Mercredi : Quand l’anticonformisme se mue en conformisme

0
2464
Mercredi série netflix
affiche de la série Mercredi

« Les réseaux sociaux sont un vortex déshumanisant et vide de sens » Mercredi convainc bien plus quand, par exemple, l’héroïne balance des piranhas dans la piscine scolaire, cela aurait assurément dû être une série sur les exactions journalières de Mercredi.

Pas cet ersatz de Poudlard qu’est l’internat dans lequel elle est déposée par des parents qui surjouent bien trop, même l’apparition du tonton foldingue est dépourvu du moindre intérêt.

Et puis, Tim Burton en a fait un terrain de jeu insane et une expérience azimutée en partant dans tous les sens et en réalisant une œuvre fantastique jusqu’à un final qui nous laisse pantois face à tant de débordements dans le genre et le policier qui n’a rien à faire dans une série centrée sur un personnage de la famille Adams.

Les écueils qu’elle évitait astucieusement à l’aide des remarques et constatations caustiques de la protagoniste s’y engonce dedans en se révélant être une ode à l’amitié et aux amours adolescentes de plus. Néanmoins, Jenna Ortega montre une composition fabuleuse.