sport. Mais à force de travail acharné, il arrive à se hisser à un niveau qui peut lui permettre de viser la Ligue Majeure.
      Pendant la saison 1994/95, une grève des joueurs de base-ball gèle le championnat professionnel. Pendant cette trêve forcée, Michael Jordan va s’entraîner avec ses anciens coéquipiers des Bulls. Il ne tarde pas alors à réaliser qu’il faut absolument qu’il reprenne du service. L’envie de gagner est à nouveau là.

      Michael Jordan baseball
      Michael Jordan lors de son passage chez les Barons de Birmingham.

      Episode VIII: Au nom du père

      Michael Jordan refoule les parquets NBA. Et son retour sous la tunique des Bulls fait l’effet d’une bombe dans la ligue. Tout le monde veut le revoir dans le jeu. Néanmoins, on se demande s’il est toujours l’athlète d’exception qu’il était il n’y a encore pas si longtemps.

      Depuis le départ de MJ, les Bulls font une bonne année en 1994. Bien qu’elle se solde avec une défaite au bout du suspense en finale de conférence contre leurs rivaux éternels de New York. En 1995, la saison est bien plus compliquée. Le collectif n’y est plus, l’équipe perd trop de matchs et semble distancée définitivement dans la course au titre.

      Michael Jordan prend la saison en cours au cours du mois de Mars 1995. Trop juste physiquement et ayant retravaillé son corps pour pratiquer le base-ball, il vit sa première défaite en play-offs en 5 ans. Ce fut face au Magic de Shaquille O’Neal et Horace Grant, son ancien équipier des Bulls. Un véritable traumatisme pour ce compétiteur maladif.

      C’est là que la star décide de partir en mission. Jordan impose un programme de préparation intense à l’équipe. Il n’hésite pas à bousculer ses coéquipiers (violemment parfois) pour préparer la guerre que sera la saison à venir. De plus, le champion a également dans l’idée de prendre sa revanche sur le Magic, devenue sa bête noire depuis la défaite précédente.

      S’ensuit une année de rêve pour les Chicago Bulls. 72 victoires pour seulement 10 défaites en saison, record absolu de la ligue à l’époque. Ainsi qu’un titre de champion et des récompenses en pagaille pour les joueurs majeurs de l’équipe.

      Michael Jordan devient champion pour la 4ème fois de sa carrière, le jour de la fête des pères. La star n’arrive pas à contrôler ses émotions et s’effondre dans les vestiaires après la victoire finale. Le premier titre qu’il ne fêtera pas avec son père.

      jordan champion nba 96
      Jordan qui s’écroule dans les vestiaires du United après la victoire en Finales NBA en 1996


      L’incursion dans l’intimité de la franchise de Chicago se poursuit. Les interviews et les images d’archive sont toujours aussi savoureuses. Nous approchons, inexorablement du dénouement. Lundi prochain à 9h avec les deux derniers épisodes de cette saga épique. Un dénouement qui scellera le destin de la meilleure équipe de l’histoire de ce sport. Exclusivement sur Netflix.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.