More
    More

      Pas de réouverture des cinémas avant mi-avril selon Olivier Véran

      Il va encore falloir faire preuve de patience pour espérer une éventuelle réouverture des cinémas. Ce jeudi 4 mars, lors du point presse de Jean Castex, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a donné quelques indications sur un futur desserrement des contraintes.

      On se demande tous quelle est l’échéance pour une possible réouverture des salles. Alors que le milieu de la culture se fait de plus en plus entendre sur ce sujet, manifestant à la fois son impatience et sa colère (notamment via la tribune signée par 800 personnalités à l’initiative de la SRF), le ministre de la Santé, Olivier Véran, a partagé des indices sur une éventuelle date.

      Au cours du désormais rituel point de situation du jeudi soir, le ministre a donné des éléments restitués par Le Film Français. Le ministre de la Santé a alors énoncé : 

      « On sait qu’à la période du printemps, les conditions climatiques sont manifestement moins favorables à la circulation du virus. (…) Ajoutez à cela l’effet de la vaccination, et on peut penser légitimement que d’ici à la mi-avril, ou peut-être à la fin du mois d’avril ou peut-être au début du mois de mai – nous ne pouvons pas le dater précisement, nous n’avons pas de boule de cristal – il soit possible de relâcher un certain nombre de contraintes si la situation épidémique le permet. Ce qui veut dire que, dans les prochaines semaines et jusqu’au 15 avril, on ne peut pas espérer diminuer le niveau de contraintes qui pèse aujourd’hui sur les Français, hélas. Il n’y a pas de réouverture programmée ou anticipée dans cette période« . 

      Ainsi, à en croire ces déclarations, la réouverture des salles de cinéma ne pourra donc se faire, au mieux, qu’à partir de mi-avril.

      A noter que cette échéance du 15 avril correspond aussi à un objectif fixé en terme de vaccinations. En effet, lors de ce même point de situation, le Premier ministre Jean Castex a annoncé : 

      « A cette date, nous devrions avoir dépassé le seuil des 10 millions de doses. Normalement, nous pourrons en attendre un impact fort sur la pression hospitalière, et effectivement en conséquence de quoi nous pourrons, si tout cela se confirme, sous réserve de l’évolution des données épidémiques, envisager à ce moment là de desserer un certain nombre de contraintes. C’est, en tout cas, notre objectif clair ».

      Il ne nous reste donc plus qu’à faire preuve de patience (encore !) et espérer retrouver les beaux sièges confortables et les grands écrans de nos salles obscures pour la mi-avril.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.