Miniartextil 28e édition « Borderline » à voir jusqu’au 25 février au Beffroi de Montrouge

0
543

Jusqu’au 25 février 2018, le Beffroi de Montrouge accueille pour la 14e fois, l’exposition internationale d’art textile Miniartextil, dont le thème est cette année « Borderline ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que les marges, bordures et frontières de ces œuvres riches en fibres sont multiples et offrent bien des interprétations.

miniartextile both side now Miniartextil 28e édition « Borderline » à voir jusqu’au 25 février au Beffroi de Montrouge

Le fil de toutes les audaces

Ce sont ainsi 54 œuvres de tous types, de toutes dimensions et de toutes provenances, qui illustrent une grande variété de techniques et de savoir faire autour du fil. Ce fil peut être naturel, synthétique, voire carrément plastique. Le champ des usages est très vaste et parfois un peu Bordeline. Certaines œuvres sont très travaillées, d’autres paraissent plus simples dans leur usage des fibres. Tissage, broderie, tapisserie, tressage, nœuds, collage sont autant de manière de travailler la fibre.

Le fil, à la fois support et bordure, devient signifiant par sa forme, sa couleur ou encore son emplacement.

miniartextile cup4 Miniartextil 28e édition « Borderline » à voir jusqu’au 25 février au Beffroi de Montrouge

 

Borderline

Le sujet de cette année, Borderline, est très vaste et en même temps très actuel. La frontière, qu’elle soit politique, symbolique, morale ou encore onirique, est un appel à changer de perception, à sortir de sa propre zone de confort, à dépasser ses limites. Ici, certaines œuvres ont une portée politique, d’autres nous transportent dans un rêve, d’autes encore sont à la limite de l’esthétique.

Un grand prix a été décerné à Gertraud Enzinger pour son œuvre Both sides now

Avec cette nouvelle édition de miniartextile, l’on constate une fois de plus que l’Art abolit les frontières, qu’elles soient administratives, culturelles, créatives ou perceptives.