More
    More

      Coup de tonnerre sur la planète football : création de la Superleague

      Les rumeurs d’une compétition privée entre les plus grands clubs européens enflamment le football mondial depuis plusieurs mois. Dans la nuit de dimanche à lundi, le projet d’une compétition européenne appelée Superleague devient officiel. Il a pour ambition de concurrencer les compétitions fédérales déjà existantes comme la fameuse Ligue des champions. La menace semble tellement concrète que l’UEFA et la FIFA se sont empressés de réagir en menaçant d’exclure les équipes dissidentes et de sanctionner les joueurs qui y participeraient. Les clubs français et allemands ne prendraient pas part à la compétition. Une révolution à venir dans le monde du football ? Retour sur cette bombe…

      Une compétition élitiste ?

      « Douze des clubs européens les plus importants annoncent aujourd’hui avoir conclu un accord pour la création d’une nouvelle compétition, The Super League, gouvernée par ses clubs fondateurs. AC Milan, Arsenal FC, Atlético de Madrid, Chelsea FC, FC Barcelone, FC Internazionale Milano, Juventus FC, Liverpool FC, Manchester City, Manchester United, Real Madrid CF et Tottenham Hotspur se sont unis en tant que clubs fondateurs. Trois clubs supplémentaires seront invités à les rejoindre avant le début de la saison inaugurale qui démarrera aussitôt que possible », est-il écrit dans un communiqué commun.

      Cette Superligue européenne, dirigée par le président du Real Madrid, Florentino Pérez, rassemblera au total 20 clubs. 15 fondateurs (dont trois reste encore à déterminer) plus 5 autres clubs qui auront la possibilité de « se qualifier chaque année en fonction de leurs résultats de la saison précédente ». Une ligue semi-fermée, donc.

      Cette Superligue européenne démarrera chaque saison en août avec deux poules de dix clubs qui s’affronteront en matches aller-retour. Il y aura des rencontres programmées en milieu de semaine, en plus de leur championnats nationaux. À l’issue de cette longue phase de poules, comportant donc 18 matches pour chaque équipe, les trois premiers clubs seront qualifiés pour les quarts de finale, tandis que les quatrièmes et cinquièmes s’affronteront à l’occasion d’un barrage afin de décrocher les deux derniers tickets restants. Une phase à élimination directe se jouera dans la foulée avec des rencontres aller-retour jusqu’à la finale, sur terrain neutre. A noter que les clubs fondateurs de la Superleague se partageront la somme de 3,5 milliards d’euros.

      Un projet auquel le PSG a décidé de ne pas prendre part, tout comme le Bayern Munich et les autres clubs français comme allemands.

      https://www.sofoot.com/IMG/img_580_380_center_articles-494709.jpg

      L’opposition de l’UEFA et de la FIFA

      Avant l’officialisation de la Superligue européenne, l’UEFA, la FIFA ainsi que plusieurs fédérations ont menacé tous les clubs souhaitant participer à cette nouvelle compétition.

      Comme en janvier, lorsque la Fifa et l’UEFA avaient signé un communiqué commun pour enrayer tout projet dissident, les instances du football ont menacé les clubs et leurs joueurs d’exclusion des compétitions actuelles, dont l’Euro ou la Coupe du monde :
      « Les clubs concernés se verront interdire la participation dans toute autre compétition au niveau national, européen ou mondial, et leurs joueurs pourraient se voir refuser la possibilité de représenter leurs équipes nationales. »

      De plus, les clubs pourraient être bannis de toutes compétitions européennes mais aussi de leurs championnats respectifs. Pour tout club fondateur souhaitant se retirer de la Superleague, après exclusion de leur championnat national, il faudra repartir de la 5e division.

      La Fifa a également fait part de son opposition au projet : « De notre point de vue et en accord avec nos statuts, toute compétition de football, qu’elle soit nationale, continentale ou mondiale, doit incarner les principes de solidarité, d’inclusivité, d’intégrité et d’équité dans la redistribution financière, juge l’instance. Compte tenu de cela, la Fifa ne peut qu’exprimer son désaccord concernant une ‘Super League européenne fermée’, en dehors des structures du football international et qui ne respecte pas les principes nommés précédemment. »

      L’Association européenne des clubs (ECA), dont font partie tous les cadors du football européen, a aussi déclaré dimanche être “fortement opposée à un modèle de Superligue fermée”. Cette prise de position forte de l’ECA est d’autant plus étonnante que ce syndicat, est souvent vu comme le porte-voix des plus puissants clubs européens.

      Foot: une Superligue européenne "ne serait pas reconnue" par la Fifa | Crystal News

      C’est un séisme qui est en train de toucher la planète football. Il est difficile de vraiment comprendre ce qui se passe actuellement et de se rendre compte des répercussions que cela risquerait d’engendrer. Une chose est sûre, beaucoup de choses changeront. Affaire à suivre…

      +2

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité