More
    More

      Family Business : Une beucherie française à consommer sans modération !

      Igor Gotesman, salué pour son long métrage Five, a repris sa casquette de réalisateur à travers la série Family Business

      Et ça marche : après une première saison sortie le 28 juin 2019, suivie d’une deuxième le 11 septembre 2020, Netflix a confirmé la saison 3 de Family Business début octobre, sans en préciser la date de sortie.

      Que ce soit à la sauce américaine avec Weeds ou à la française avec Hollyweed (pour n’en citer que deux) le sujet de la reconversion commerciale dans le cannabis a été largement traité. Cependant, on se laisse une nouvelle fois tenter par Family Business : léger, teinté d’humour et d’amour, porté par un rythme soutenu et un casting très sympa !

      Family Business : Une histoire prenante, soutenue par un casting agréable [ATTENTION SPOILER]

      Family Business : Une beucherie française à consommer sans modération !
      De gauche à droite : Louise Coldefy – Olivier Rosemberg – Ali Marhyar – Jonathan Cohen – Julia Piaton – Liliane Rovère – Gérard Darmon

      Dans Family Business on demande :

      • La grand-mère, Ludmila Rosenberg (Lauriane Rovère, excellente dans 10 pour cent)
      • Le père, Gérard Hazan (Gérard Darmon, qu’il n’est plus nécessaire de présenter)
      • Les enfants, Joseph (Jonathan Cohen aka Serge le Mytho dans Bloqués) et Aure (Julie Piaton, connue pour briller dans de nombreuses comédies françaises).

      D’une boucherie casher à une « Beucherie » les Hazan se retrouvent tous embarqués illégalement dans la commercialisation de cannabis – dont la légalisation serait proche d’après la fille du futur Ministre de la Santé, Clémentine Cendron (Louise Coldefy, que l’on découvre et dont on ne se lasse pas). La famille va alors aller de galères en galères au fur et à mesure d’épisodes qui s’enchainent plutôt bien, malgré une mise en place un peu longue.

      Aidés par des amis et par l’idole du père de famille, Enrico Macias (qui interprète son propre rôle, malheureusement un peu clownesque) les Hazan se retrouvent à dealer du cannabis avec de gros poissons dans la saison 1 de Family Business.

      Bien qu’agréable à regarder, il était un peu dommage que les protagonistes n’aient pas été inquiétés ou mis dans des situations dangereuses. En effet, leur petite entreprise florissante est située à côté d’une gendarmerie et une des gendarmes sort avec Aure… Mais les Hazan n’ont jamais de problème avec la justice : très étrange et un peu gros à croire.

      Une saison 2 plus crédible 

      Etrangeté vite réglée en saison 2, où certains des personnages se retrouvent enfin dans les méandres des problèmes réels liés à la commercialisation de drogue : la justice.

      Cela donne plus de justesse à la série, mais également plus de rebondissements ! L’intrigue sous-jacente traitant d’un très gros dealer qui s’intéresse de près aux agissements des Hazan ajoute aussi un peu de suspense aux épisodes.

      Family Business : Une beucherie française à consommer sans modération !
      De boucherie à beucherie, il n’y a qu’un pot

      Au final, les Hazan sont attachants. C’est une famille sans problème, comme tout le monde, embarquée dans une histoire de drogue. Histoire un peu bateau, mais bien soutenue par plusieurs éléments agréables. Entre les rebondissements, l’amour qui lie les personnages, l’arrivée d’enfants, un sens de l’amitié fort, le tout justement interprété… Family Business se laisse regarder avec plaisir.

      Alors, bien que ce ne soit pas la série du siècle, c’est très sympa à regarder. Après avoir dévoré les 6 épisodes de la saison 2 en une après-midi, une seule chose à dire : on attend avec impatience la saison 3 que l’on espère à la hauteur !  

      7+

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.